Le Caïre de l’Agnel (2937m)

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1300m
Durée :
1 jour

L'un des sommets les plus méconnus et certainement le moins fréquenté du Mercantour. A ne pas confondre avec sa voisine la Cime de l'Agnel (2927m). – Auteur :

Accès

De Saint-Martin Vésubie prendre la D2565 en direction de la Colmiane. Au niveau d’un virage, prendre la direction "Le Boréon". Atteindre ce village et le traverser puis monter jusqu’aux Vacheries du Boréon, au terminus de la route.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Fiche technique

  • Carte : IGN TOP25 3741 OT Vallée de la Vésubie
  • Altitude départ : 1660m
  • Altitude arrivée : 2937m
  • Difficulté technique : PD, 2 passages de 3a. AD- pour la variante de l’éperon sud-est avec quelques passages en 3c et un passage en 4a.
  • Période : de mai à octobre
  • Niveau de Fréquentation : Non fréquenté, environ une dizaine de personnes par an voire moins.

Description de l’itinéraire :

Approche

  • Du parking au Refuge de Cougourde

Du parking (1660m) monter dans le Vallon du Boréon, par un trés bon sentier balisé vers le Refuge de Cougourde (2097m).

On arrive rapidement au Pont de Peïrastreche (1840m) où l’on change de rive.

On continue dans ce vallon jusqu’à la balise 425 (croisement avec le sentier du Lac de Trécolpas).

Il faut alors prendre le sentier de gauche qui mène en 25min au Refuge de Cougourde (2097m).

  • Du Refuge de Cougourde au Lac de l’Agnel

Ensuite, il faut prendre la direction du Lac des Sagnes (2198m)
qu’on atteint aussi très rapidement (15min).

On traverse la grande tourbière du lac et puis on atteint le pied d’un grand ressaut. Il faut suivre la sente peu marquée et les cairns qui montent vers le nord-ouest en direction d’un couloir herbeux raide (35°) qu’il faut grimper. Ce passage est assez éprouvant.

200 mètres plus haut on atteint un grand replat, on entre dans le sauvage Vallon Escure.

Continuer de suivre les cairns et la sente peu marquée. Ce sentier nous dirige vers un autre ressaut, direction nord.

On remonte les petits ressauts sur 250m puis on arrive dans un grand cirque avec un beau lac : Le Lac de l’Agnel (2645m)

De là on aperçoit la suite de l’itinéraire.

Le Couloir sud-est

Monter sud-est par un cône herbeux pour atteindre le pied du couloir sud-est.

Remonter sur 30m cet étroit couloir puis prendre une rampe herbeuse sur la droite et ramenant à l’éperon sud-est.

Suivre un instant l’arête :

Par des dalles (2c) rejoindre une terrasse un peu plus haut. Ensuite monter la pente herbeuse qui suit (35-40°).

Quelques mètres plus haut on vient buter contre une arête très effilée et raide, il faut la contourner par la droite (passage de 3a).

On arrive ainsi à une brèche. Ensuite, suivre le fil de l’arête (passage de 3b) et vite repérer un cairn indiquant la vire ramenant dans le couloir.

Prendre cette vire et remonter facilement les 75 derniers mètres jusqu’au sommet du Caïre Agnel.

Variante

L’éperon sud-est : AD inf, quelques passages délicats et gazeux et 1 passage très délicat en 4a.

Du pied du couloir sud-est ne pas continuer de le remonter mais partir à droite (vire) et atteindre le pied de l’éperon sud-est.
Il faut le remonter un peu sur sa droite.

Donc de ce point remonter l’éperon sur son côté droit. On vient rapidement buter sous un gros ressaut rocheux : le négocier au mieux (3c). Ensuite, suivre le fil de l’éperon (3a sur 10m) puis arriver à une terrasse.

Continuer de grimper sur le fil et rejoindre la rampe de la voie normale par un passage délicat en 3b+.

On suit maintenant le cheminement de la voie normale jusqu’à la grande vire qui ramène dans le couloir.

De cette vire longer l’arête par sa gauche puis grimper un mur de 20m (3c).

Encore quelques ressauts gazeux et délicats (3c) puis on arrive à une terrasse.

Il faut ensuite longer l’arête par son côté gauche puis négocier une dalle lisse et inclinée (4a sur 5m).

La suite de l’éperon est facile et conduit quelques mètres sous le sommet que l’on atteint facilement.

Panorama

Un beau panorama sur toute la Vésubie et le Mercantour. Par bonne clarté on peut observer la Corse, la Suisse et même la Bernina au lointain. Sinon, il y a le Viso et l’Argentera juste devant nous.

Descente

Par la voie normale en faisant attention aux chutes de pierres et aux pentes herbeuses très raides, elles sont dangereuses, il faut prendre son temps...

Remarques

Un sommet remarquable et bien individualisé qui semble vraiment infranchissable d’en bas. C’est peut-être cela qui cause le manque de fréquentation. En tout cas, une belle voie pas trop difficile qui vaut le détour et mérite de se faire connaître.

Vidéo

  • Panorama du Caire Agnel
Dernière modification : 16 mai 2018
Cime de l’Agnel (2927m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 17 ans, à 1000% de haute montagne, de rando et d'alpinisme. J'ai découvert la montagne en 2014, avec mon père, je n'avais jamais fait de marche avant et j'ai pris le virus tout de suite : la découverte de la montagne, les arêtes, les couloirs, les glaciers, les pierriers sont mon terrain de jeu. Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Topo publié le 27 septembre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 28 septembre 2016 à 09h21

    ok, super les photos ! vous n’avez pas sorti de corde pour cette ascension ?

  • par Le 28 septembre 2016 à 13h25

    Non, on y est allés en mode rando, c’était un peu limite mais on y est arrivé. Par contre si on passe par la voie normale que j’ai décrite dans le topo, on a vraiment pas besoin de corde. On préférait cet éperon à la voie normale car c’était plus technique et gazeux !

  • par Le 28 septembre 2016 à 13h28

    Et ce WE la Chamineye et le Sommet de la Fréma s’il fait beau les 2 jours !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !