Le Grand Replomb (2510m) en boucle

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1250m
Durée :
1 jour

Une façon originale d’atteindre un sommet de Belledonne un peu délaissé, et qui plus est en faisant une vraie boucle. Belle vue du sommet, entre autres sur le secteur du Ferrouillet. – Auteur :

Accès

Rejoindre la route du Balcon de Belledonne qui relie Allevard à Uriage. Par cette route, aller au Col des Mouilles et prendre au col la petite route jusqu’à son terminus Pré Marcel (grand parking).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3335 OT Grenoble
  • Lien IGN : Le Grand Replomb
  • Altitude de départ : 1291m
  • Altitude du sommet : 2510m

Du parking de départ au sommet

Prendre au départ la large piste qui grimpe raide, en direction du refuge Jean Collet . Laisser à droite, en haut de la pente raide, la piste qui continue vers le refuge Jean Collet et s’engager dans une large piste à gauche. Un panneau sur un arbre tronqué indique « Alpages du Jarlon ».

Rejoindre bientôt une première piste large que l’on traverse pour prendre dans l’axe en face. Traverser de même plus haut une deuxième piste. Notre piste s’infléchit à droite et rejoint une très large crête herbeuse et boisée que l’on suit à droite.

La large piste se fait bientôt sentier. Dans un lacet (cairn), laisser le sentier partant à droite en faux-plat descendant, et continuer en passant le lacet. Le Habert des Jarlons n’est plus très loin.

Passer au-dessus de la croix qui surplombe le habert et grimper au mieux en direction sud-est.

Nota : le sentier se confond avec les nombreuses traces laissées par bovins et brebis, et si on croise une trace assez marquée qui chemine plutôt à plat et en prenant une orientation plutôt sud, ne pas la prendre.

Atteindre le col du Rafour dominé au nord par le sommet d’Orionde.

Prendre pied sur une petite sente partant du col quasiment à plat (vieilles balises de couleur bleu au départ de la sente). Un court passage (une 20aine de mètres) au début de cette étroite sente est plutôt exposé. Après une courte descente pour aller contourner un angle rocheux de la Montagne de Barlet, la sente devient sentier.

Poursuivre en suivant le balisage bleu mais le quitter vers la cote 2060m pour prendre à gauche une sente dont le début n’est pas évident à voir ; et pourtant un cairn est là au bon endroit (voir photo).

Suivre au mieux cette sente cairnée … mais, le problème est que, à contre-jour on a parfois du mal à voir les cairns. Si on perd la sente, garder une orientation est pour se diriger vers le large éboulis dominé par le couloir du Replomb bien connu des randonneurs à ski.

Remonter l’éboulis (les cairns sont toujours là) et repérer un gros bloc, plutôt en rive gauche de l’éboulis, avec une grosse, et manifestement ancienne, balise orange. La sente passe tout à côté de ce bloc.

Sortir de la rive gauche de l’éboulis par un passage de dalles faciles. Le sentier est alors bien marqué et poursuit vers le sud pour arriver à un très vaste replat (quasi insoupçonnable quand on regarde ce versant ouest de Belledonne depuis la plaine). Traverser le vaste replat (quelques cairns) pour ensuite rejoindre la crête par un passage évident, raide et en diagonale (cairn sur la crête à la sortie du passage).

Les premiers mètres de la crête constituent la partie la plus difficile de celle-ci et sont un peu exposés. La crête devient ensuite plus confortable et on peut la suivre par le fil ou en redescendant de quelques mètres sur son flanc droit. Lorsque la crête se redresse franchement, la quitter par son flanc gauche pour un cheminement aisé qui amène au plateau sommital d’où on aperçoit le cairn du sommet.

Du sommet au refuge Jean Collet

Pour la descente, revenir quelques dizaines de mètres vers l’est pour rejoindre le haut d’une large combe pierreuse, d’abord très raide puis un peu moins pentue. La descendre jusqu’au couloir final qu’on négociera parfois plutôt en rive gauche. C’est plutôt raide mais ça passe sans problème ; il faut faire attention tout de même au terrain caillouteux et, surtout en groupe, à quelques petits blocs instables qui ne demandent qu’à rejoindre le bas.

En bas du couloir traverser à vue vers l’est pour rejoindre le GR descendant du Col de la Mine de Fer. Suivre le GR, sur la droite bien sûr, jusqu’au refuge Jean Collet.

Du refuge Jean Collet au parking

Le sentier évolue au départ en balcon ; parfois étroit, il comporte quelques courts passages exposés équipés d’un câble qui peut paraître totalement inutile par terrain sec … mais qui est appréciable en début de saison lorsque la neige gelée recouvre encore le sentier.

Après la partie en balcon, continuer par le sentier aux nombreux lacets (il y en a 33 !).

Nota : une dizaine de mètres avant le 3ème lacet, on pourra remonter quelques mètres sur la droite pour avoir une très belle vue sur une partie du parcours emprunté à la montée.

Les 33 lacets amènent à un poteau indicateur qui nous dit que le point de départ (Pré Marcel) n’est plus qu’à 30 minutes.

Par un sentier bien casse-pattes au début, rejoindre l’arbre tronqué du départ et le parking 5 minutes en-dessous.

Détails de la sortie (du 23/09/2014)

Ayant constaté il y a quelques semaines qu’il n’y avait pas de topo sur la traversée du Grand Replomb, me voilà donc, à une heure à peine matinale, au parking de Pré Marcel avec comme objectif de faire cette traversée dans un esprit ‘topo’.

Je suis seul et devrais donc assumer la partie photos, puisque ma ‘reporter photographe’ favorite (ma femme) n’est pas de la balade ce jour.

C’est un ami qui m’a fait connaître cette belle boucle et je l’ai moi-même depuis faite trois fois avec des ami(e)s randonneurs(neuses).
Au Habert des Jarlons je discute un peu avec deux bergers , on cause loup (ils n’ont pas de patous) et … Altituderando.

Me voilà bientôt au col du Rafour et je prends pied avec attention sur la sente qui en part.

Bien évidemment, plus haut, je loupe l’endroit où il faut quitter les balises bleues et la sente principale ; du coup, l’ayant rattrapée, je redescends pour bien photographier le carrefour.

Je m’accorde une bonne halte sur le vaste replat surplombé par la crête qu’il faut atteindre. Je n’ai pas les jumelles mais je sais que de là, je peux voir ma maison !

Je suis bientôt sur la crête qui m’amène au sommet où, comme d’habitude, il n’y a personne.

Je profite du sommet pour un bon casse-croûte et attaque la descente par la raide combe caillasseuse. Je croise un randonneur parti de St-Mury et on cause rando … et Altituderando qu’il ne connaissait pas.

Je descends le couloir final en faisant comme s’il y avait du monde en dessous … mais je ne croise bien sûr personne.

Je profite d’un moment de calme et de pleine solitude sur la ‘terrasse’ du refuge Jean Collet qui est maintenant fermé … et qui n’a pas dû voir grand monde avec le mois de juillet pourri qu’on a eu sur Belledonne.

Retour au parking où il y a un peu plus de voitures (une dizaine) que le matin ; probablement des cueilleurs de champignons car depuis le refuge je n’ai croisé personne.

Bon et bien il ne reste plus qu’à faire et illustrer le topo.

Dernière modification : 16 mai 2018
Tour du Grand Replomb

A propos

Auteur de ce topo :

Dauphinois depuis ma naissance et ayant toujours habité en région grenobloise, j'ai fait ma première rando à 10 ans (c'était le col de l'Alpe en Chartreuse) et n'ai pas passé une seule année sans randonner avec des objectifs locaux ou lointains. Etant depuis 2010 en CVDI (Contrat de Vacances à Durée Indéterminée = à la retraite), j'ai maintenant plaisir à choisir des objectifs pour un groupe d'ami(e)s (...)

Topo publié le 26 septembre 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par BorrellLe 25 août 2015 à 08h15

    Le balisage orange marquerait la limite d’une réserve de chasse, on le rencontre ailleurs avec la mention "RC"

  • par Le 25 août 2015 à 09h21

    OK. Merci pour l’info. Manifestement ce balisage de limite ne date pas d’hier !

  • par Le 1er février à 21h27

    Comme souvent, je cherche un topo sur un sommet mystérieux de Belledonne et je tombe sur Altituderando ! Un grand merci pour ce topo on ne peut plus détaillé, je mets cette rando au programme de l’été prochain, si l’épaisse couche de neige veut bien fondre d’ici là...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !