Le Moucherotte (1901m) par Saint-Nizier et l’ancienne piste

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
670m
Durée :
demi-journée

Un itinéraire classique pour monter au Moucherotte, particulièrement prisé l'hiver pour goûter à la poudreuse fraîchement tombée... – Auteur :

Accès

Grenoble ou Lans-en-Vercors - St-Nizier du Moucherotte, parking au sommet de la route à proximité du haut du tremplin. Alternativement, les skieurs préfèreront partir plus bas le long de la route de Lans-en-Vercors à 500m de St-Nizier, au niveau du hameau de la Tour.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3235OT Autrans - Gorges de la Bourne - PNR du Vercors.
  • Altitude départ : 1240m
  • Altitude sommet : 1901m
  • Durée : 4h

Conditions

  • Parcours praticable en toutes saisons et pratiquement par toutes conditions. Essentiellement entouré de forêt, l’itinéraire reste praticable par mauvaise visibilité, et l’hiver le risque d’avalanches est presque inexistant.
  • Peu parcouru l’été en raison des sentiers environnants plus intéressants, c’est en revanche un classique d’hiver, particulièrement prisé par les skieurs comme parcours "tout temps" pour aller rapidement profiter de la poudreuse fraîchement tombée en attendant que les conditions s’améliorent ailleurs...

Itinéraire

Prendre vers le sud le sentier GR91 qui rejoint la combe de l’Ours. Les skieurs préfèreront aborder cette combe depuis la route de Lans-en-Vercors, en remontant la prairie en bas de la combe.

Cette combe est le bas de l’ancienne piste de ski descendant du sommet du Moucherotte à l’époque où un télécabine permettait d’y monter depuis St.-Nizier, depuis 1956 et l’âge d’or des années olympiques jusqu’en 1977. Aujourd’hui, la nature y reprend progressivement ses droits, et la combe se repeuple d’arbres que certains skieurs pourraient trouver de plus en plus encombrants...

En haut de la combe, la piste, dégagée, traverse vers la gauche et bascule dans les versants nord puis est. Elle remonte en direction d’une large brèche de la crête au dessus du vallon des Forges permettant de revenir en versant ouest. Elle remonte vers le sud en une longue traversée rejoignant le plateau sommital (abri), puis le sommet par une petite pente souvent verglacée l’hiver.

De la table d’orientation sommitale, ce sommet offre une des meilleures vues plongeantes sur Grenoble et les vallées environnantes, dominées vers l’est par Belledonne et les hauts sommets de l’Oisans qui dépassent derrière. Vers le sud et l’ouest se déroulent les plateaux du Vercors...

  • Depuis 2001, le plateau sommital n’est plus défiguré par les ruines de l’hôtel qui s’y trouvait depuis 1959, après 15 ans d’activité et 27 ans d’abandon...

La descente s’effectue par le même itinéraire. Par bonnes conditions, les skieurs pourront se faire plaisir dans les pentes raides du petit versant nord, accessible en poursuivant vers le nord le petit vallon depuis l’abri.

L’été, les marcheurs pourront varier l’itinéraire en bifurquant sur le sentier depuis le virage où la piste traverse en direction de la combe de l’Ours. Ce sentier permet d’atteindre la crête des 3 Pucelles (une petite varappe sur une large lame rocheuse permet de monter presque au sommet), puis de rejoindre St.-Nizier par le sentier écologique.

Détail de la sortie du 24 mars 2014

Ce premier weekend du printemps a subitement mis fin à trois semaines de météo printanière qui avaient donné l’illusion que l’hiver était fini... La météo n’annonçait rien de bon ce jour là, mais vers la mi-journée, les nuages, qui encombraient tous les massifs, ont décidé de laisser percer le soleil dans la vallée grenobloise, ainsi que sur le Moucherotte, seul sommet dégagé...

Je connais ce sommet par cœur, mais l’idée de voir la neige fraîche dans ce dernier baroud d’honneur de l’hiver m’a conduit à improviser une rapide sortie pour profiter de ce rayon de soleil inattendu...

Départ vers 14h de Saint-Nizier à raquettes... Ambiance saupoudrée superbement hivernale... La montée s’est vite passée, malgré les nombreuses pauses photo... Beaucoup de skieurs, qui avaient eu la même idée que moi, remontaient rapidement, en général d’une allure moins propice aux contemplations...

Sommet vers 15h30... La vue est superbe, ensoleillée mais décorée de nuages, et la neige saupoudrait tout d’une superbe blancheur... Vers l’ouest, un voile nuageux de plus en plus présent m’a découragé de rester plus, et je commençais la descente vers 16h30... Pour varier un peu, la descente droit dans la superbe poudreuse "juste comme il faut" du petit versant nord m’a fait regretter de ne pas avoir mes skis...

Retour en bas vers 17h30... La chaleur du sol avait déjà bien fait fondre la couche de poudreuse sans sous-couche, qui avait bien diminué durant ces quelques heures... C’était court et improvisé, mais c’était un magnifique défouloir qui, outre le sport, a permis de se rafraîchir les yeux de superbes paysages hivernaux...

Dernière modification : 16 mai 2018
Le Moucherotte (1901m) par Château Bouvier et le Vallon des Forges

A propos

Auteur de ce topo :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Topo publié le 28 mars 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 30 mars 2014 à 15h19

    Magnifiques photos de ces lieux que je connais très bien. Quelle bonne poudreuse fraichement tombée ce jour là.

  • par Le 30 mars 2014 à 18h41

    La photo des pins givrés est sublime !

  • par Le 30 mars 2014 à 23h41

    Mes spots "pins givrés" favoris : La crête entre le Moucherotte et le Pic St. Michel, et aussi la crête sommitale de Chamechaude... Y aller juste après que le sommet ait passé plusieurs jours accroché de nuages...

  • par Le 2 avril 2014 à 15h56

    magnifique...

  • par Le 9 juin 2014 à 21h07

    Superbes photos, ça donne envie ! :)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !