• Randonnée

Le Grand Bénare (2898m)

Sommet du Grand Bénare

  • Difficulté Difficile
  • Dénivelé (en mètres) 700
  • Durée 1 jour
Localiser le sommet

Troisième plus haut sommet de la Réunion, faisant face au très fréquenté Piton des Neiges, le Grand Bénare mérite que l’on s’y intéresse. A son point de départ au parking du Maïdo on a déjà un extraordinaire point de vue sur le cirque de Mafate. Le sentier du Grand Bord qui y mène est en balcon à 1000m au-dessus de Mafate. Le sommet offre un beau point de vue sur les cirques de Mafate et de Cialos et sur le massif du Piton des Neiges.

Avertissements et Droits d'auteur

Accès

Se rendre au parking du Maïdo par le Tévelave ou Saint-Gilles-les-Hauts.

Itinéraire

  • Carte  : IGN TOP25 4402 RT
  • Site de l’IGN : le Grand Bénare
  • Altitude de départ : 2185m
  • Altitude du sommet  : 2898m
  • Durée : environ 6H30 hors arrêts

Difficulté

La difficulté provient de la longueur de la balade (un peu moins de 20km) et du sentier très "casse-pattes", caillouteux et parfois poussiéreux à souhait … et sans ombre. Quelques passages en bord du précipice peuvent impressionner.

Le balisage peut paraître trop fréquent si on a la chance de faire l’aller-retour sans brouillard mais il est indispensable quand la visibilité tombe à 20 mètres … ce qui n’est pas impossible.

Du parking de départ (Maïdo) au sommet

Du parking du Maïdo emprunter un instant la route bétonnée pour trouver le panneau du sentier du Grand Bord.

Très bien balisé (balises nombreuses de couleur blanche), il longe au plus près le rempart de Mafate. Il grimpe régulièrement jusqu’au Grand Bénare avec un seul vrai raidillon à mi-parcours.

Tout le long du rempart, on rencontre de longues et profondes failles ; des panneaux viennent rappeler constamment le danger de les enjamber. Plusieurs emplacements sans failles permettent de profiter des panoramas sur le cirque : sur La Nouvelle, Marla, Roche Plate et le canyon de la Rivière des Galets.

Le chemin est caillouteux, casse-pattes, et comporte quelques petites descentes à la montée (comme souvent à La Réunion).

Laisser plusieurs fois des sentiers partant vers la droite et menant à la Glacière (où on passera au retour). Les panoramas sont variés et toujours splendides quand la végétation ne bouche pas la vue. Une portion un peu plus raide comporte des lacets courts et serré, on passe parfois assez près du précipice.

Comme le sol n’est jamais plat, faire attention de ne pas admirer le paysage quand le sentier passe trop près du bord ou s’arrêter pour le faire.

Des antennes ou les derniers petits raidillons qui alternent avec quelques portions de plat, annoncent la proximité du sommet. La végétation au sommet s’est raréfiée et on peut admirer à loisir le Cirque de Mafate dans son ensemble et celui de Cilaos.

Si on est parti tôt (à 7H au Maïdo), on profite au maximum de ces paysages uniques car les nuages ne se seront probablement pas encore installés dans les cirques ou sur le Grand Bénare lui-même.

Descente par la Glacière

Emprunter le même sentier (environ 45 minutes) jusqu’au croisement qui mène à la Glacière . La Glacière s’atteint par une longue descente sur un sentier parfois étroit et toujours parsemé de cailloux de lave.

La fine couche de glace qui se forme à la surface des bassins de Grande Ravine était recueillie au 19ème siècle puis stockée dans des puits en maçonnerie (d’environ 4m de profondeur et 3m de diamètre) ; la caverne de la Glacière dont on peut s’approcher était en quelque sorte un réfrigérateur naturel. La glace était ensuite descendue sur la côte pour être vendue aux plus fortunés.

De la Glacière suivre le panneau qui indique le Maïdo pour retrouver le chemin principal un peu au-dessus du point de départ..

Sortie du 25/10/2012

Le départ est matinal (5h30) après un petit déjeuner frugal pris dans la salle commune du gîte où nous résidons au Tevelave. Je choisis de prendre la route forestière au-dessus du gîte. La route est un petit peu longue, tortueuse et bosselée pour arriver au terminus du parking du Maïdo. Nous sommes pressés de contempler encore et encore les lieux devenus familiers du cirque de Mafate parcourus quelques jours auparavant (voir topo).

Nous rejoignons le sentier du Grand Bord qui suit effectivement le rempart au plus près (attention la marche … de 1000m) , au milieu d’une végétation d’épineux, ajoncs, bruyères, calcinée par un incendie criminel récent.

La végétation au fur et à mesure de la montée se fait plus locale et plus courte, les brandes blancs et verts. Le chemin est long, vallonné, caillouteux, poussiéreux à souhait, mais heureusement ponctué de magnifiques points de vue. Nous reconnaissons les chemins et ilets visités en traversant Mafate : Roche Plate, Grand Place et surtout Marla calme et serein au pied du col de Taïbit.

Après 3h20 de marche et 9,300km nous touchons la croix blanche métallique, lourde et massive, aux formes arrondies, du Grand Bénare qui culmine à 2898m.

Le col du Taïbit est à portée de mains juste en dessous, on voit les 3 Salazes. Face à nous le Piton des Neiges. Cilaos est également visible et on devine le ‘volcan’ (le Piton de la Fournaise).

Les ‘festivités’ pour le repas se passeront un peu en dessous du sommet, abrités du vent par quelques murets. En fait de ’festivités’ ce sera pain, beurre et chocolat (une fois n’est pas coutume, nous saurons nous rattraper), car la montée au Grand Bénare a été décidée à la dernière minute et nous n’avons pas acheté de ravito ! Un petit bouchon de vulnéraire va remettre la troupe en jambes !

Pour le retour, nous décidons de faire un petit crochet par la Glacière (ancien puits à glace très prisé par les anciens !). On rencontre 3 jeunes éco-gardiens fort sympathiques du parc de la Réunion qui vont se faire un plaisir de nous sensibiliser à la bonne conservation de la faune et de la flore locales.

Lorsque nous reprenons le sentier du retour, la brume se fait plus épaisse, voire même très épaisse ; et c’est dans une véritable purée de bois (même avec les codes de la voiture, c’est limite) qu’on rejoindra le littoral.

Une journée bien remplie … et un estomac bien vidé qu’on se fera un plaisir de remplir au repas du soir auquel nos hôtes (Mamie et Sully) nous ont invités.

[New] : Profitez de tarifs exceptionnels avec les ventes privées Allibert Trekking ! Jusqu'à 200€ offert >> Cliquez-ici

Commentaires

  • par le 12 novembre 2014 à 17h48

    Merci pour ce topo d’un sommet peu connu.

  • par le 12 novembre 2014 à 18h46

    Merci à toi Alain. Peu connu, certes ; mais surtout très lointain. Le Grand Bénare est au Piton des Neiges ce que la Grande Lance de Domène est à la Croix de Belledonne (pour ceux qui connaissent Belledonne), moins célèbre, mais tout aussi intéressant, voire plus.

  • par le 8 janvier à 11h09

    Il fait moins mal aux jambes que le Piton certes =p. Mais super et pas trop difficile sauf la distance et la chaleur...

  • par le 8 janvier à 14h25

    Salut Jump. Le Grand BenareS : sans doute une orthographe pour la population d’origine indienne.

Poster un nouveau commentaire ?
Nous vous conseillons de vous connecter !     pourquoi ?

Sorties associées

Voici les dernières sorties réalisées sur ce topo : l'occasion de découvrir encore mieux ce secteur à travers les récits et photos des derniers randonneurs à y être passés.

Si vous venez de faire cette randonnée, n'hésitez pas à venir l'épingler ici !

→ Ajoutez votre sortie...

Publicité

  • Tentes de rando

  • Vestes montagne

  • Chaussures de rando

  • Sacs à dos