Le Mourre Froid (2994m) par Prapic

  • Difficulté Moyenne
  • Dénivelé 1540m
  • Durée 1 jour
Localiser le sommet

Avertissements et Droits d'auteur

Sommet, dans la partie sud des Ecrins, qui se mérite de par la longueur de la sortie, pour un bon tiers hors sentier. Le hameau de Prapic vaut à lui seul le détour.

Accès

Accès depuis Pont du Fossé par la D 994 direction Orciéres.

Après l’entrée du village d’Orciéres, laisser la route qui part à gauche en direction de la station de Merlette et continuer sur la D 474 en direction de Prapic (bout de la route), où les voitures ne sont pas autorisées (sauf si résident en gite ou chambre d’hôte).

Parking à l’entrée du village.

Itinéraire

  • Carte : IGN TOP 25 3437 ET Orcières-Merlette - Sirac - Mourre Froid

Traverser le village de Prapic et suivre les indications "Saut du Laire / Col des Tourettes".

Après une petite montée, puis un long replat, le chemin monte un peu fort jusqu’à la Chapelle de la Saulce, puis finit par atteindre le saut du Laire (Cascade) qu’il traverse par une petite passerelle. Cette partie est très fréquentée durant la saison touristique.

Une fois le pont franchi, il faut continuer sur un sentier bien marqué et balisé en direction du Col des Tourettes. Le sentier monte alors en lacets jusqu’à passer devant la bergerie (cabane) de la Barre. Continuer alors jusqu’à atteindre un replat (approximativement à 2260m) permettant de sauter le verrou de la barre de la Cabane.

Quitter là le sentier et suivre en gros sud-sud-ouest dans les alpages jusqu’à atteindre le pied de la crête de la Dent. La partie est hors sentier, mais le cheminement est aisé.

Repérer une faiblesse dans la crête permettant d’accéder à cette dernière (quelques cairns et marques bleues) et monter alors dans la pierraille.

Une fois sur la crête le cheminement est évident et on trouve même une sente relativement bien marquée. Un passage nécessite de mettre les mains, mais rien de bien méchant.

Un sentier en zigzag bien marqué permet d’atteindre le sommet où trône un pylône triangulaire. La vue est intéressante (Viso, Grand Paradis, Queyras ...). D’après les dires d’un autochtone rencontré au sommet on verrait la mer très tôt le matin et par temps très clair bien sûr (Je n’ai pas pu vérifier).

Note : le sommet est en fait à 2994m, c’est la borne IGN qui se trouve à 2993m et qui se trouve légèrement en retrait du point culminant.

Retour par le même itinéraire.

Dernière modification : 21 septembre 2016

L'homme pressé est un homme déjà mort (proverbe Berbère).

Topo publié le 25 juillet 2012