Le Crêt de la Neige (1720m) et le Reculet (1718m) par Lélex

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
450m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une balade facile sur les crêtes culminantes du Jura, accessible et jolie en toutes saisons. Vue magnifique aussi bien sur le bassin genevois et les Alpes que, de l'autre côté, les plaines de Franche-Comté, si le temps est clair. A faire par les amateurs de distance plutôt horizontale, le dénivelé étant particulièrement modeste si le télécabine de Lélex est emprunté. Idéal l'hiver pour une balade en raquettes ou en rando nordique.

Accès

Bellegarde - Valserine - Lélex, parking à la station de ski. Egalement accessible depuis le Pays de Gex par le col de la Faucille.

Itinéraire

À l’instar du Pic Bayle et de l’Étendard dans le massif des Grandes Rousses, le massif du Jura a aussi eu droit à son lot de disputes quand à qui, du crêt de la Neige ou du Reculet, serait couronné du titre de point culminant... Ce n’est qu’en 2003 que fut officialisé le vrai vainqueur : Une bosse boisée située à environ 400m au nord-est du sommet "officiel" du crêt de la Neige, située à 1720m ! Cette petite randonnée fait le tour de tous ces protagonistes...

  • Altitude départ : 900m (Lélex) ou 1450m (haut du télécabine).
  • Altitude sommet : 1717m (crêt de la Neige), 1718m (Reculet).
  • Horaire A/R : 3h (crêt de la Neige) +2h (Reculet) +3h (À pied depuis Lélex).
  • Carte : IGN TOP25 3328OT Crêt de la Neige - Oyonnax - Lélex - PNR du Haut Jura.

Période

Parcours accessible toute l’année, à pied l’été ou en raquettes l’hiver. Les pentes des crêtes sont modestes et faciles, ce qui les rend aussi plaisantes pour la randonnée nordique. Éviter le brouillard qui peut rendre certains lieux paumatoires.

Difficulté

L’utilisation du télécabine réduit grandement le dénivelé, ce qui la rend accessible au plus grand nombre. Le demi-tour est possible n’importe où sans trop de frustrations. L’hiver, le crêt de la Neige est jalonné en itinéraire "raquettes", et la suite des crêtes vers le Reculet se fait sans problèmes à vue. Les pentes sont toujours débonnaires, mais certains lieux peuvent être paumatoires hors sentier par mauvaise visibilité.

Itinéraire

Depuis Lélex, remonter le GR 9 (l’hiver, le long des pistes de ski), puis vers 1400m, bifurquer vers la droite (sud-ouest) en direction du refuge de la Loge. Depuis l’arrivée du télécabine, traverser horizontalement vers l’ouest en direction de ce refuge.

L’hiver, le parcours jusqu’au crêt de la Neige est en général jalonné en itinéraire "raquettes". Depuis le refuge, remonter vers le sud pour rattrapper le GR Balcon du Léman. A l’aplomb du Grand Crêt, le délaisser par un sentier vers la gauche qui fait un lacet dans un petit raidillon puis traverse en direction de la crête au sud du Grand Crêt.

La suite se fait en suivant le sentier plus ou moins le long de la crête en direction du crêt de la Neige. On passe le long d’une crevasse-canyon qu’il peut être amusant d’explorer.

Le sommet "officiel" du crêt de la Neige ne fait que 1717m. Le vrai point culminant à 1720m se trouvait un peu avant, à droite du sentier juste avant de passer à côté de la crevasse, et aucune trace n’y mène. On peut y faire un détour, mais il faudra chercher un peu le point culminant, les arbres ne facilitant pas la chose. Vue assez inintéressante, le sommet étant peu marqué et couvert d’arbres.

Pour ceux qui veulent rejoindre le Reculet, continuer la crête descendante le long de petites combes permettant de rejoindre le GR Balcon du Léman. Celui-ci remonte vers le Reculet à 1718m, bien visible avec sa grosse croix métallique, en terrain dégagé. Ce sommet bien marqué offre une bien meilleure vue que le crêt de la Neige.

Ceux qui souhaitent prolonger la balade pourront continuer la crête encore un peu plus loin, en général jusqu’au dernier point haut à 1691m avant que la crête ne descende franchement vers le sud. Cela offrira, vers l’est, une vue sur les belles combes dominant le bassin genevois, ainsi que, vers l’ouest, une magnifique vue plongeante sur la vallée de la Valserine.

Retour

Le retour se fait par le même itinéraire. Les plus pressés pourront éviter de remonter au crêt de la Neige en suivant le GR Balcon du Léman, mais le parcours dans les arbres n’offre guère d’intérêt panoramique. Il est également possible de prolonger un peu le parcours du retour en continuant la crête jusqu’au Grand Crêt (1702m), puis en contournant le sommet de Montoiseau soit par une piste à l’ouest, soit par la combe à Fournier à l’est (plus joli et sauvage).

Détails de la sortie

Fin janvier 2012. Magnifique journée... Une sortie à ski de fond ? Certes, mais la perspective de tourner sur des pistes trop fréquentées ne m’enthousiasmait pas trop, je voulais quelque chose de plus sauvage, plus "montagne"... Pourquoi ne pas aller explorer ces débonnaires crêtes du Jura, qui se prêtent sûrement bien à la rando nordique et que je n’avais encore jamais parcouru ?

Départ de Lélex à midi. Montée en télécabine, aller-retour piéton beaucoup plus abordable qu’avec leurs équivalents alpins, et aussi moins cher qu’un pass journalier ski de fond...

N’ayant pas vraiment préparé la sortie, la suite s’est faite en mode exploratoire... L’itinéraire raquettes me paraissait tout indiqué pour rejoindre la crête. Montée sans trop de problèmes, si ce n’est dans le petit raidillon où il a fallu déchausser. La suite du parcours sur la crête fut facile et magnifique jusqu’au crêt de la Neige "officiel", que je pensais encore être le point culminant.

Petite descente ludique dans les combes vers le sud, en traversées-conversions pour les sections les plus raides. Le terrain se dégageant, la neige faisait parfois place à des grosses sections glacées résultant d’une grosse pluie verglaçante la semaine d’avant, et n’offrant absolument aucune accroche à mes skis de fond standard... Il a fallu louvoyer entre ces zones jusqu’au sommet du Reculet.

J’avais encore un peu de temps, et j’ai donc poursuivi l’exploration plus au sud jusqu’au point 1691m. C’était le lieu le plus panoramique et le plus sauvage de l’itinéraire, même s’il a fallu par endroits déchausser pour traverser des sections glacées. Vue magnifique.

Retour par le même itinéraire. La lumière rouge du coucher de soleil m’a rattrapé sur les crêtes du Grand Crêt. Descente tranquille en direction du refuge de la Loge, puis en chasse-neige sur les pistes de ski jusqu’à Lélex (une belle piste verte convient bien à cela). Arrivée avec la nuit.

Dernière modification : 16 mai 2018
Le Reculet (1718m) par le hameau de La Rivière

La carte du topo « Le Crêt de la Neige (1720m) et le Reculet (1718m) par Lélex »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Le Crêt de la Neige (1720m) et le Reculet (1718m) par Lélex »

Dupuis la vallée de la Valserine, les contreforts des crêtes sud du Jura. Montée en direction du Grand Crêt. En suivant l'itinéraire raquettes jalonné. En direction des contreforts du crêt de la Neige. Vue sur les plaines du bassin genevois embrumées. Au delà du Jura, les Alpes... En direction du crêt de la Neige. Entre Alpes et Jura, regard vers le sud. Ambiance «Haut Jura»... Arrivée au crêt de la Neige. Le sommet «officiel», point culminant du Jura ? Non ! Ici, on n'est qu'à 1717m. Le vrai point culminant est en fait la bosse couverte d'arbres, 3m plus haute. La suite du parcours vers le Reculet, 2e point culminant... Terrain dégagé et verglacé en direction du Reculet. La croix du Reculet, couverte de givre. La suite des crêtes vers le sud. Regard vers le Genevois, sous les brumes. La vallée de la Valserine, vue opposée à la première photo. Les crêtes commencent à descendre... Demi-tour ! Retour en direction du Reculet. Arrivée au Reculet. Le soleil commence à descendre... Retour en direction du crêt de la Neige. Derrière le Jura, le Salève, les Bornes, les Aravis, le mont Blanc. Une grosse crevasse à explorer... Le Grand Crêt change de couleur... Coucher de soleil... On quitte les crêtes... Descente sur Lélex avec la nuit.