Le Mourre Froid (2994m) par Prapic

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1540m
Durée :
1 jour

Sommet, dans la partie sud des Ecrins, qui se mérite de par la longueur de la sortie, pour un bon tiers hors sentier. Le hameau de Prapic vaut à lui seul le détour. – Auteur :

Accès

Accès depuis Pont du Fossé par la D 994 direction Orciéres.

Après l’entrée du village d’Orciéres, laisser la route qui part à gauche en direction de la station de Merlette et continuer sur la D 474 en direction de Prapic (bout de la route), où les voitures ne sont pas autorisées (sauf si résident en gite ou chambre d’hôte).

Parking à l’entrée du village.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP 25 3437 ET Orcières-Merlette - Sirac - Mourre Froid

Traverser le village de Prapic et suivre les indications "Saut du Laire / Col des Tourettes".

Après une petite montée, puis un long replat, le chemin monte un peu fort jusqu’à la Chapelle de la Saulce, puis finit par atteindre le saut du Laire (Cascade) qu’il traverse par une petite passerelle. Cette partie est très fréquentée durant la saison touristique.

Une fois le pont franchi, il faut continuer sur un sentier bien marqué et balisé en direction du Col des Tourettes. Le sentier monte alors en lacets jusqu’à passer devant la bergerie (cabane) de la Barre. Continuer alors jusqu’à atteindre un replat (approximativement à 2260m) permettant de sauter le verrou de la barre de la Cabane.

Quitter là le sentier et suivre en gros sud-sud-ouest dans les alpages jusqu’à atteindre le pied de la crête de la Dent. La partie est hors sentier, mais le cheminement est aisé.

Repérer une faiblesse dans la crête permettant d’accéder à cette dernière (quelques cairns et marques bleues) et monter alors dans la pierraille.

Une fois sur la crête le cheminement est évident et on trouve même une sente relativement bien marquée. Un passage nécessite de mettre les mains, mais rien de bien méchant.

Un sentier en zigzag bien marqué permet d’atteindre le sommet où trône un pylône triangulaire. La vue est intéressante (Viso, Grand Paradis, Queyras ...). D’après les dires d’un autochtone rencontré au sommet on verrait la mer très tôt le matin et par temps très clair bien sûr (Je n’ai pas pu vérifier).

Note : le sommet est en fait à 2994m, c’est la borne IGN qui se trouve à 2993m et qui se trouve légèrement en retrait du point culminant.

Retour par le même itinéraire.

Dernière modification : 16 mai 2018
Col des Tourettes (2582m)

A propos

Auteur de ce topo :

L'homme pressé est un homme déjà mort (proverbe Berbère).

Topo publié le 25 juillet 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (15).
  • par babaLe 27 février 2016 à 15h33

    "On verrait la mer" de nuage oui parfois ... :-)

  • par Le 27 février 2016 à 16h08

    IL faut laisser faire le calcul aux matheux, mais de la mer au sommet, il n’y a qu’un peu plus de 125km.

  • par JohnnyLe 27 février 2016 à 18h20

    Le gars qui m’a dit cela était du coin et il n’avait pas l’air bourré ... :-)
    Maintenant ce sommet est bien encastré vers l’est et il y a du relief entre lui et la mer (pas le cas du Ventoux, voire même d’Angèle).
    Et avec la courbure de la terre effectivement on laisse cela aux forts en maths ...
    Ou alors on va bivouaquer là haut par temps clair pour vérifier !

  • par Le 28 février 2016 à 12h32

    Vue de 3000 m, la ligne d’horizon se trouve à environ 195,5 km (compte non tenu bien sûr des obstacles intermédiaires).

  • par Le 26 mai 2016 à 18h12

    Combien de KM la rando ??

  • par JohnnyLe 26 mai 2016 à 21h23

    C’est long !
    J’avais relevé 21 km, mais avec le recul cela me semble exagéré.
    J’ai fait 6h30 de marche effective (du 2,5 km/h en montagne avec le D+ conséquent), donc je dirais plutôt 17/18
    En suivant les indications du topo et en allant sur l’IGN Geoportail, on peut "tracer" la rando et avoir une idée du kilométrage (je m’en sers souvent, c’est assez fiable au niveau du résultat).

  • par Le 26 mai 2016 à 22h04

    Ok, car en partant des Gourniers c’est 26 bornes.
    Le WE dernier je me suis fait 22 km 1850 D+ en 5h30 donc ca devrait être jouable =p
    Plus qu’à attendre que cette neige fonde et espéré qu’il n’en tombe plus...

  • par Le 26 mai 2016 à 23h32

    Bonjour, Je crois que le kilométrage indiqué sur le topo du MF par les Gourniers est un peux exagéré. On doit tourner autour de 10km pour la montée (donc le double pour l’A/R).

  • par Le 27 mai 2016 à 10h20

    C’est ça Alain, je dirais un peu moins de 20Km en A/R et plutôt aux alentours de 1550m de DN+. L’ascension par les Gourniers est plus jolie (pour moi), l’idéal étant de le faire en neige, ce qui évitera une montée de pierriers un peu fastidieuse.

  • par Le 27 mai 2016 à 14h44

    Ok michel, je viens de rectifier à 20km et 1550m de DN+.

  • par Le 21 octobre 2016 à 22h02

    Je tente Mourre Froid et Pointe de Serre demain par les Gourniers. Je vous dirais le kilométrage si je réussi (aucune idée de l’enneigement mais la face est du barle est clean depuis aujourd’hui).

  • par marmottonLe 22 mai 2017 à 07h24

    Bonjour,
    Envisageant de monter au Mourre Froid l’été prochain, je m’adresse aux randonneurs qui ont pratiqué tous les itinéraires pour le gravir : quel est selon vous l’itinéraire le moins "expo" ? en bonne condition physique mais un peu sujet au vertige, je privilégie les itinéraires exigeant physiquement et moins exposés au vide.
    Quelque soit le topo chois, j’ai l’impression qu’on ne coupe pas en effet au parcours d’arête...
    Merci à tous !

  • par Le 22 mai 2017 à 07h29

    Des crêtes, pas des arêtes. Ce n’est, vertigineusement parlant, pas pareil.

  • par marmottonLe 22 mai 2017 à 19h30

    Oui en effet ! merci de la précision, Alain.
    Y a-t-il des passages exposés ? Apparemment à la lecture des topos, il ya des passages aériens ou délicats en descendant sur le col de la Règue.
    Quel topo me recommanderais-tu ? plutôt versant Prapic ou par Réallon ? Tous les critères sont bons à prendre : exposition, esthétique, longueur de l’itinéraire.
    Merci beaucoup !

  • par Le 23 mai 2017 à 09h20

    Au départ de Prapic, je ne vois pas de passage exposé ou très aérien en suivant l’itinéraire que j’ai décrit sur le topo, il y a juste un peu de hors sentier à vue dans les alpages et un passage malcommode (mais pas très pentu) dans les éboulis pour rejoindre la crête.
    La sortie telle que l’a décrite Agarock est différente car suivant la crête à partir du col des Tourettes, sans que cela semble aérien, ce cheminement peut être plus gênant pour toi si tu crains ce genre d’exposition.
    L’autre versant, je ne connais pas.

  • par marmottonLe 24 mai 2017 à 06h40

    Merci Alain !

  • par Le 24 mai 2017 à 21h00

    Il y a juste un petit pas d’escalade facile au dessus du Col des Tourettes afin de poser les pieds sur l’arête, après, elle est large, mais le cheminement est long. C’est déjà très long de Prapic pour rejoindre le Col des Tourettes, mais bon ! on profite de la vue...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !