Le Grand Parpaillon (2990m) par le Tunnel du Parpaillon

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
400m
Durée :
demi-journée

Sommet charismatique de la chaîne du Parpaillon sur une arête superbe avec un panorama 5 étoiles. – Auteur :

Accès

De Barcelonnette, suivre la D900 vers Jausiers, puis la Condamine-Châtelard.
Dans le village tourner à gauche vers la station de Sainte-Anne.
Un peu avant cette localité, prendre à droite dans un virage une petite route menant à la Chapelle Sainte-Anne. Suivre cette route qui se transforme en piste jusqu’à la Cabane du Parpaillon.
De ce point, soit on prend la piste à pied jusqu’au Tunnel du Parpaillon, soit on poursuit en véhicule (4x4 ou utilitaire).

Se garer au Tunnel du Parpaillon (côté Ubaye).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Fiche technique

  • Altitude départ : 2645m
  • Altitude arrivée : 2990m
  • Période : de juin à octobre
  • Difficulté technique : T4, si l’on reste sur la voie. Si l’on prend l’arête intégralement, c’est du PD avec du 3b.

La montée

Du Tunnel à l’antécime 2903m

Du Tunnel du Parpaillon (2645m), monter à droite sur une dorsale herbeuse très raide permettant de rejoindre l’arête sud-ouest du Grand Parpaillon. On rejoint donc cette arête vers 2820m environ, assez rapidement.

Le point de vue est déjà superbe : on voit toute la Haute-Ubaye et les Ecrins au loin !

S’élever à main droite sur l’arête en direction de l’antécime 2903m
que l’on atteint par une arête herbo-rocailleuse assez effilée en rocher incertain.

De l’antécime 2903m au sommet

De l’antécime, on continue sur la crête en redescendant un peu jusqu’à la brèche 2877m.

On commence par contourner un ressaut rocheux par la droite en visant une cheminée (2a).

Ensuite viser tout droit vers le sommet en remontant au mieux à travers les pentes pierreuses très raides et instables. On revient sur l’arête quelques mètres avant le sommet du Grand Parpaillon (2990m).

Variante de l’arête sud-ouest intégrale

De la brèche 2877m, passer un mur rocheux de 5m par la droite (2c) puis monter tout droit par un pierrier raide orné de quelques cairns discrets.

Au pied de la grande barre rocheuse de 20m, passer en face ouest et prendre une grande cheminée de 15m en 3b coupant le ressaut en deux. Bien faire attention au rocher qui est très incertain, ne pas prendre cet itinéraire si l’on est pas à l’aise.

En haut de la cheminée, il y a un grand replat d’où l’on peut apercevoir le sommet. L’arête devient soudainement plus large et débonnaire jusqu’au cairn sommital.

La descente

Par l’itinéraire emprunté à la montée jusqu’au Tunnel du Parpaillon (2645m).

Remarques

Le Grand Parpaillon peut-être une course décrassage tout à fait réalisable à la demi-journée voire moins (on l’a fait sur 2h30 AR !).
Difficulté raisonnable par l’itinéraire normal mais attention toutefois à rester sur la voie ou sinon on peut se retrouver en galère.
On peut enchaîner avec le Petit Parpaillon (2880m), de l’autre côté du Col du Parpaillon (2783m). Il faut descendre jusqu’à ce Col et remonter l’arête débonnaire jusqu’au sommet.

Dernière modification : 16 mai 2018
Grand Bérard (3046m), tour et ascension

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 17 ans, à 1000% de haute montagne, de rando et d'alpinisme. J'ai découvert la montagne en 2014, avec mon père, je n'avais jamais fait de marche avant et j'ai pris le virus tout de suite : la découverte de la montagne, les arêtes, les couloirs, les glaciers, les pierriers sont mon terrain de jeu. Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Topo publié le 30 août 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par Le 31 août 2016 à 12h37

    400 mètres de D+, vous n’êtes pas du tout dans vos "standart" !!!

  • par Le 31 août 2016 à 12h49

    Et Ouais, on s’est reposé ce-jour-là, fallait bien car les 2 prochains jours allaient être énormes !

    Initialement, on devait faire la Dent de Maniglia (3197m) mais Fred à préféré ne pas se griller.

  • par Le 31 août 2016 à 13h32

    On la fera ensemble cette dent là !

  • par Le 31 août 2016 à 13h52

    Je sais pas parce-que Patrick nous a dit qu’il va dans l’Ubaye en septembre et il voudrait faire la dent de maniglia. Si tu veux on s’organise pour un week-end et on fait la dent de maniglia tous ensemble ???

  • par rolandLe 6 septembre 2016 à 22h50

    Ok c’est joli mais monter à 2650 m en bagnole pour faire 400 m D+ à pied... c’est un peu bizarre non ? Pour se décrasser comme tu dis, y a plus simple et plus élégant.

  • par Le 6 septembre 2016 à 23h52

    Et les milliers de touristes qui montent au sommet d’un col juste pour se faire photographier devant le panneau ?
    Et tous ceux qui prennent leur bagnole pour aller à la boulangerie parce qu’elle est à 1km ?
    Et toutes les mamans qui créent des bouchons au stop au bas de mon village pour emmener les enfants au collège alors qu’il y a des bus ?
    Et tous ceux qui ont de grosses bagnoles alors qu’une petite suffirait ?
    Et toutes ces stars et grands patrons qui ont gros yacht, grosseS voitureS et jet privé ?
    Pourquoi essayer de culpabiliser les petits alors que nous savons pertinemment que les riches polluent davantage ?
    Etc. Etc. Etc.

  • par rolandLe 7 septembre 2016 à 21h05

    Culpabiliser ? Qui parle de culpabiliser ? Pas moi. Et puis moralement, éthiquement et intellectuellement se cacher derrière des "gros pollueurs-riches-capitalistes etc etc" pour polluer petitement, "en pauvre", à sa main, c’est une attitude extravagante et désastreuse, qu’on voit hélas tous les jours Alain ... Discussion impossible avec de tels arguments tout fait. Je vais suivre un altituderando4x4.

  • par Le 8 septembre 2016 à 13h32

    Alain à tout dit, donc un conseil ne te fait pas chier à aller bosser pour te payer une bagnole et vend ta voiture

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !