Le Camp d’Antoune (1086m) par Goudet

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
425m
Durée :
demi-journée

Ce plateau volcanique, bien individualisé, n'a pas véritablement de nom. Il est connu comme Camp d'Antoune ou localement comme Camp de Chabourous, Camp des Romains ou Camp de César et il est difficile de ne pas faire le rapprochement entre Antoune et Antoine. Ce "camp" est un ancien site celtique dont l'occupation serait plus ancienne encore, remontant à l'âge du fer. Cette plate-forme, occupant une position stratégique, entourée de falaises plus au moins hautes, offrait une protection naturelle. Les vestiges sont surtout observables par les spécialistes. Les profanes verront quelques amoncellements de pierres et un fossé bien marqué. Par ailleurs, plusieurs monolithes de basalte sont des plus insolites. Le mont Mézenc, le suc de Montfol (et bien d'autres) sont visibles et la vue plonge dans les gorges de la Loire. Ces gorges, sauvages et encaissées, surprennent par la grandeur et la beauté des paysages qui fait voisiner plages de sable et énormes coulées basaltiques qui tombent en falaises verticales dans le fleuve. Le GR 70 ou chemin de Stevenson traverse la Loire à Goudet, point de départ de cette randonnée. – Auteur :

Accès

Village de Goudet, situé à 30km en aval des sources de la Loire. Nombreux parkings au bas du village, avant le pont sur la Loire, à l’est du camping...

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 2836 OT
  • Tracé IGN
  • Altitude départ : 780m
  • Distance : 12,5km
  • Dénivelée : 425m
  • Horaire : 3h30/4h30

Balisage

  • Partiel : blanc/rouge du GR 3F et jaune du PR 584
  • Quelques panneaux directionnels

Difficultés et précautions

  • Un passage hors sentier évitable
  • Un sentier non balisé et peu fréquenté avec une végétation parfois dense
  • Sentier de départ (et de retour) raide et très glissant s’il est humide

De Goudet à la porte nord du Camp d’Antoune

Du pont sur la Loire, longer la D 37 au sud-est, sur environ 250 mètres. On passe au pied du rocher du Pipet sur lequel se trouve une tour de guet romaine chargée de la surveillance du pont.

Le rocher dépassé, prendre un chemin à gauche, puis à droite en longeant la clôture du camping.

Franchir à gauche la passerelle sur le ruisseau de l’Holme et traverser le village.

Au niveau de l’église avec son étonnant clocher cylindrique à toiture en tuiles polychromes, prendre à droite la D 37, direction Salettes et Issarlès.

On arrive à une intersection. Prendre à gauche, direction Salettes et Issarlès.

La route effectue une courbe. Après le cimetière qui se trouve à gauche, prendre un sentier à droite, balisage blanc/rouge.

Remonter la forêt, sentier raide et glissant en suivant le balisage car les chemins d’exploitation forestière sont nombreux.

Toujours en forêt, mais sur le plateau, on arrive à une intersection. Prendre à droite, balisage blanc/rouge.

On sort de la forêt, le sentier devient de plus en plus étroit et atteint la fin d’une petite route goudronnée. C’est par cette petite route que l’on reviendra à ce point au retour.

Prendre à gauche la large piste qui prolonge la petite route.

La piste traverse le plateau en légère pente. Le relief tabulaire du Camp d’Antoune est visible.

On arrive à un carrefour, panneau Le tour du Camp d’Antoune.

Le tour du Camp d’Antoune

Prendre à droite et atteindre le panneau avec le plan du site à la porte nord du camp qui ne ressemble en rien à l’image habituelle d’une porte.

Après le panneau, prendre une sente à gauche qui se divise quelques mètres plus loin, au niveau d’un pin portant une croix de balisage jaune.

On se trouve dans le fossé protégeant cette partie du camp. Prendre la sente de droite, le retour se fera par celle de gauche. On monte sur le mur de fortification. Ce "mur" étant une simple levée de pierres.

Suivre la sente, balisage jaune, qui fait le tour complet de cette montagne tabulaire. Toujours rester sur la sente la plus en bordure de falaise et négliger celles qui descendent à droite.

Au plus haut de la falaise, on surplombe les étranges monolithes de basalte. La Loire est visible au fond de sa gorge, les ruines du château d’Arlempdes, perchées sur un dyke sont visibles.

La sente effectue une courbe à gauche, la vue se dégage sur le mont Mézenc, le suc de Montfol et beaucoup d’autres.

Un sentier redescend à l’est. Prendre la sente peu visible, à gauche, qui continue sur le rebord de la montagne.

On revient vers le panneau du plan du site.

De la porte nord du Camp d’Antoune à Goudet

  • Le plus simple étant de revenir par le même itinéraire, on peut effectuer un retour en boucle partielle plus intéressant.

Revenir sur la large piste avec les panneaux du PR.

Prendre à droite et poursuivre cette piste jusqu’à l’intersection avec une petite route goudronnée au niveau d’un petit pylône de télécommunication, panneau.

Prendre la petite route à droite, balisage blanc/rouge et, de suite, prendre un chemin à droite, sud-ouest.

Suivre ce magnifique chemin en balcon jusqu’au niveau d’un rocher à droite.

Prendre alors à gauche, en passant devant un amas de pierres.

Descendre hors sentier, traverser un petit bois peu dense. On arrive dans une prairie abandonnée et pentue.

Traverser vers la droite et atteindre un ancien petit jardin entouré par une clôture et où l’on trouve un sentier.

Descendre se sentier qui rejoint un autre chemin.

  • On peut gagner ce point en évitant le passage hors sentier.
    • De l’intersection au niveau du pylône, prendre la petite route goudronnée à droite et la continuer sur environ 120 mètres. Prendre un chemin à droite qui descend rejoindre un autre chemin que l’on prend à droite également.

Suivre le chemin qui se rétrécit peu à peu pour devenir une simple sente, parfois envahie par la végétation. Les traces montrent que cette sente est régulièrement pratiquée.

Au niveau d’une prairie, on rejoint un chemin que l’on suit jusqu’au hameau d’Espinasse.

Rejoindre la D 37 que l’on longe à droite, nord-est, sur environ 140 mètres.

La route effectue une courbe. On atteint une intersection avec une rue du hameau.

Quitter la D 37 et prendre à droite, panneau Camp d’Antoune. A l’intersection suivante, prendre à gauche et remonter la petite route goudronnée.

A la fin de la petite route, prendre à gauche une sente peu visible, balisage blanc/rouge sur le poteau EDF à quelques mètres.

Suivre alors, à l’inverse, l’itinéraire de l’aller qui ramène au village de Goudet.

Remarque

  • Les ruines du château de Beaufort qui dominent Goudet de plus de 150 mètres sont devenues une propriété privée et ne se visitent pas.

Informations

Dernière modification : 16 mai 2018
La Voie Verte du Velay - Du Puy-en-Velay (Brives-Charensac) au lac du Péchay à Costaros

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 5 juillet 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (7).
  • par Le 14 juillet 2014 à 12h04

    La photo-3 me fait penser au monastère des Météores en Grèce. (toutes proportions gardées)
    C’est intéressant de sortir des « montagnes stéréotypes ». pour découvrir des sites aussi incongrus !

  • par Le 14 juillet 2014 à 12h20

    Encore une belle rando, originale, avec des photos impeccables.

  • par Le 14 juillet 2014 à 12h43

    Merci a vous.
    @ Michel : bien vu pour la ressemblance. Arlempdes est hors de l’itinéraire. Je n’ai pu résister à l’envie de mettre la photo car je pense que les familiers des Alpes ne connaissent pas ce coin. IL y a de magnifique rando vers Arlempdes. Elles suivent le cours de la Loire. L’itinéraire le plus beau et le plus logique est de suivre le fleuve de Goudet à Arlempdes et retour à l’identique. A l’aller, on marche face au Soleil et au retour c’est l’inverse ce qui fait que la lumière est complétement différente et que l’on explose la notion d’aller-retour. J’ai peur que ce soit jugé "limite montagne". Je suis donc en train de potasser un retour avec remontée sur le plateau pour un parcours plus vallonné qui va augmenter le dénivelé et faire plus "montagne". Retour moins beau, limite absurde, c’est évident. J’avoue être assez désorienté.

  • par Le 14 juillet 2014 à 16h40

    Si cela doit être un ersatz autant l’original ! Beau château

  • par Le 15 juillet 2014 à 21h57
  • par Le 15 juillet 2014 à 21h59

    Juste pour avoir une image plus grande.

  • par Le 16 juillet 2014 à 03h07

    Château de Beaufort : propriété privée.
    http://www.leveil.fr/actualite/Goudet-3851

  • par HiwiLe 15 mars à 11h57

    Le site est-il accessible en bus ? Pour des personnes ne pouvant faire une telle randonnée...? Merci d’avance !

  • par Le 15 mars à 12h58

    Bonjour,
    Je crois pas que le village de Goudet (50 hab.) soit desservi par des transports en commun.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !