Le Mont Lapassé (2351m) et la Tête de la Lave (2375m), Madone de Fenestre

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
700m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Randonnée en boucle dans des terrains vallonnés, entre ubacs forestiers et adrets herbeux, le tout offrant une superbe vue sur les sommets environnants.

Accès

Remonter la Vallée du Var depuis Nice par la RD6202. Direction Saint-Martin-Vésubie par la RD2565. Ne pas rater vers la sortie du village la petite route (RD94) qui part à droite et qui mène, au bout de 12 km, au sanctuaire de la Madone de Fenestre.
Un ou deux kilomètres avant le sanctuaire, repérer les balises bordant la route sur la droite. S’arrêter à proximité de la balise n°353 en bord de route (aire de stationnement à cent mètres dans une large épingle), juste après la vacherie du Devensé.

Itinéraire

Caractéristiques de la randonnée :

  • Carte  : IGN TOP 25 n°3741 "Vallée de la Vésubie"
  • Distance : environ 13 kilomètres, en boucle
  • Altitude de départ : environ 1700m
  • Point culminant (Tête de la Lave) : 2375m
  • Temps de marche : 5 heures environ
  • Balisage : excellent, rectangles jaunes, chemin évident tout au long de l’itinéraire
  • Période recommandée : de mai à novembre, le sentier devrait être libre de toute neige. Sortie effectuée en septembre 2012.

Le parcours :

Entamer l’ascension à partir de la balise n°353 par le sentier qui va gentiment s’élever d’abord à travers une forêt de conifères, pour progressivement laisser la place à des mélèzes plus clairsemés.
La vue se dégage peu à peu à mesure que l’on gagne de la hauteur et va permettre d’admirer plusieurs sommets environnants, au premier desquels le Gélas (3143 m) qui trône au fond du vallon et a bien du mal en cette fin d’été à garder quelques traces de neige...

À la balise 354, poursuivre par le sentier sur la droite qui continue à grimper.
Vers l’altitude de 2000 mètres, la forêt laisse peu à peu place à de la pelouse et une végétation plus clairsemée.
De nombreux tapis de myrtilliers s’étalent de part et d’autre du sentier, malheureusement nous sommes arrivés deux semaines trop tard et les myrtilles sont pour la plupart trop ratatinées pour être dégustées.

On débouche sur la crête après cette montée régulière par la baisse de Férisson et la balise n°297 à 2254 mètres d’altitude.
Le contraste entre adret et ubac est à cet endroit particulièrement saisissant.

On accède au mont Lapassé par une courte montée dans un sentier non balisé peu marqué qui suit la crête jusqu’au sommet à 2351 mètres.

Repasser par la baisse de Férisson et emprunter le bon sentier presque plat qui passe sous la crête en versant sud et qui surplombe le cirque homonyme jusqu’à rejoindre la balise n°298.
Quelques courts lacets nous permettent de rejoindre la crête et basculer vers le vallon de Prals. Auparavant, une courte portion de montée sur la crête nous permet de rejoindre la tête de la Lave (2375 m).

Le sentier toujours bien marqué et balisé descend dans une direction ENE et nous fait rejoindre la balise n°363 jusqu’au Plan de Prals où l’on retrouve à nouveaux quelques mélèzes. Ne pas manquer, en début de descente, de jeter un œil aux lacs de Prals en contrebas du mont Neiglier (2786 m) avant qu’ils ne disparaissent, cachés par le relief.

La descente se poursuit dans le vallon de Prals qui longe la limite de la zone centrale du parc du Mercantour et suit le torrent. Il y a dans ce vallon de grands conifères (sapins et épicéas), et également quelques framboisiers dont les fruits sont eux à cette époque bien mûrs.
Prendre à gauche à la balise n°362, puis descendre à droite à la balise n°354 pour rejoindre le point de départ.

Dernière modification : 16 mai 2018
Cime de l’Agnellière (2700m)

La carte du topo « Le Mont Lapassé (2351m) et la Tête de la Lave (2375m), Madone de Fenestre »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Le Mont Lapassé (2351m) et la Tête de la Lave (2375m), Madone de Fenestre »

Les premiers mètres du sentier Le mont Ponset à droite en arrière-plan Le sanctuaire de la Madone sous le Gélas et la cime de la Malédie Cathédrale végétale Le Gélas et ses maigres neiges éternelles Les myrtilliers hélas déjà brunis La ligne de crête et la végétation adret/ubac La balise de la baisse de Férisson et le mont Lapassé derrière Le Gélas et la cime de l’Agnellière sous les nuages Depuis le sommet du mont Lapassé Le sentier entre mont Lapassé et tête de la Lave Sommets frontaliers dans les nuages (à gauche de l’Agnellière, on devine la cime de l’Agnel et la cime Guilié) Vue sur le vallon de Prals ou se nichent les 5 lacs homonymes Le vallon de Moussillon et sa large palette de couleurs Vers le vallon de Prals Vaches dans le vallon Descente dans le vallon face à l’Agnellière