Lac de la Vogealle (2001m)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1150m
Durée :
1 jour

Le site du Fer à Cheval est un cadre où il est toujours agréable de revenir. Mais là, j'ai eu une surprise de taille : le lac de la Vogealle a disparu. – Auteur :

Accès

Départ : Terminus de la R.D 907 à Sixt Fer à Cheval 74

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Dénivellation : environ 1150 m


Difficulté
 : Pas de difficulté particulière. Le Pas du Boret, partie la plus délicate est bien équipé de mains courantes.

Temps : 6 heures 45, arrêt de ½ heure compris.

Carte IGN : 3530 ET Samoëns.

Le site du Fer à Cheval est un cadre où il est toujours agréable de revenir. Mais là, j’ai eu une surprise de taille : Le lac de la Vogealle a disparu. A la place ne reste qu’une étendue de boue légèrement humide. Le réchauffement climatique semble gagner du terrain. L’autre surprise, c’est les modifications du terrain en partie basse, suite aux différentes crues de ces temps derniers. Ceux qui, depuis quelques années, ont décidé la fermeture des derniers hectomètres de la route ont bien eu raison.

Itinéraire : Dés le parking, traverser le ruisseau du Giffre pour rejoindre Giffrenant. Rester en rive droite. A hauteur de la buvette de Prazon (1020m) prendre la direction du Pas du Boret. La sente est très bien équipée et sans risque par temps sec. Pour ceux attirés par le vide, regardez plutôt vers l’amont que l’aval.

En 1 h 20, le chalet du Boret (1390m) est atteint. Suivre la direction de gauche vers le Refuge de la Vogealle (1901m) (du départ compter 2h15 à 2h30 suivant votre rythme). A noter le tout nouveau refuge construit à proximité de l’ancien toujours debout. Une dernière grimpette avant le carrefour du Lac (1970m) et continuer tout droit pour atteindre le Lac (2001m), enfin ce qu’il en reste, car nous avons eu la surprise de le trouver vide. Personnellement cela faisait 5 ou 6 ans que je ne l’avais vu et à cette époque, il était rempli. J’ai ouï-dire qu’en août 2006, il était toujours là. Et pourtant, on ne peut pas dire que cet été 2007 a été sec sur nos alpes. Alors, réchauffement climatique ?

Pour le retour, rebrousser chemin jusqu’au chalet du Boret. Là, quitter l’itinéraire de montée (le Pas du Boret) et prendre la sente de gauche qui, en vallonnement, nous conduit au Bout du Monde, avec toutes ses cascades ainsi qu’en amont un reste de glacier suspendu, mais pour combien de temps encore. Descendre dans la Combe et rester toujours en rive droite le chemin y est plus sympa que celui de la rive gauche. Vous retrouvez l’itinéraire de la montée à la buvette Prazon. Ne reste plus qu’à le parcourir en sens inverse.

Dernière modification : 16 mai 2018
Tour des Ruans et des Dents Blanches

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Le Blog du Mich

Veuf, retraité et heureux de l'être, qui, à chaque occasion parcourt nos belles montagnes, seul ou avec ma compagne. Si je ne suis pas en montagne, c'est que je suis occupé avec mes petits enfants, tâche bien agréable.

Topo publié le 26 septembre 2007

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (10).
  • par Le 1er octobre 2007 à 15h25#419

    Bonjour Mich,
    Comme toi je fais le meme constat concernant le niveau d’eau de nos beaux lacs de montagne.L’été 2006 nous sommes retournés dans les Htes-Alpes et avons refait des randos que nous avions fait quelques années auparavant et avons constaté que les niveaux avait bien baissé,également cette année dans le Mercantour en ce qui concerne le lac de Trécolpas sur lequel il y a une ile,cet été elle était accessible à pied.Concernant la Hte-Savoie quand est-il du lac de la chambre au dessus de Samoens ?Nous y étions allés l’été 1998,ce n’était que de la glace je suppose que malheureusement cela ne doit plus etre le cas.Aussi que restera-t-il des lacs de montagne dans les année à venir ? des étandues de vase,de cailloux...
    j-c

  • par @419Le 6 juin 2008 à 15h10

    Bonjour.
    Attention de ne pas tout mélanger !
    Je ne remets nullement en cause la réalité du réchauffement climatique. Mais seule la sécheresse influe le régime des cours d’eau et donc des lacs et non le réchauffement. Ca n’a rien à voir. Je dirais même que les modèles climatiques et les experts prévoient une augmentation des précipitations accompagnant le RC, ce qui alimentera les glaciers les plus hauts (massif du MB) dans leurs zones d’accumulation : les glaciers devraient donc continuer à reculer inexorablement mais pour certains, ils s’épaissiront à leurs extrémités hautes. Donc, entre l’augmentation probable des précipitations et la fonte des glaciers, les cours d’eau de nos montagnes ont de beaux jours devant eux.
    Pour le lac de la Vogealle, je suis persuadé qu’il s’est déjà asséché par le passé bien que je n’ai pas d’explication pour cette année-là.

  • par Le 17 novembre 2011 à 23h26

    Ce jour (17-11-2011) je viens de refaire à nouveau cette balade dans l’espoir de voir de l’eau dans ce lac. Bin non, il est à sec avec juste un petit peu de glace au centre. La prochaine fois j’essaierai au printemps après la fonte des neiges. De plus, cette année, les nombreuses cascades qui, habituellement coulent dans le cirque du Fer à Cheval sont presque toutes asséchées. Il est vrai que cet automne 2011 est particulièrement sec.

  • par thomasLe 18 novembre 2011 à 21h55

    rassurons nous en juillet 2010 le lac de la vogealle était bien rempli ! en septembre 2010 le lac des chambres était en glace, par contre cette année en août il était d’un beau vert !

  • par TheoLe 17 juillet 2012 à 22h32

    Le lac de la Vogealle n’a pas d’exutoire.colore avant guerre l’eau ressort 3 semaines plus tard à C hampery, en Suisse, de l ’autre côté des Dents Blanches.

  • par ZeugmaLe 10 août 2013 à 11h34

    Le lac est vide ? C’est normal ! Explications :

    "Le lac de la Vogealle a la particularité de se vider entièrement chaque année. Ainsi, à mesure que la saison estivale avance, le niveau des eaux baisse. Il en résulte que le déversoir naturel vers la vallée n’est plus alimenté"

    Puisque le déversoir n’est plus alimenté, pourquoi le lac disparaît-il alors ?

    Réponse toujours dans mon guide (*) : "Le lac continue de se vider par une perte située à son côté opposé ainsi que de nombreuses autres sur son pourtour"

    Voilà, rien à voir avec la sécheresse ou le réchauffement !

    (*)Source : M.GONTHIER, J.M.LAMORY,2000, Lacs de montagne en Haute Savoie/Mont-Blanc, Claix, éditions Didier Richard, p.36

  • par SebLe 15 juin 2016 à 18h47

    Slt c est possible maintenant plus de neige pour montée ? Merci si info

  • par SebLe 15 juin 2016 à 18h47

    Slt c est possible maintenant plus de neige pour montée ? Merci si info

  • par Le 15 juin 2016 à 18h56

    N’ayant jamais fait cette balade à cette période de l’année je ne puis répondre à la question. Petite précision tout de même, cette année avec les nombreuses pluies en vallée il a très fréquemment neigé en altitude. Il risque donc d’y avoir plus de neige qu’une année à printemps sec.

  • par SebLe 15 juin 2016 à 19h30

    merci pour la réponse il y a du monde au refuge de la vogealle dejas ?un tel ?

  • par Le 15 juin 2016 à 23h10

    Bonjour, Le refuge est gardé de mi-juin au 25 septembre 2016. Plus d’infos : http://www.refugedelavogealle.com/tarifs.html

  • par GuguLe 24 juin 2017 à 16h51

    Fait la randonnée ce jours, je confirme que le lac est bien plein comme il faut !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !