Le Méale (2426m) par les Manins – à raquettes

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
1124m
Durée :
demi-journée

Rapide petite sortie hivernale avec des raquettes mais, en option, un petit couloir cramponnable sans risques en solo. – Auteur :

Accès

D’Embrun prendre la direction de la station des Orres ; après le hameau des Sallettes, prendre la route à gauche direction Les Manins.

Arrivé au hameau, trouver le bel espace de stationnement à côté du transformateur EDF.

La piste de départ débute en face, au pied du grand noyer.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP 25 3538ET (on peut s’en passer)
  • Durée de la montée : 3h15
  • Descente : 2h30

Matériel

  • Piolet, crampons, raquettes.

Ascension

On découvre vite une belle piste caillouteuse qui monte expo plein sud. Passée la petite guitoune de la source captée, on découvre au bout de 200 mètres un très beau plateau - en hiver enneigé, à l’automne, très propices aux lactaires et aux pieds bleus. On peut continuer sur cette jolie piste dans les champs jusqu’à la jonction avec le GR TOUR DU LAC DE SERRE PONCON ou mieux rejoindre le GR en suivant la lèvre droite de la Combe Noire à travers de très belles petites pinèdes.

On arrive sans aucune difficulté à la piste carrossable venant du village des Orres : balisage omniprésent et très clair. En continuant la piste 200 mètres, on arrive à une aire de pique-nique à partir de laquelle, le sentier est évident, balisé et fléché jusqu’au sommet. La neige complique un peu l’affaire mais le cheminement est facile.
L’itinéraire sur sentier et en sous-bois emprunte parfois des voies d’engins forestiers.

Le petit couloir que je propose se situe à la sortie du petit pierrier qu’il faut traverser dans la deuxième partie de l’ascension avant que le sentier ne regagne les bois. Si l’on est attentif, on verra sur les parois gauches du couloir deux larges traits à la peinture jaune qui invitent à s’y engager : j’ai préféré progresser sur les pentes exposées au soleil où la neige, plus fine et mieux transformée, était tout de même un peu molle (un petit 40°). Le site témoignait de nombreuses purges récentes mais ma surprise fut grande en découvrant, à la sortie, une quantité démente de neige poudreuse, stable mais dans des pentes encore fortes : chaussage des raquettes en pleine pente et dans la poudre : très moyen.

En cheminant intuitivement sur une dizaine de mètres on retrouve le sentier (les traces de raquettes) qui mène plus doucement au sommet.

Descente par la forêt.

Dernière modification : 16 avril 2017
Montagne du Crachet (2473m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 18 mars 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 1er décembre 2016 à 20h02

    Je tente ce WE avec le Pic haut en prime si possible et si j’ai le temps (astreinte professionnelle.
    As tu une idée du kilométrage ?

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !