Le Château (882m) par Monteynard la Ville

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
110m
Durée :
demi-journée

Courte balade panoramique, étant une parfaite mise en jambe avant d'attaquer des objectifs plus ambitieux dans cette belle région de la Matheysine. – Auteur :

Accès

Se garer au parking du hameau de la Ville à proximité de la D529 non loin de l’église (837m).
Transport en commun : Bus Transisère n° 4110 arrêt "Monteynard - la Ville". Horaires sur www.transisere.fr

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Durée : 1h environ.
  • Balisage : Jaune avec panneaux indicateurs au début du chemin de la Combe, puis aucun.
  • Carte : IGN TOP 25 n°3336 OT - La Mure Valbonnais.
  • Précaution : Les vaches peuvent venir pâturer les prairies autour de l’itinéraire. Bien respecter les clôtures.

Descriptif 

Du parking, longer la départementale pour rejoindre l’église de la Ville. Tout de suite après, suivre le chemin de la Combe à l’ouest (passant notamment à proximité d’une table d’orientation admirablement aménagée).
200m après, à proximité d’un terrain vague, prendre à gauche un chemin parfois envahi par les hautes herbes. Il nous amène à la croupe des Neys.
En la descendant de quelques mètres, vue vertigineuse sur la retenue du Drac et les falaises déchiquetées qui la bordent.
Il suffit de la suivre plein nord où, après la bosse 855m, un sentier finit par être bien marqué.

Arrivé à un col où démarre les falaises du Grand Tapa, remonter une sente effectuant de courts lacets et menant à une ouverture entre les clôtures barbelés. Rejoindre alors rapidement la bosse débonnaire du Château jalonnée d’une borne IGN.
Vue magnifique sur le Vercors qui déploie sa longue barrière rocheuse, sur Grenoble et sur la Chartreuse.

Retour par le même itinéraire.

Remarque 

Vu la courte durée de cette balade, elle se couple parfaitement avec la découverte de la Pierre Percée, située non loin entre la Motte-d’Aveillans et Pierre-Châtel.

Sortie du samedi 3 juin 2017 (au matin)

À la base, notre halte au hameau de la Ville est essentiellement prétexte à rechercher la mystérieuse arche double de Monteynard.
Ayant très peu d’indices sur sa localisation, on ne s’attend pas à un miracle pour la trouver du premier coup.
Quittant les chemins balisés du secteur, nous traversons des champs à vache puis suivons de vagues sentes de bestiaux dans les bois. Et là, arrivé à un replat herbeux et boisé, c’est tout bonnement incroyable : elle nous tend les bras de l’autre côté d’un couloir !
Mais la coquine ne se laisse pas approcher si facilement : c’est sur un terrain escarpé constitué de conglomérat, pénible avec la présence de ronces et de hautes herbes cachant quelques pièges, que l’on y arrive tant bien que mal. Et, arrivé à sa base, je me dis que ces courts mais intenses efforts en mode sanglier valaient le détour, en restant béat devant ce travail de l’érosion.

N’ayant finalement pas mis beaucoup de temps pour la trouver, nous en profitons ensuite pour faire un tour à la bosse herbeuse du Château. Sur ce très modeste parcours en aller-retour, la vue qui se présente à nous, des gorges du Drac en contrebas aux crêtes du Vercors, ne laisse pas indifférent.

Dernière modification : 16 mai 2018
La Peyrouse Montagne du Conest (1710m) par Le Grand Lac

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 3 juin 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 4 juin 2017 à 05h31

    Bonjour Sugar,
    Cela fait plaisir de revoir ici tes topos et sorties. À bientôt…

  • par Le 4 juin 2017 à 09h06

    Bonjour Sugar,
    Très belles photos. Et même étonnantes pour certaines, comme l’ophrys abeille et l’arche double.
    Très belle idée de topo aussi ! Je ne connaissais pas cet endroit et je n’aurais pas imaginé qu’on puisse trouver de belles gorges comme celles-ci en plein cœur des Alpes près de Grenoble. Ton topo apporte du dépaysement en peu de temps. Idéal quand on n’a justement qu’un peu de temps. Je sens qu’il pourrait séduire d’autres membres du site habitant dans les parages et qui ne connaissaient pas l’existence de ce bijou caché. C’est fou ! Même quand on imagine que tout a déjà dû être fait, il reste encore de belles choses à découvrir !

  • par Le 4 juin 2017 à 10h39

    Très bonne idée de rando. J’avais repérer celle-ci, hélas, loin de chez moi.
    http://geologie-patrimoine-matheysine.fr/sites_remarquables/entraigues_archesvet.html
    Avis aux amateurs.
    Ce topo permet en consultant la carte d’admirer le tracé spectaculaire de la ligne du petit train de la Mure.

  • par Le 5 juin 2017 à 10h49

    Merci à vous trois. A noter que, comme il est précisé sur sa fiche dans le site archmillenium, l’arche qui s’est créée dans ce conglomérat est "fragile et probablement éphémère".

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !