Le Grand Colon (2402m) en traversée

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1250m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Nombreux sont les randonneurs qui montent par ce versant en aller retour, mais il n’est pas fréquent d’effectuer la traversée avec un retour par le Col de la Pra. Nombreux sont aussi les randonneurs pensant à tort, que le sommet est atteint, s’arrêtent là. Le véritable sommet, culmine lui, à 2402m. 2394m, serait son épaule ouest, avec déjà un panorama d’exception. Le point 2402m, offre une vue partielle sur le Lac du Crozet et permet d'évaluer sa face nord relativement raide, mais pas impossible à surmonter.

Accès

EN VOITURE

  • Départ de la randonnée, dans l’épingle cotée 1282m sur IGN.
  • A Domène, prendre la D 11 vers Revel, puis la D 280 vers les Roussets. Prendre à droite la petite route des Granges de Freydière. Continuer après les Granges, pour se garer dans l’épingle de la petite route bitumée jusqu’ici au point 1282m sur l’IGN. Le bitume laisse la place plus haut à une piste bien bosselée pour desservir le parking de Pré Raymond 1372m.

Précisions sur la difficulté

  • Aucune difficulté pour le point 2394m du Grand Colon.
  • C’est au terme d’une petite escalade, que vous parviendrez au sommet 2402m du Grand Colon.
  • La descente sur le Lac Merlat, demande de l’attention. Effectivement, le sentier qu’il faut suivre impérativement, transformé en éboulis, pierres roulantes sous les semelles, pourra impressionner certaines personnes.
  • Le reste de la descente ne pose pas de problème technique.

Les infos essentielles

  • Randonnée effectuée le 28/06/2015.
  • Participants : Sarras Randonnées et moi-même.
  • Carte : IGN TOP 25 3335 OT Grenoble - Chamrousse – Belledonne
  • Altitude de départ : 1282m
  • Altitude atteinte : 2402m
  • Horaire : à peu près 8h 00
  • Distance : environ 16 km
  • Dénivelé : environ 1250m
  • Positions GPS : du point 2402m du Grand Colon
    • Longitude : 5.929°
    • Latitude : 45.165°
  • Balisage :
  • jaune pour le point 2394m.
  • cairn pour le Lac Merlat.
  • jaune pour le Refuge de la Pra.
  • blanc/rouge du GR.549 pour la descente.

Itinéraire

LE GRAND COLON PAR LA BARAQUE DU COLON

Laisser la petite route, qui part plein nord pour desservir le départ de Pré Raymond. S’engager sur la piste qui s’en va plein sud, et faire 1,9 km, puis repérer au-dessus du sentier la Baraque des Carriers.

Au-dessus de celle-ci, une sente bien marquée, effectue la jonction rapidement un peu plus haut avec le sentier de la voie normale. Effectuant ses lacets en forêt, notre sentier sort du sous-bois, sous la croupe, où se blottit derrière, la Baraque du Colon.

Partir plein sud, pour une traversée au-dessus de pentes raides, et atteindre ainsi la base de l’arête sud-ouest du Grand Colon au lieu-dit « Bitou ». Le sentier bien marqué, remonte vers nord-est, et atteint un replat coté 2099m sur l’IGN.

L’ascension continue momentanément nord-ouest, pour reprendre son arête. Désormais sur son flanc Ouest, le sentier réalise une longue traversée ascendante, puis vire vers l’est vers le sommet cairné du Point 2394m du Grand Colon.

POINT 2402M DU GRAND COLON

  • Nombreux sont les randonneurs, pensant à tort que le sommet est atteint, s’arrêtent là.

Prendre une bonne trace qui suit l’arête dominant le Lac Merlat. Escalader facilement en bout d’arête, un ressaut, pour suivre son arête exposée.

Descendre à gauche, dans un couloir garni de nombreux blocs rocheux, donnant accès à un deuxième ressaut rocheux.

Son sommet coté 2402m sur l’IGN, se gagne par une petite escalade facile, où il faudra rester vigilant. Cela dit, de bonnes prises bien encrées, où il vous faut sortir les mains des poches, nous aident à franchir l’obstacle.

LE LAC MERLAT

Revenir sur l’arête dominant le Lac Merlat. Plonger sud sur un sentier en lacets qui devient franchement raide. Il passe au-dessus d’une barre qu’il évite par la gauche, est, pour finalement descendre la combe pour prendre pied sur la rive nord-ouest du Lac Merlat.

LE REFUGE DE LA PRA

Après avoir contourné le Lac Merlat sur une trace par l’ouest, longer sa rive sud. Le sentier devient alors mieux marqué, et descend sur un replat marécageux. Il file alors nord-est, et passe entre le Roc de l’Hôpital et les pentes sud du Galeteau.

Il domine les plaines de la Pra, le Refuge de la Pra devient alors visible. Une petite traversée permet d’y parvenir rapidement évidemment.

RETOUR CLASSIQUE DU VALLON DU MERCIER

Suivre derrière le Refuge de la Pra, le bon sentier balisé de blanc/rouge du GR.549, qui remonte en rive droite du Torrent des Doménons, pour monter le Col de la Pra.

  • Le Lac du Crozet est visible au bout du Vallon du Mercier.

Descendre en lacets sous l’arête est du Galeteau, pour prendre pied dans le haut Vallon du Mercier. L’itinéraire suit la rive gauche du ruisseau, et le franchit sur une passerelle.

Il dévale bientôt la rive est du Lac du Crozet, et arrive au bord de ses digues à son extrême nord. Le GR.549 descend nord, suit provisoirement la conduite forcée, et vire à l’ouest franchir le Torrent du Mercier.

Il dévale la croupe sous le Rocher Mottin, et pénètre en forêt. Il effectue ses lacets sous ce sous-bois, et aboutit sur une piste. Il parvient au lieu-dit « Les Trois Ruisseaux », et poursuit sa descente jusqu’au vaste parking de « Pré Raymond ».

Il ne vous reste qu’un kilomètre sur la piste, pour retrouver votre point de départ.

JOURNÉE DU 28 JUIN 2015

Participants : Sarras Randonnées, et 11 de ses adhérents. Jean-Claude, Hélène, Claudette, Paulette, Chantal, Simone, Jacques, Michel, René, Michel, Eric et moi-même.

Bravo tout d’abord à ce groupe, dont la moyenne d’âge se situe autour de 70 ans et plus, bientôt 75 ans pour Jacques le plus âgé d’entre eux, mon ami Ardéchois Jean-Claude au cœur fidèle lui va sur ses 74 ans.

Je monte seul jusqu’au départ, j’ai une petite course à faire du côté de St-Nazaire-les-Eymes, pour une rando dont j’ai effectué la première partie vendredi 26 avec mon pote traïleur Florent. D’ailleurs à ce sujet je rappelle Hélène, pour qu’elle ne passe pas me ramasser avec le reste de la troupe à Veurey-Voroize.

Je passe les Granges de Freydière, il est 8h15, notre rendez-vous se situe autour de 9h00 donc j’ai largement le temps de pavoiser sur le parking avec les nombreuses randonneuses et randonneurs de ce dimanche dans ce secteur. C’est sans compter sur la transhumance, bouchons sur la petite route au-dessus de Freydière. Heureusement que je pars de chez moi à 6h30 du matin, je n’aime pas faire poiroter mes coéquipières et coéquipiers du jour.

Cela dit je suis pile à l’heure dans l’épingle de départ, prêt à marcher parce que j’ai déjà enfilé mes grolles pour aller prendre des repères que j’avais oublié d’enregistrer vendredi avec Florent. Mais je vous raconterai cette sortie dans le topo.

Ils ont une longue route à faire, les voilà. Nous prenons la piste, après leur collation d’avant rando, il 9h40 au départ. Le soleil n’a pas encore franchi la cime des arbres mais cela ne tardera pas, il éclaire déjà les arbres à droite du sentier.

J’aperçois la Cabane au-dessus du sentier Baraque des Carriers sur IGN. Je me souviens qu’une sente qui remonte en lacets derrière celle-ci et effectue la jonction plus haut sur le sentier de la voie normale. J’avais tenté le Grand Colon avec des raquettes il y a quelques années, mais nous avions abandonné sur l’épaule, trop déversante à notre goût ce jour-là.

Du monde à la Baraque du Colon, nous suivons une petite file de randonneurs sur la voie normale qui rejoint l’épaule. Notre file s’étire peu à peu, pour finalement se scinder en petits groupes. Nous arrivons au sommet, et le panorama sur les grands sommets s’offre à nous subitement.

Nous prendrons notre repas sur l’épaule 2394m, toujours très animé. Nous nous dirigeons vers le point 2402m, véritable sommet d’après Jacques, à qui je fais entièrement confiance ayant de nombreuses courses de ski et alpinisme à son actif. C’est fou ça, il gambade comme un chamois, ce Jacques avec ses 75 ans.

Nous dominons la face nord, je repère un passage permettant d’atteindre par là le sommet pour une prochaine ascension. Nous dévalons comme à la montée en petits groupes, les plus rapides tremperons les cuisses dans l’eau les premiers au Lac Merlat. Epatant ce Jacques, il a prévu un maillot de bain qu’il enfilera à l’abri des regards pour piquer une tête.

Sur la terrasse du Refuge de la Pra, nous apprécierons une petite pause. La montée au Col de la Pra se fait sentir, mais pour quelques un d’entre eux, nous irons voir la cascade des Doménons. Nous dévalons le Col de la Pra, tout mes amis(ies) sont subjugués par la beauté des lieux.

Nous sommes de retour au parking de Pré Raymond, avec un des Michel, il est 19h. Nous attendons le reste de la troupe, et dévalons la piste jusqu’au parking dans l’épingle de départ.

Tous le monde est satisfait de cette belle et longue journée en montagne, il est 20h00, nous nous séparons après la collation d’après rando.

HEBERGEMENT

Refuge de la Pra

Dernière modification : 16 mai 2018
Lacs de la Pra (2186m), du Crozet, Claret, Longet, Bernard, Merlat et David

La carte du topo « Le Grand Colon (2402m) en traversée »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours