Lac Autier (2275m), Vallée de la Gordolasque

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
600m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Partir en montagne, ce n'est pas marcher ; c'est aller à la découverte de soi-même. Vers les cimes, il n'est pas de coin épargné des hommes qui ne puisse être contemplé, et admiré. Le Lac Autier fait partie de ces endroits du Mercantour qui nous font prendre la tangente, où l'on arpente humblement la sente divergente, à la découverte du repli caché dans la profondeur de la montagne ; la forteresse minérale garde en son coeur, comme un précieux trésor posé entre les sommets, les eaux pures du lac que nos pas sont venus trouver. Au terme de la journée, quand viendra l'heure de redescendre dans la vallée, nous saurons que nous aurons vécu d'avoir vu cet oeil émeraude enchâssé dans son écrin de pierre ; et nos mémoires brilleront longtemps encore, au souvenir de ces myriades de reflets d'or aperçus à la surface de l'onde cristalline...

Accès

Depuis Nice et la RD6202, prendre la direction de la Vallée de la Vésubie à la sortie du village de Plan-du-Var par la RD2565. Peu avant d’atteindre le vieux village de Roquebilière, prendre par un virage en épingle sur la droite la RD171 en direction du village de Belvédère, puis suivre la route qui continue et s’enfonce dans la vallée de la Gordolasque. Passer le lac de Saint-Grat et se garer sur le parking tout au bout de la route juste avant le Pont du Countet et la balise n°412.

Itinéraire

La sortie en quelques chiffres :

  • Carte : IGN TOP 25 n°3741 OT "Vallée de la Vésubie"
  • Lien IGN : Lac Autier
  • Distance : environ 7 kilomètres en aller-retour
  • Altitude de départ : Parking du Pont du Countet, 1692m
  • Point culminant : Lac Autier à 2275m
  • Temps de marche : environ 4 heures hors temps de pauses
  • Balisage : rectangles jaunes sur un sentier bien marqué, à la pente raide au moment de s’engager dans le vallon de l’Autier. Pour info, les hexagones verts au début du parcours en rive droite du torrent indiquent la limite de la zone centrale du Parc National du Mercantour.
  • Période : Randonnée effectuée en juillet 2011. A réaliser plutôt entre mi-juin et octobre pour éviter la présence de neige vers la fin du parcours.

Le parcours :

Départ du parking à la balise n°412. Le chemin monte gentiment dans la vallée, ici encore plutôt large et verdoyante. Passage par l’abri collé à la pierre, puis entre un bloc cassé en deux. Plusieurs de ces gros rochers possèdent des voies d’escalade équipées. On suit le torrent de la Gordolasque par la rive gauche sans difficulté jusqu’à atteindre tout d’abord la balise n°413.

Délaisser le chemin qui part à gauche vers la cascade de l’Estrech et prendre à droite, pour gagner rapidement la balise n°414 après avoir franchi le pont. Prendre à droite à nouveau. Après un court ressaut où l’on croise une portion de large piste en terre, commencer l’ascension dans le vallon de l’Autier qui part vers l’Est. Celui-ci est plus raide et plus encaissé, le sentier bien que correctement balisé se fait plus sauvage.

On suit le torrent par sa rive droite montante jusqu’à la moitié de l’ascension environ. A peu près au niveau où se trouve un amoncellement de blocs chaotiques, bien repérer le sentier qui se fraye un passage entre ces pierres mouvantes pour poursuivre sur sa lancée bien raide par la rive gauche montante du torrent.

L’ascension se poursuit tandis que se découvrent les sommets environnants : Mont Neiglier vers l’Ouest, Cime Niré et Tête du Lac Autier au Nord, Tête Nord du Basto à l’Est et Caïre Cabri au Sud, entre autres). La vue sur le fond de la vallée se fait de plus en plus plongeante, jusqu’à apercevoir le lac du Countet et le lac de Saint-Grat au loin vers le Sud-Ouest.

La montée semble ne jamais aboutir à l’étendue d’eau que l’on est venu atteindre car en effet le lac va se cacher derrière le verrou glaciaire jusqu’au dernier moment, niché au creux de sa combe profonde. Il faudra gravir jusqu’au dernier mètre pour avoir la possibilité de l’apercevoir. Mais la récompense est au bout et c’est avec délice que l’on goûtera à un moment de repos sur ses accueillantes berges de l’Est, entouré par des sommets qui semblent nous dominer de toutes parts.

La descente emprunte exactement le même itinéraire qu’à l’aller. Attention donc dans les passages raides et caillouteux au retour !

Pour le plaisir et dans une ambiance acoustique qui me semble coller avec cette sortie, un petit lien vers le morceau "Holocene" du groupe Bon Iver.

Dernière modification : 16 mai 2018
Mont du Grand Capelet (2935m) par le Pont du Countet

La carte du topo « Lac Autier (2275m), Vallée de la Gordolasque »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours