Le Grand Perron (2521m), voie "Prés Nouveaux"

Difficulté :
Non renseignée
Dénivelé :
480m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Belle escalade sur dalles peu aériennes dans un cadre somptueux, malgré la proximité de la station de Saint-Sorlin-d'Arves.

Accès

Accéder au col de la croix de Fer :

  • soit par l’Isère (vallée de la Romanche et de l’Eau d’Olle par D926).
  • soit par la Savoie (Vallée de la Maurienne/Saint-Jean-de-Maurienne/Saint-Sorlin-d’Arves par 926 ou Saint-Etienne-de-Cuines/ Vallée de l’Arvan/ col du Glandon par D927).
L’Ouillon (2431m) par le col de la Croix de Fer

Itinéraire

Escalade facile dans le 4/4c sur dalles, bien protégées (maintenant !).

Fiche technique

  • Difficulté :
    • AD/AD+, escalade en 4/4c
    • Équipé, relais en place
    • Escalade en dalle, puis courte traversée d’arête
    • Descente en deux rappels (équipés)
  • Dénivelée : 480m dont 180m pour la voie
  • Horaire :
    • 1h15 pour l’approche du col de la Croix de Fer
    • 2h30 pour la voie
    • 2h pour la descente (avec les poses de rappels)
  • Cartographie : IGN TOP25 3335 ET Bourg-d’Oisans - L’Alpe-d’Huez - Grandes Rousses - Sept Laux
  • Lien IGN : Le Grand Perron

Itinéraire

Du col de la Croix de Fer, prendre la piste carrossable du refuge de l’Étendard que l’on quitte très rapidement pour la piste (main gauche) des chalets de la Balme.

Passer l’arrivée du télésiège "des Choseaux", on est quasiment à l’aplomb du Grand Perron.

Remonter alors à vue un vallon secondaire qui amène au pied de la paroi, départ de la voie évident.

Voie "Prés Nouveaux" :

  • L1 IV+
    Remonter la dalle droit en direction d’un spit (IV+) puis légèrement à gauche (III).
    R1 à droite d’une grande terrasse.
  • L2
    Traverser vers celle-ci, monter un peu (spit) et continuer en ascendance vers la droite et un système de feuillets que l’on escalade,(III à IV bien protégé).
    Fin de longueur un peu herbeuse, R2.
  • L3 III+
    Traverser une large vire et remonter une vague arête à droite.
    Des variantes plus difficiles sont possibles sur la gauche, R3.
  • L4 IV
    Remonter les dalles suivantes en suivant les points, R4.
  • L5 III à IV
    Continuer de la sorte en faisant un crochet par la gauche.
    R5 sur une petite marche.
  • L6 IV+
    Quelques mètres herbeux (échappée possible vers la gauche) permettent de rejoindre la dalle finale que l’on gravit (spits visibles, III à IV+) et que l’on abandonne 10m avant la crête faîtière pour prendre l’éperon de gauche (assurage sur sangle III+ terreux).
    On peut sortir aussi directement par une dalle lisse IV+, spits. Sortie sur l’arête finale sur l’arête faîtière. R6 équipé.

Descente :

Poursuivre l’arête sommitale au sud en désescalade facile jusqu’à une brèche bien marquée où l’on trouve un anneau de rappel

Faire un rappel de 45m puis un second de 25m dans des gradins mi-rocheux mi-herbeux.

Descendre alors la raide pente d’herbe et retrouver le vallon et le chemin du refuge de l’Étendard qui ramène au col de la Croix de Fer.

Les Prés Nouveaux au Grand Perron le 3 juillet 2005

« Mes copains »

Ce pas du départ je le connaissais. je l’appréhendais un peu aussi. La grande dalle lisse, assez haute somme toute avec le seul et unique point de la longueur à 8-10 mètres au-dessus du départ.

Une vrai vacherie !

Appliqué, sur mes appuis, les réglettes me permettent de m’élever jusqu’au spit salvateur.

Je ne vais pas vite, Jérôme laisse filer la corde, Fred mitraille avec l’appareil. Espérons que les photos soient belles.

Quant à Hervé, il y va de ses commentaires sur ce IVsup "Rébuffat", ça veut tout dire !

Voilà, le pas est fait...Comme la fois précédente je me dis qu’il ne faut pas "s’en mettre une quand même !"

La suite devient ludique et marrante même.

Au relais la pause sera longue, le temps de faire monter Jérôme et Fred, qui même assurés passeront avec précaution le premier pas.

Comme si le temps s’était suspendu, le grand chronomètre du monde n’est rythmé par les lents à-coups de la corde qui traduisent la progression des deux seconds de cordée.

Enfin réunis au relais, chacun y va de son commentaire, exprime contentement et interrogation quant à la suite de cette voie facile.

La suite ne sera que récréation où s’enchainent pitreries et photos souvenir les plus spectaculaires possibles.

Il n’empêche que de longueur en longueur je ne trouve pas beaucoup de protection ! Mais où sont les deux points par longueur que vendent les topos pour cette voie ludique ?

Malgré tout nous nous régalons de notre escalade, chacun dans son mode, contemplatif pour moi, photographique pour Fred, interrogateur comme d’habitude pour Jérôme.

Bon an mal an, tout le monde arrive sur l’arête. Nous n’avons pas vu les heures tourner, les cumulus envelopper tour à tour la Reine Meije, la trinité sublime des Aiguilles d’Arves.

Alors tout à coup, un grand coup de vent froid nous amène les roulements du tonnerre qui gronde là-bas, en face.

Comme une volée de moineaux, nous nous sauvons de l’arête pour nous laisser glisser sur fil d’Ariane que sont nos rappels.

Hervé qui a traversé par le col du lac, nous accueille avec son grand parapluie sur le chemin du refuge.

La joie et la bonne humeur ne nous ont pas quitté, même quand les premières grosses gouttes de pluie nous trempent. À croire que ça faisait partie du scénario.

  • Note : La voie a été totalement rééquipée en 2010.
Dernière modification : 28 avril 2018

La carte du topo « Le Grand Perron (2521m), voie "Prés Nouveaux" »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Le Grand Perron (2521m), voie "Prés Nouveaux" »

Les aiguilles de l'Argentière. Grosse chaleur sous le Grand Perron. Le Barrioz et le Grand Perron. Séquence : Le départ L1. Séquence : Au spit de L1. Séquence : Sortie de la dalle L1Q. Séquence : Au relai 1. Séquence : Jé arrive à R1. Séquence : Jé dans la dalle de L1. Jé dans L3. Jé dans L4 La trinité sublime ! Cumulus sur l'Oisans. Fred arrive au sommet. En bas Saint-Sorlin-d'Arves. Ça se couvre vite ! Fred en bas du rappel 1. Il est content Fred, rappel 2.