Le Mont d’Or (1463m) par Vallorbe

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
815m
Durée :
1 jour

Au départ de Vallorbe, randonnée franco-suisse vers les falaises du Mont d'Or, point culminant du département du Doubs. – Auteur :

Accès

Randonnée au départ de la gare de Vallorbe (CFF, TGV Lyria et TER Franche-Comté).

Voir aussi le réseau régional Travys (train et bus).

Accès possibles en voiture :

  • via la vallée de Joux et le col du Mont d’Orzeires.
  • via la douane de Vallorbe Nord-Vaudois : de Suisse par l’A9 puis voie rapide (prendre à gauche au rond-point situé juste avant le douane) ou de France par la N57 (La Cluse-et-Mijoux puis Jougne).

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte 1 : Swisstopo 1202 Orbe 1:25000
  • Carte 2 : IGN TOP25 3426OT Mouthe - Métabief - Le Mont d’Or
  • Tracé Swisstopo : Le Mont d’Or
  • Altitude de départ : 802m
  • Altitude du point bas : 750m
  • Altitude du sommet : 1463m
  • Dénivelé cumulé : 815m
  • Distance : 14km
  • Difficulté : aucune difficulté particulière
  • Balisage : losange jaune et panneaux directionnels

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Montée

De la gare, suivre à l’ouest et sur 300 mètres, la rue parallèle à la voie ferrée. Juste après un ancien et grand bâtiment, prendre le chemin descendant sur la gauche jusqu’à la route reliant Vallorbe au col du Mont d’Orzeires.

Toujours à l’ouest, suivre cette route sur 150 mètres. On s’engage alors à gauche au niveau d’un panneau en bois indiquant "Sentier et étang du Grand Morcel".

Après franchissement de l’Orbe (passerelle), prendre à droite. Le sentier longe au plus près la rive droite de l’Orbe.

Ce sentier prend fin à l’usine électrique de La Dernier (panneau, 759m) où l’on peut voir la conduite forcée descendant du Crêt des Alouettes ainsi qu’une ancienne turbine.

On continue en direction des grottes de l’Orbe (visite possible, payante) situées dans la reculée de l’Orbe.

  • Reculée irrégulière car elle a 3 "têtes" : celle de l’Orbe, celle des grottes aux Fées et celle des Gerlettes.

Juste avant l’accès aux grottes, franchir à nouveau l’Orbe (passerelle) puis à un panneau directionnel, suivre la direction "Grotte aux Fées - Mont d’Orzeires".

Le sentier s’élève en passant par la grotte aux Fées (altitude 820m environ) et, par quelques zigzags sécurisés (versant raide), retrouve la route du col du Mont d’Orzeires vers 910m.

Traverser la route et la parcourir en montée sur 170 mètres pour prendre le départ d’un large chemin. Rester sur le chemin principal jusqu’à une bifurcation (1031m) où l’on tourne à droite sur un autre chemin (barrière rouge à l’entrée).

Après 130 mètres, au début d’un virage, on quitte ce chemin pour suivre au nord un sentier. Celui-ci rejoint une piste qui se dirige vers un poste frontière, matérialisé par un mur en pierres sèches, une petite cabane et la borne n°78.

On reste en Suisse en prenant le chemin forestier à l’est. Au bout de 300 mètres (pâturages), obliquer cap nord en lisière de forêt jusqu’au mur en pierres sèches où l’on trouve la borne n°77.

La suite du parcours consiste à longer sur 1,4km ce mur-frontière orienté est-nord-est à nord-est, mur ponctué de bornes mises en place en 1824 et espacées les unes des autres de 200 à 400 mètres environ.

À la borne n°73 (1349m), le mur marque un embranchement. Suivre celui de gauche, nord-nord-est, après passage d’un tourniquet.

Petite descente jusqu’à la borne n°72 puis on remonte en passant le chalet de la Gym (1370m, borne n°71).

Peu avant la borne n°69 (cabane du Mont d’Or en vue), quitter le mur et obliquer au nord côté France. On traverse une courte hêtraie pour arriver sur la crête du Mont d’Or.

On suit au nord cette crête jusqu’à un premier point haut (cairn, 1463m), puis on prolonge jusqu’au second point haut (1461m) pour admirer les falaises caractéristiques du Mont d’Or (orientées à l’est).

Horizon dégagé vers le plateau, les Préalpes suisses, les Alpes (Mont Blanc inclus) et le Jura français. Sont visibles quelques sommets du Jura vaudois, tels le Chasseron, les Aiguilles de Baulmes, Le Suchet, la Dent de Vaulion, le Mont Tendre et même La Dôle.

Descente

Assez courte et simple.

Revenir au mur en pierres sèches (frontière), le longer quelques mètres pour trouver le panneau directionnel situé entre les bornes 69 et 70.

Virer à gauche, cap sud, en direction de "Pralioux Dessus - Vallorbe". Passer devant le chalet Pralioux Dessus puis à l’embranchement (point 1309), prendre à droite au sud-sud-ouest, le sentier qui s’engage en forêt.

À l’altitude 1200m, on sort temporairement de la forêt et l’on croise une piste. Prendre à gauche cette piste sur 200 mètres puis virer sur la droite jusqu’en lisière de forêt où débute un nouveau sentier.

Retour en forêt et descente en zigzags par de longues traversées (secteur Côte de Pralioux).

En fin de descente et après passage sous la voie ferrée, prendre à gauche pour rejoindre la proche gare de Vallorbe.

Dernière modification : 16 mai 2018
Autour du Lac de Remoray

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 22 février 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (8).
  • par BerthetLe 28 novembre 2017 à 13h14

    Bonjour
    Les Suisses,vous avez vite fait de vous attribuer ce qui ne vous appartient pas.Le Mont d’or est entièrement Français,pas un M2 ne vous revient (données de L’IGN qui correspondes avec les cartes topographiques de votre confédération,alors il faudrait arrêter de vous attribuer la France lorsque cela vous arrange.
    SALUT
    CB

  • par Le 28 novembre 2017 à 13h44

    On s’en fiche, en montagne nous ne sommes pas chez nous, nous sommes chez elle !
    Jolies photos avec un tipi qui nous rappelle qu’il fut un temps ou de grands territoires n’étaient pas encore délimités par des murs ou des barbelés.

  • par Le 28 novembre 2017 à 15h07

    @ CB.
    C’est marqué "Suisse" car le départ est en Suisse.
    Il faut donc se calmer un peu.

  • par Le 29 novembre 2017 à 11h43

    Bonjour Berthet. Ceci est un topo de randonnée, pas une partie de Risk.

    Avant d’écrire des propos délirants, il serait souhaitable de commencer par lire la phrase d’introduction.

    • "randonnée franco-suisse" -> le parcours se déroule entre la Suisse et la France.
    • "Mont d’Or, point culminant du département du Doubs" -> le Doubs, c’est bien en France.

    Soyez tranquille, la Suisse n’a pas dans ses projets l’annexion du Mont d’Or !

    Et pour l’anecdote, je suis Français et j’ai certainement beaucoup plus d’estime que vous pour nos voisins et amis helvètes.

  • par Le 29 novembre 2017 à 20h28

    Du même avis qu’Alexandre !

  • par Le 29 novembre 2017 à 21h59

    Hello Sapin25 !

  • par Le 29 novembre 2017 à 22h01

    Je ne conseille pas à Berthet de se promener du côté du Mont Giusalet par exemple....

    Même si la montagne est devenue française après 1947, les italiens sont comme si ils étaient encore chez eux : refuge avec inscription en italien, Croix sommitale posée par les italiens, libro di vetta avec 99 % de commentaires en italien (normal puisque les français sont moins nombreux à monter ce sommet... comme pour beaucoup de sommets dans ce secteur)

    Seules deux pancartes de l’association des chasseurs de Bramans rappellent que nous sommes en France....

    Et d’un autre côté la France ne reconnait pas le partage de souveraineté du sommet du Mont Blanc à l’Italie....

    Comme quoi il n’y a pas que les suisses qui "veulent" s’accaparer un sommet. (humour)

  • par Le 29 novembre 2017 à 22h52

    Aujourd’hui on fête les 501 ans de la "paix perpétuelle" avec la Suisse (traité de Fribourg).

  • par Le 29 novembre 2017 à 23h07

    Bien vu Jérémy.
    Dans le même ordre d’idée, la plaque sur la croix au sommet de l’Aiguille Rouge, entièrement en France :
    La croix est Italienne ! {JPEG}

  • par Le 30 novembre 2017 à 14h23

    Si les signataires du traité de Fribourg voyaient cette diatribe ! Il est vrai que l’exemplaire français du traité n’a jamais été scellé par la chancellerie française : ceci doit expliquer cela.
    (Cours d’histoire des états européens ..., tome 16, Maximilian Samson Friedrich Schöll, 1831)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !