Le Champ de Mars (1343m) et le Rocher des Aigles (1221m) en boucle par Mézilhac et le Mazoyer

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
800m
Durée :
1 jour

Magnifique randonnée en haute Ardèche avec sommets volcaniques et vallons aux versants couverts de hêtres. Encaissé, bordé de sucs et d'aiguilles volcaniques, le vallon des Lavanches est à découvrir à pied, mais aussi du fantastique promontoire constitué par le méconnu et très beau Rocher des Aigles. – Auteur :

Accès

Du Col de Mézilhac, prendre la D 122, direction Privas sur 2,2 Km et se garer à droite au départ de la piste forestière du Pradou, lieu-dit Le Brouas, Panneau de la Forêt Domaniale du Pradou, cote 1165.

  • Le Brouas peut s’atteindre par Privas et le col des Quatre Vios
  • On peut se garer au carrefour des trois pistes, terminus de la circulation autorisée, ce qui raccourcit la randonnée de 4,6 Km et fait gagner 100 mètres de dénivelée

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 2937 OT
  • Tracé IGN
  • Altitude de départ : 1165m
  • Point haut : 1343m
  • Point bas : 760m
  • Distance : 18 Km
  • Horaire : 5/6h00
  • Rocher des Aigles
    • AR : 1,5 Km
    • D+ 70m
    • 0h30

Balisage

  • Blanc/Jaune
  • Balise à certaines intersections

Difficulté

  • Le balisage n’est pas toujours bien visible
  • La randonnée commençant sur le plateau, la remontée se fait à la mi-journée et il vaut donc mieux éviter les journées de grosses chaleurs
  • Rocher des Aigles en hors sentier

De Brouas au Champ de Mars

Du parking, remonter la piste forestière jusqu’au croisement des pistes et terminus de la circulation autorisée, balise.

Prendre en face, est la piste direction Champ de Mars (1,7 Km).

400 mètres plus loin, on arrive à la bifurcation de Bourlateyron, balise.

Prendre à gauche, direction Champ de Mars et, environ 500 mètres plus loin, prendre un sentier à droite qui longe une clôture.

On arrive à une bifurcation, prendre à droite, panneau le Champ de Mars (1,3 Km).

Gagner le sommet, très panoramique et doté de deux tables d’orientation, plus esthétiques que descriptives.

Du Champ de Mars au Mazoyer

Revenir par le même itinéraire à la bifurcation de Bourlateyron.

Prendre à gauche, direction le Mazoyer.

On descend pour pénétrer dans un bois. Le chemin devient parfois caladé et on atteint une bifurcation, balise.

Prendre le raide sentier à droite, direction le Mazoyer (4 Km).

On rejoint un chemin que l’on suit à gauche en remontant un peu.

On atteint une nouvelle bifurcation, prendre à droite et continuer la descente.

On passe en rive droite du ruisseau des Lavanches un peu avant le hameau du Mazoyer où l’on rejoint un large chemin.

Le Rocher des Aigles

Le Rocher des Aigles est un très beau suc en promontoire sur la vallée qui offre une magnifique vue sur des édifices volcaniques peu connus avec de beaux escarpement rocheux.

A la bifurcation avec la balise Mazoyer (4 Km), continuer tout droit en direction de La Paille.

On sort de la forêt au carrefour du Coulet Gras, cote 1194m.

Prendre à droite un chemin peu marqué qui remonte la prairie.

On atteint un petit plateau et on redescend d’une vingtaine de mètres.

Franchir les clôtures à moutons et remonter au mieux vers le magnifique sommet.

  • S’il y a des clôtures à moutons, il peut donc y avoir des patous...

Revenir au carrefour du Coulet Gras, cote 1194m.

Prendre un chemin, bien visible, qui part plein ouest et pénètre dans la forêt.
Ce chemin ne tarde pas à rejoindre l’itinéraire "normal".

Du Mazoyer à Brouas

En arrivant au Mazoyer, prendre le chemin à droite et traverser au-dessus du hameau.

Après la dernière maison, prendre un sentier à droite qui commence derrière un portillon.

Remonter ce sentier qui, après la cote 897m, va passer en rive droite du ruisseau de Fédou.

Plus loin, le sentier va redescendre pour repasser en rive gauche du ruisseau au niveau des ruines de Fédou.

On remonte en lacets pour rejoindre une piste que l’on suit à gauche jusqu’à ce que la piste franchisse le ruisseau.

Avant de le franchir, prendre un sentier à droite.

Ce sentier passe en rive droite avant de revenir en rive gauche et d’atteindre une très large piste.

Prendre à droite jusqu’à un virage en épingle.

Dans l’épingle, gagner hors sentier le sommet d’une crête rocheuse, cotée 1222m et qui offre un magnifique point de vue sur la vallée

Revenir sur la piste et la suivre jusqu’au terminus de la circulation autorisée.

Retour au parking de Brouas par la piste forestière.

Le crash du Nord 262 à Mézilhac le 21 janvier1971

Dernière modification : 16 mai 2018
Suc de Montivernoux (1441m) - Suc de l’Areilladou (1448m) - le Truc (1401m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 8 juin 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 17 juin 2015 à 03h01

    Salut Alain.

    On retrouve le Champ-de-Mars dans "Le passage à travers les Cévennes par César", Revue du Vivarais N°3 et 4, Mars-Avril 1936, ceci expliquant cela.

    • Tronc commun : axe central Est-Ouest, du Rhône à l’Allier.

    L’ancienne route du moyen-age, qui existait probablement déjà du temps de César, mène du col de l’Escrinet, par Gourdon (910) et l’Auriol (857) au col de Sarrasset (825).

    Le chemin traverse alors la D 122, et, partant 800 mètres après la ferme sur la droite, passe par les ruines de Volles et Champrevert, où il rejoint la route départementale qui le recouvre jusqu’au col de la Fayolle (873) et la Paille (916).

    L’itinéraire suit, à partir de cette ferme, le chemin de randonnée par Malpas (1074) la Narce (1175) Bourlateyron (1284) et le CHAMP DE MARS, jusqu’au carrefour (1285) avec la
    route en terre descendant sur la Serre du Verrier, jusqu’au Brouas (1165) et à Mézilhac.

    Cette ancienne route n’a été abandonnée, au profit du col des Quatre Vios, qu’en 1840, sans doute quand la majorité des déplacements est devenue automobile.

    L’itinéraire reprend alors la D.122 par le col de Mezilhac (1119) Lachamp-Raphaël (1315), le col du Pranlet (1363) et Bourlatier (1371), en direction des Estables, du Puy, et de Gergovie.

    • Dans la même revue, sous la plume de Victor Agier.
      Voici les lieux de passage de cette voie : Lussas, St Laurent-sous-Coiron, St Nazaire–en-Coiron, Pramailhet, le Mont Blandine, Col de l’Escrinet, Gourdon, Sarracet, Champrevert, la Paille, Malpas, Bourlateyron, CHAMP DE MARS ou camp de César, Mézilhac, Lachamp-Raphaël, Bourlatier, Sources de la Loire, les Estables. Ajoutons qu’au mont Blandine aboutissait une autre voie venant de Taverne (appelée autrefois Malataverne) ou convergeaient diverses routes partant principalement du Rhône.
    • Le triangle de la Burle.
      Il s’agit d’un triangle dont les pointes sont le Pilat, le Mézenc et le Puy-en-Velay, ledit triangle faisant bon ménage avec les superstitions, les croyances religieuses et autres diableries..
      Par exemple au lieu dit "les Dents du Diable", on dit que les trois rochers : "le Chastelas", "la Dent Pointue", "la Grosse Roche""sont ces dents du diable.
      Le tout lié à la burle, aux sautes brusques de climat et aux violents orages : voilà de quoi créer des légendes en tous genres.
      On parle souvent d’étranges phénomènes électriques ou électromagnétiques, de boules ou engins lumineux, ... Il faut bien ça pour expliquer tous les avions en perdition.

    Quelques-uns :
    03 novembre 1943 : chute d’un Halifax apportant armes et matériels au réseau loval de la Résistance ;
    1948 : l’avion emportant Kathleen Kennedy Cavendish, sœur du futur président Kennedy, s’écrase en un lieu nommé autrefois « terre de loups » ;
    1963 : deux Javelins anglais s’écrasent près de Jaujac
    1965 : idem pour un Gloster Meteor et un F104
    1965 : deux F104 chutent près des Dents du Diables (sur le Mézenc) citées précédemment.
    Juin 1969 : chute brutale d’un Jodel (il est dit qu’il venait de survoler la centrale nucléaire du Bugey ; l’aurait-on abattu parce que soupçonné de quelque espionnage ?) ;
    Août 1969 : un Wassmer se pose en catastrophe,
    Août 1969 : deux chasseurs de Toulouse se percutent en vol ;
    Novembre 1969 : un Mystère IV perd son radioguidage ;
    Avril 1970 : un Mystère IV s’écrase près de la Teste.
    Mai 1970 : un Bonanza signale des difficultés de vol. On aurait une épave d’avion inconnu et non identifiable.
    22 janvier 1971 : celui que tu cites ;
    Juin 1971 : un CESSNA s’écrase à St Front près du lac Arcône.
    Août 1975, un avion s’écrase à Marat.
    1980 : avion en difficulté au Mt Devez, jamais retrouvé ;
    20 mai 1987 : trois mirages F1 s’écrasent à la Croix de Montvieux dans le massif du Pilat ;
    07 juin 2007 : un avion allemand s’écrase avec ses trois occupants à Sainte-Eulalie.
    ...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !