Langue glaciaire de Øvre Buarbreen

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
500m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Ascension rapide jusqu'à la langue glaciaire de Øvre Buarbreen, porte d'accès au Folgefonna, troisième plus grande calotte glaciaire de Norvège continentale.

Accès

Rejoindre Odda, dans le Comté de Hordaland (135 km de Bergen, 361 km d’Oslo), puis Eide et remonter ensuite la vallée de Buerdalen jusqu’au parking terminal.

Itinéraire

Nb : "breen" signifiant "glacier" en norvégien, on écrira simplement "Buarbreen", et non "glacier de Buarbreen" afin d’éviter la redondance.

  • Atitude départ : 350m environ
  • Altitude arrivée : 850m environ

Difficultés  : quelques passages escarpés où il est indispensable de mettre les mains, mais bien équipés

Odda a beau être une ville sans charme de quelques milliers d’âmes et marquée par un passé industriel, elle est située dans un cadre naturel de premier choix. La ville est positionnée sur une sorte d’isthme entre l’extrémité du Sørfjord et le lac de Sandvevatnet, mais surtout, tout juste entre le Parc National de Folgefonna à l’ouest et le Parc National de Hardangervidda à l’est.

Le Parc National de Hardangervidda est le plus grand de Norvège continentale avec 3 422 km² (à titre de comparaison, la superficie du Parc National des Écrins, plus grand parc naturel alpin français, est de 2713 km², aire d’adhésion comprise, même s’il faut bien sûr nuancer toute comparaison entre deux pays qui n’ont pas la même réglementation sur les espaces naturels protégés).
Sa superficie et ses paysages de hauts plateaux aux milliers de rennes (la plus grande concentration de rennes sauvages d’Europe dit-on) en font une destination privilégiée pour les treks de plusieurs jours.

Son caractère contraste radicalement avec celui du Parc National de Folgefonna où se déroule l’itinéraire proposé.

Le Folgefonna Nasjonalpark et le Buarbreen

Le Parc National de Folgefonna a été créé en 2005, ce qui en fait l’un des plus récents parmi la quarantaine de parcs nationaux que comptent la Norvège continentale et l’Archipel de Svalbard (le plus ancien est le Parc National de Rondane, à l’est du pays, créé en 1962).

Sa superficie est de 545 km², une surface dont une grande partie est couverte par les glaces de la calotte de Folgefonna. Celle-ci est formée de trois principaux glaciers dont le Søndre Folgefonna (Folgefonna Sud) qui est le troisième plus grand glacier de Norvège continentale avec près de 167 km².

Le Parc est aussi réputé pour sa géologie, puisque certaines roches sont datées de près d’un milliard et demi d’années.

Le Øvre Buarbreen est l’une des langues glaciaires descendant directement du Søndre Folgefonna vers la vallée d’Odda. Un chemin aménagé permet de monter jusqu’à son pied.

Itinéraire

L’itinéraire se déroule majoritairement en forêt, une forêt humide et dense de fond de vallée d’abord, mais rapidement de plus en plus clairsemée ensuite, jusqu’à en sortir pour arriver au Buarbreen.

Le sentier est relativement plat sur ses premières centaines de mètres, avant de s’élever rapidement après avoir longé la rivière qui descend du glacier.
Le lit de celle-ci est tellement large que l’on a du mal à imaginer comme le torrent peut réellement l’occuper à la fonte des neiges.
L’été, les randonneurs profitent de son tapis pierreux pour y ériger des centaines d’empilements de pierres en équilibre.
Étonnant spectacle.

Le cheminement est ensuite relativement accidenté, avec de nombreux endroits, en particulier dans la seconde partie de l’ascension, équipés de cordes, passerelles suspendues et marches en bois pour en faciliter le passage.
Les quelques sections de dalles lisses inclinées équipées de cordes doivent probablement être un peu délicates après la pluie.

On atteint finalement le pied du glacier plus rapidement qu’on ne pourrait le penser avant de commencer l’ascension.
Le point de vue final (vers 850m) est séparé des glaces par un large torrent en furie qui décourage de tenter toute traversée.
Un câble relie les deux berges et doit probablement faire office de tyrolienne pour la traversée au dessus des eaux glaciales.

Au-delà, il faut se muer en alpiniste pour continuer plus haut.
Si la langue glaciaire de Buarbreen présente l’avantage d’être rapidement accessible par une route, d’autres itinéraires sont a priori beaucoup plus indiqués pour l’exploration de la calotte de Folgefonna, notamment par le refuge Holmaskjera (1555m, à l’est de la calotte) ou le refuge Fonnabu (1449m, à l’ouest).
Un itinéraire les relie en traversant la calotte.

Retour par le même itinéraire.

Avant de partir, on ne peut pas quitter Odda sans prendre le temps de s’arrêter à la superbe cascade de Låtefossen, située sur la route principale à une quinzaine de kilomètres au sud d’Odda.
Alimentée par les eaux du Lac de Lote, elle est connue comme l’une des plus belles du pays.

Date des photos : 16 Août 2014

Dernière modification : 16 mai 2018
Falaise de Preikestolen (604m)

La carte du topo « Langue glaciaire de Øvre Buarbreen »

Ouvrir en grand !
Periode de turbulences en matière de cartographie (voir actu) !
Si la carte ci-dessous vous parait un peu palichonne, nous vous invitons à la consulter sur OpenStreetMap

Chargement de la carte en cours

Photos « Langue glaciaire de Øvre Buarbreen »

Les chutes de Låtefossen Les chutes de Låtefossen Après la pluie, apparition de nombreuses calcades Lac de Sandvevatnet, en fond la calotte de Folgefonna Le torrent qui dévale la vallée de Buerdalen Des centaines de cairns en équilibre peu après le départ En montant à travers la forêt Buarbreen en vue ! La langue du Buarbreen Arrivée au pied du glacier Le torrent en furie des eaux de fonte du Søndre Folgefonna Les séracs impressionnants de Øvre Buarbreen Les eaux de fonte de la calotte glaciaire, Øvre Buarbreen en arrière plan