Le Grand Parra (2012m) et la Cha (1974m) en boucle par les arêtes et la Pointe des Arlicots (2060m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1400m
Durée :
1 jour

Le Grand Parra : le "2000" le plus sauvage des Bauges, le plus petit mais le plus difficile d'accès. En effet, pas de sentier, ni sur la carte, ni sur le terrain ! Une ascension dans une raide pente herbeuse et un retour en boucle par la magnifique traversée des arêtes jusqu'à la pointe des Arlicots.

La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Accès

De Chambéry, suivre Massif des Bauges, Lescheraines, le Châtelard, la Compôte, Ecole. Prendre en direction du vallon de Bellevaux et se garer au parking du Couvent.

Itinéraire

Cartographie

Données

  • Altitudes :
    • Départ : 978m
    • La Cha : 1974m
    • Grand Parra : 2012m
    • Pointe des Arlicots : 2060m
  • Dénivelé total : 1400m
  • Temps total : 6/7h

Difficulté

  • L’itinéraire ne doit se parcourir que par temps sec.
  • Sens de l’orientation nécessaire.
  • La montée hors-sentier s’effectue en pentes raides (de 40 à 45°).
  • Les arêtes sont aériennes, quelques fois vertigineuses.

Approche au pied du Grand Parra

Du parking du Couvent (856m), prendre la direction du col d’Arclusaz par la combe. De même à la Pépinière (900m). Le chemin monte dans la forêt pour déboucher aux prés d’Arclusaz. On reprend alors la piste jusqu’aux chalets du Praz (1405m).

Continuer jusqu’à l’intersection des pistes menant soit aux chalets des Arbets, soit aux chalets du Lauzarin. Prendre en direction de ces derniers et prendre la piste de droite une centaine de mètres après. Cette piste mène à d’autres chalets, mais il faudra la quitter pour entamer l’ascension hors sentier du Grand Parra.

Ascension hors-sentier du versant nord-ouest

Il faut d’abord viser l’arête nord-ouest. La pente devient, de façon régulière, de plus en plus soutenue du début jusqu’à 1600m.

Entre 1600m et 1700m, la pente est beaucoup plus facile à aborder, elle paraît comme un replat après la première partie.

Peu après les 1700m, un coin boisé se présente sur l’arête, il faut le contourner par la droite. C’est là que la pente atteint son plus fort degré (45°). Il faut être vigilant dans ce passage, une chute en arrière est à proscrire.

Vers les 1900m, la pente se désaccentue légèrement, et laisse alors apercevoir le sommet. À partir de là, le plus simple est de se diriger, dans le dévers de la pente, en direction du sommet de la Cha (1974m). De plus, la vue de l’alignement Grand Parra - Pointe des Arlicots - Pointe des Arces vaut vraiment le détour !

Le Grand Parra

De la Cha, prendre la sente qui mène au sommet du Grand Parra (2012m). Le coin du Grand Parra et de la Cha est certainement un des endroits les plus sauvages des Bauges. Rien de tel pour trouver un brin de solitude et de calme !

Mais bon, l’accès à ce coin fait partie des plus difficiles. Si ce n’est pas par la pente en hors sentier, c’est par la crête qui relie le sommet à la pointe des Arlicots. D’ailleurs, le retour par la crête et la pointe des Arlicots est sûrement plus confortable que celui par la descente du raide versant nord-ouest.

La traversée des arêtes vers la Pointe des Arlicots

L’ensemble des arêtes est marqué par une sente, plutôt bien visible. Mais elles sont aussi exposées à des pentes fortes, voire très fortes, même vertigineuses. L’absence de vertige dans ces conditions est nécessaire !

La descente des premiers mètres du Grand Parra est plutôt raide. Il faut bien s’assurer à ne pas glisser en avant. Après on reste "à plat", c’est à dire sans forte montée ou forte descente. Les parties rocheuses de l’arête se traversent dans le dévers de la pente, toujours coté est . Pas de ressauts relativement difficiles pour ceux qui ont l’habitude de ce genre de terrain engagé.

À l’approche de la pointe des Arlicots (2060m), le terrain est herbeux et se traverse plus facilement.

Crête de la Montagne de la Lanche et descente

Après il faut descendre sur la crête, beaucoup plus abordable, de la montagne de la Lanche, avant de plonger dans la combe d’Arclusaz par l’arête nord-ouest de Beau Molard.

Le début du plongeon est soutenu, mais la sente favorise la progression contrairement à la montée du Grand Parra. Puis, la pente devient de moins en moins forte.

Suivre la sente jusqu’à regagner la piste, et la suivre en direction des chalets Bottier (1430m) pour effectuer un retour en boucle par Fond des Prés (1110m), les ruines du village de la Chapelle (1050m) et la chapelle Notre-Dame de Bellevaux avant le retour au parking du Couvent.

La sortie

Réalisée à deux le 10 juin 2014.

Départ 7h00 du parking du Couvent, nous nous mettons en route vers la combe d’Arclusaz par le sentier direct dans la forêt, celui-ci est parsemé de troncs et de branches d’arbres qui ne facilitent pas la progression.

Nous arrivons au grand jour dans les prés d’Arclusaz une cinquantaine de minutes après. Le Grand Parra, le sommet du jour et mon dernier des 14 "2000" baujus, s’impose à nous. Nous suivons alors la piste jusqu’au chalet du Praz.

De là, nous coupons directement en direction de l’arête nord-ouest du Grand Parra. C’est seulement un peu plus haut que je m’aperçois que nous aurions pu suivre la piste un peu plus loin.

Puis, nous attaquons la pente de face, "dré dans le pentu" ! La pente est herbeuse et bien soutenue, je sors mes bâtons que je règle de petite taille pour prendre appui dans cette dernière.

Nous arrivons à ce que j’appellerais un replat ! Cela fait du bien, nous progressons plus facilement avant d’attaquer le plus raide.

Je suis un peu dans le dévers et je m’engage dans un petit couloir raide avec un peu de cailloux tandis que mon ami passe au-dessus de moi, dans la pente. Puis, j’aperçois le losange du sommet du Grand Parra. Il n’est plus très loin. Nous attaquons dans le dévers en direction de la Cha et nous arrivons en vue de la vallée de l’Isère.

La vue du sommet de la Cha est unique sur l’alignement du Grand Parra, la pointe des Arlicots et la pointe des Arces. Le coin est superbe tant il est sauvage et peu fréquenté.

Puis, nous reprenons la sente en direction du sommet du Grand Parra (2012m). C’est le plus petit des 14 "2000" des Bauges mais ça reste le plus difficile d’accès. C’est aussi mon dernier "2000", et il est là, à quelques mètres ! Un dernier effort et nous arrivons au losange, caractéristique du Grand Parra, un poil plus bas que le sommet, coté combe d’Arclusaz.

Ca y est, j’ai foulé les 14 "2000" des Bauges, qui font référence aux 14 "8000", les sommets les plus hauts du monde. Comme on dit, à chacun son Himalaya ! Mais je ne m’arrête pas là, j’ai encore des sommets en tête dans d’autres massifs, et de nouveaux qui arriveront ! Même dans les Bauges, j’envisage d’autres sorties comme le Pécloz par l’arête nord de Chamosseran, la traversée du mont Julioz, et d’autres encore.

Revenons au Grand Parra, car nous ne sommes pas encore rentrés ! C’est bien de monter, mais après il faut descendre ! Le fait d’être accompagné par un ami, bon grimpeur qu’il est, me rassure quand même.

Nous traversons la magnifique crête jusqu’à la pointe des Arlicots sans difficultés majeures.

Nous arrivons au cairn qui marque le sommet. Je regarde alors la crête vers la pointe des Arces, que j’avais parcouru seul, et je me dis que le plus dur, finalement, est déjà fait.

Nous prenons une pause au sommet de la pointe des Arlicots avant d’entamer la descente par la crête de la montagne de la Lanche. Le cadre est magnifique, une vue imprenable sur les hautes Bauges.

Puis retour en boucle par les chalets Bottier et l’ancien village de la Chapelle. Les ruines sont accompagnées de panneaux explicatifs et historiques. Même une bande enregistrée nous dévoile la vie du village à l’époque où il était habité et sa destruction par les Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale. Et passage à la chapelle Notre-Dame de Bellevaux pour se rafraîchir à la fontaine avant de regagner la voiture au parking.

Dernière modification : 6 juin 2018
Col d’Arclusaz (1770m) et le Chapeau de Napoléon (1854m) par les Aroles

La carte du topo « Le Grand Parra (2012m) et la Cha (1974m) en boucle par les arêtes et la Pointe des Arlicots (2060m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours