Lacs de Marinet (2540m) - Col de Marinet (2787m) - Col de Mary (2641m)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
890m
Durée :
1 jour

Voici une superbe randonnée dans l'un des plus beaux vallons de la haute Ubaye. Au programme, les deux magnifiques lacs de Marinet situés au pied de l'Aiguille de Chambeyron, une courte excursion en Italie et un retour grandiose par le vallon de Mary et les somptueux lacs du Roure.

Accès

Situation : Maljasset, à 32km au Nord-Est de Barcelonnette. Par la D900 jusqu’à Condamine-Chatelard, puis D902 jusqu’à St-Paul-sur-Ubaye et enfin par la D25 jusqu’au parking obligatoire de Maljasset

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte 1 : IGN TOP25 3538 ET Aiguille de Chambeyron
  • Carte 2 : IGN TOP25 3637 OT Mont Viso
  • Tracé IGN : Col de Marinet - Col de Mary
  • Départ : 1910m
  • Point Haut : 2787m
  • Distance : 18km
  • Horaire : 6h à 7h

Balisage

  • Maljasset - Bergerie supérieure de Mary : Jaune/Rouge (GRP)
  • Bergerie supérieure de Mary - Col de Marinet : Rouge/Bleu
  • Col de Marinet - Maljasset : Jaune/Rouge (GRP)

Difficulté

  • Névés tardifs.
  • Sentier raviné entre le col de Marinet et le col de Mary.
  • Itinéraire hors sentier pour la visite des lacs du Roure.

Descriptif

Du parking, traverser le village de Maljasset en suivant la petite route jusqu’à l’église de Maurin.

Quitter la route par la piste de droite qui descend au bord de l’Ubaye.

Traverser le pont et suivre la piste qui monte jusqu’à une aire de pique-nique. La piste va ensuite devenir un chemin.

Continuer tout droit en suivant le GRP (balisé jaune/rouge). Après quelques lacets, le chemin va devenir un petit sentier et longer la rive droite du torrent de Mary.

Suivre ce sentier jusqu’à rejoindre l’intersection avant la bergerie supérieure de Mary.

Prendre ensuite le sentier de droite qui monte aux lacs de Marinet.

On rejoint ainsi le premier des deux lacs de Marinets, pour continuer sur le sentier en direction du refuge de Marinet, visible du lac.

Descendre alors à gauche et rejoindre les berges du second lac de Marinet, visibles en contrebas.

Continuer ensuite à suivre le sentier qui va monter jusqu’au col de Marinet en prenant un cap sud-est.

Du col de Marinet, prendre à gauche le sentier raviné qui redescend jusqu’au col de Mary.

Au col de Mary, prendre à gauche et descendre un court instant dans le vallon de Mary en suivant le GRP.

Quitter immédiatement le GRP pour un semblant de sentier qui part au nord-est (sur votre droite) et va rejoindre les lacs du Roure.

Rejoindre ensuite le GRP précédemment délaissé en tenant un cap nord-ouest et en descendant dans le vallon de Mary.

Une fois sur le GRP, continuer par la droite, passer devant la bergerie supérieure de Mary et redescendre jusqu’à Maljasset par le même sentier qu’à l’aller.

Dernière modification : 29 août 2018
Tour du Chambeyron

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 15 août 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 22 août 2012 à 11h28

    Bravo et superbes moments passés en montagne et en compagnie de ta chienne Galice. Une petite question, comment fais tu avec ta chienne à l’approche d’un patou ?

  • par Le 22 août 2012 à 14h08

    Salut valverco,

    Pour répondre à ta question, ma technique est la suivante :

    Dés que nous sommes repérés par des patous, et que ces derniers accourent vers nous toutes dents dehors. Je ne fais, tout simplement, plus aucun mouvement. J’attends patiement que le controle se passe. Je rajoute des fois, un "gentil le chien", mais bien souvent, les patous se contentent de sentir Galice en grognant... et Galice ne manque pas de leur répondre à sa manière, Il faut dire qu’elle est un peu cabocharde ! (c’est tout de même un berger malinois, et donc un sacré gardien, courageux et téméraire mais sacrément testard). Je sais pas trop si c’est la bonne technique, mais pour l’insant ca c’est toujours plus au moins bien passé avec plus ou moins d’agitations.

  • par Le 22 août 2012 à 18h22

    C’est exactement ce qu’il faut faire, ne plus bouger et leurs montré que tu n’as pas peur.
    Je me suis trouvé à plusieurs reprises face à ce problème.

    Une fois, au Lac du Vallon, il y a déjà quelques années, je cassai la croute pas loin du lac sur ses hauteurs, un patou seul sorti de je ne sais où, se rapproche et en voulait à mon casse croute. Il me lachait plus, il se collait à moi, mais quand il a mis ses 2 pattes de devant sur mes épaules, je me suis aperçus qu’il était plus grand que moi. J’ai partagé mon casse croute puis il m’a gentiment laissé tranquille le chien.

    Une autre fois, dans le Vercors du coté de St Martin en Vercors, sur un chemin c’est 2 gros molosses qui arrivent en gueulant vers moi. J’ai pris mon courage à 2 mains et me suis avancé vers eux en hurlant ALORS LES CHIENS ON VEUT ME MANGER, bizarrement ils sont repartis la queue entre les jambes.

    Une autre fois, toujours dans le Vercors, dans le Vallon des Pâtres sous les Crêtes de l’Archat. c’est cette fois 2 ânes qui s’en prennent à mes victuailles, l’un deux plongea son gros museau dans ma musette et éclata mon yaourt.

    Mais bon, j’aime nos amis les bêtes, et toujours prêt à partager mon casse croute avec eux.

  • par Le 27 août 2012 à 18h48

    Pour compléter le sujet, une petite vidéo que j’ai trouvé ces derniers jours sur le comportement à adopter face à des patous.

    http://www.youtube.com/watch?v=aCKwLZ8DlPA&feature=share

    Ps : Méfie toi tout de même de Galice si tu nous rencontre un jour, c’est une spécialiste pour le vol de sandwich. L’autre fois, dans les gorges du Toulourenc, et alors qu’elle était sans laisse, elle a tout simplement chipé des mains d’une femme (en train de pique-niquer) son sandwich rosette...je te raconte pas comme j’étais confus ;-). Heureusement cette dame l’a pris avec le sourire, et je n’ai pas trop eu à me confondre en excuses.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !