Le Corborant (3007m) par le refuge de Rabuons

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1900m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

L'ascension sportive du second "3000" de la Haute Tinée, situé sur la crête franco-italienne.

Accès

De Nice, prendre la direction de Digne, plein nord en longeant le Var.

Emprunter ensuite la route qui suit la vallée de la Tinée jusqu’au village de St-Etienne-de-Tinée.

Se garer au nord du village, à proximité du pont qui permet à la route départementale (D2205) de passer en rive gauche de la Tinée et de poursuivre en direction du col de la Bonette.

Commencer à marcher, passer sur le pont, tourner à droite, au panneau en bois (balise n°100) et suivre le sentier balisé.

Itinéraire

Informations

  • Carte : IGN TOP25 3639OT Haute Tinée 1 - Auron
  • Distance : 20km
  • Départ : 1144m
  • Sommet : 3007m
  • Dénivelé : environ 1900m
  • Temps de montée : environ 5h15
  • Temps de descente : 4h00
  • Matériel : crampons et piolet en début de saison estivale.

Itinéraire

De la balise n°100 (1144m), suivre le sentier balisé qui débute du village de St-Etienne-de-Tinée, et emprunte un chemin forestier.

Suivre ensuite les balises 101, 102 et 103 qui nous permettent de sortir de la partie boisée et d’apprécier la vue plongeante sur St-Etienne-de-Tinée ainsi que sur le Mont Mounier au sud.

À la balise 103 (2382m), suivre le chemin de l’Énergie en direction des lacs et refuge de Rabuons, en suivant la balise 104, puis 105 (refuge).

Du refuge, contourner le lac par la droite, et rejoindre l’itinéraire hors sentier (panneau en bois) indiquant le pas de Corborant.

Traverser plusieurs zones d’éboulis assez pénibles afin d’arriver en face de deux vallons : laisser celui dirigé plein Est en direction du pas d’Ischiator et emprunter celui bifurquant vers le sud en direction des pas de Corborant et des Chalanchas.

La montée se fait raide et traverse plusieurs zones d’éboulis.

Une trace pas évidente à suivre, se situe au centre du vallon, mais la présence fréquente de névés, même au mois d’août, peut nécessiter une évolution sur le côté gauche du vallon au-dessus de ceux-ci.

Là, la pente est très raide et la terre instable sous nos pieds, il faut parfois chercher ses appuis et "mettre les mains".

Un peu avant le fond du vallon dirigé plein sud, vers le pas des Chalanchas, bifurquer à gauche afin de rejoindre le pas de Corborant (2947m) [panneau en bois].

On attaque la partie sommitale (orientation Nord-est) plus stable en suivant des cairns çà et là, et en s’aidant des mains. Ascension assez pentue mais pas difficile techniquement.

On atteint le sommet (3007m) orné de deux grands cairns, d’une croix en bois et d’une cabane miniature où est nichée une jolie Vierge.

Là, le panorama est magnifique avec à l’Est les deux sommets tout proches des Chalanchas, au Nord-est, le Mont Ténibre qui dominent tous ses concurrents de la Haute Tinée, et plus loin, la pointe Côte de l’Ane et son Fort Carra, les Séolanes, les massifs du Chambeyron et du Queyras, et bien sûr le Mont Viso toujours dans les nuages.

Descente : par le même itinéraire.

Nota : pour les personnes un peu moins affûtées, il est conseillé d’effectuer cette ascension sur 2 jours (comme pour le Mont Ténibre).

  • Premier jour : montée de St Etienne vers le refuge de Rabuons (1400 D+).
  • Deuxième jour : Ascension du Corborant (500D+), descente vers de refuge (500D-) et descente vers St-Etienne-de-Tinée (1400D-).
Dernière modification : 16 mai 2018
Mont Ténibre (3031m) par le refuge de Rabuons

La carte du topo « Le Corborant (3007m) par le refuge de Rabuons »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours