Le Grand Charvia (2624m)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
742m
Durée :
demi-journée

Sympathique randonnée dans les Fonts de Cervières près de Briançon avec ascension d'un sommet et découverte de trois lacs dont le magnifique lac Gignoux bleu turquoise. Panorama à 360 degrés sur les sommets environnants, Izoard, Ecrins et Cerces. – Auteur :

Accès

De Briançon prendre la D902 en direction du col de l’Izoard jusqu’à Cervières. Emprunter sur la gauche la D89T ou route des Fonts (panneaux, passer devant l’église).

Cette ancienne piste est maintenant carrossable et goudronnée.
Se garer au parking situé près des anciennes fermes La Chau à la cote de 1879m.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3536OT
  • Altitude du départ : 1879m
  • Altitude du sommet : 2624m
  • Distance : 10km montée directe et 10km800 montée douce

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Préambule

Le collet ici désigné est le talweg compris entre le Grand Charvia situé
à gauche dans le sens de la montée et une pointe rocheuse, son antécime située à droite.

C’est le point de départ du sentier sommital mais aussi de la descente vers le lac Gignoux.

Ce dernier est orné de deux cairns.

Descriptif

Prendre le chemin de traversée situé à gauche de la route en direction de La Chau, hameau visible de la route.

Passer devant la chapelle puis au bout du hameau prendre la sente située complètement à gauche. Un panneau indique la direction du Lac Noir.

Le sentier s’élève dans les pâturages et passe devant une vieille ferme délabrée. "Ancienne bergerie, Les Fraches".

Continuer sur ce sentier. Rencontrer un croisement avec un autre sentier. Monter tout droit et passez devant le Lac Noir qui se trouve sur votre gauche.

Passer devant un petit lac sans nom. Puis peu de temps après l’avoir dépassé emprunter une sente gauche .

Par ce sentier atteindre le col situé entre le Chenaillet à gauche et le Grand Charvia à droite.

Du col vous avez deux possibilités pour accéder au sommet.

  • Montée directe par la sente de droite. C’est une ascension plus rapide mais avec
    une pente plus raide. C’est celle de la vidéo . Le sentier débouche au collet cité dans le préambule.
  • Montée plus douce, c’est ma préférée. Vous verrez certains passages sur les photos. Au col, allez tout droit nord-nord-est vers le télésiège de l’Aigle puis juste avant l’arrivée de ce dernier virer à droite, sud puis sud-est afin de contourner le sommet par la droite. Au panneau du Grand Charvia vers 1600m, emprunter la direction du lac Gignoux. Le sentier traverse à flanc la face sud-ouest du Grand Charvia et débouche sur le collet.

A partir du collet, emprunter le sentier de gauche jusqu’à apercevoir la croix de bois sommitale .

Franchir quelques rochers puis gagner le sommet.

Du sommet repérer le sentier qui mène au Lac Gignoux.

Descendre d’une trentaine de mètres sur le collet puis prendre le sentier situé à gauche.

Le dévaler jusqu’au lac.

Longez le lac et à son extrémité ignorer l’allée qui descend à droite. La traverser puis monter tout droit vers le coteau sur une cinquantaine de mètres (Sud-Sud-Est) afin de basculer dans le vallon " Ravin de la Grande Sagne."

Descendre dans le vallon jusqu’à rencontrer dans le bas un torrent puis suivre son cours, cap au Sud-Ouest.

Au moment où celui ci descend brutalement remonter sur la butte située à droite et redescendre sur l’autre versant afin de joindre le chemin de l’aller.

Le dévaler en sens inverse jusqu’au point de départ.

Voici une vidéo avec noms des sommets qui montre certains points de passage. Régler la qualité sur la partie supérieure droite de l’image jusqu’à 1080p en cliquant sur HD.


Le grand charvia par britanicus100

Dernière modification : 16 mai 2018
L’Escalinade (3087m) et la Turge de la Suffie (3024m) par le lac des Cordes

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Britanicus100

Retraité reconverti à la randonnée après avoir longuement sillonné le Haut Jura à ski. Vous trouverez dans mes contributions un ensemble de parcours réalisés principalement dans le Briançonnais où je réside mais aussi dans le Piémont tout proche ou dans le Queyras. Il m’arrive aussi de randonner dans les autres massifs alpins. Une bonne partie de mes parcours sont accessibles par le plus grand nombre. (...)

Topo publié le 25 juillet 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !