Le Petit Croisse Baulet (2009m) en boucle par le Plan – à raquettes

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
800m
Durée :
1 jour

Très belle boucle entre forêt et alpages de la Giettaz, destination le magnifique belvédère du Petit Croisse Baulet, à cheval entre les deux Savoie... – Auteur :

Accès

D’Ugine ou de Megève se rendre à Flumet par D1212.
Direction ensuite la Giettaz et col des Aravis.
Au sommet de la Giettaz prendre à droite vers le Plan (D132).
Parking au Plan(1220m), en bordure du torrent de l’Arrondine

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Infos pratiques :

  • Carte IGN : TOP25 3531 OT Megève / col des Aravis
  • Site IGN : Le Petit Croisse Baulet
  • Altitude départ : 1220m
  • Altitude le Petit Croisse Baulet : 2009m
  • Dénivelé cumulé : 800m
  • Distance : 9,5km environ (A/R)
  • Durée  : 3,5 à 4,5h (marche)
  • Balisage  : On suivra presque intégralement le balisage et le sentier été (panneaux et balisage jaune).
  • Précautions : S’il n’y avait aucuns risques sur la rando de ce jour, il faudra être prudent en cas de fortes accumulations de neige. Sur le retour, on traverse quelques pentes assez raides qui peuvent présenter des risques de coulées...
  • Sortie du 16/02/2017

Montée

Proche du grand parking du Plan,en bordure de route, on trouve un panneau le Plan Duchère (1220m), suivre la Crépinière. On remonte par la route sur 600m.

Dans le hameau de la Crépinière (1280m) on va trouver un panneau, suivre à gauche la direction Petit Croisse Baulet, le sentier démarre entre deux maisons.

On rejoint la forêt et on monte en lacets, avec des pentes assez raides. Seul passage ou il va falloir trouver la meilleure trace car le sentier n’est pas très visible...

On ressort de la forêt, le panorama s’ouvre au passage du chalet de la Tourste.
On traverse ensuite une petite combe vers 1600m pour rejoindre l’arête du sommet.

On trouve plus haut le panneau Alpage de Ramadieu (1660m), suivre Petit Croisse Baulet.

On atteint ensuite l’arête du Petit Croisse Baulet que l’on va suivre jusqu’au sommet. La pente est régulière et pas très raide.

A l’arrivée au sommet on en prend plein la vue, avec le Mont Blanc qui se dévoile. Les Aravis tout proche, les massifs des Fiz, Platé, Aiguilles Rouges, Beaufortain, Lauzière, Grandes Rousses, Bauges...c’est juste MAGNIFIQUE, sous un ciel bleu azur...

Retour

Sur le sommet on trouve un panneau, direction le col de Jaillet.

Descente cap sud-est, "dré dans le pentu" ou en suivant les traces, c’est au choix, pour arriver au col de Jaillet après avoir retrouvé la forêt.

Au col de Jaillet (1723m), panneau, prendre à droite vers Alpage de Ramadieu et le Plan.

En forêt, arrivé au lieu-dit Tourbière du Jaillet (1708m), panneau, prendre à gauche vers le Planet et le Plan.

Agréable passage en forêt pour rejoindre le chalet le Planet (1510m), panneau, suivre les Iles et le Plan.

Quelques passages avec de courtes montées...

Assez longue descente à flanc pour arriver vers les Iles , puis au Pont du Moulin.

Par la route on rejoint la Crépinière puis le Plan pour terminer cette magnifique boucle...

A découvrir : La Giettaz, station-village

Diaporama de la sortie

et mes photos...

Dernière modification : 11 février 2018
Croisse Baulet (2236m) et le Petit Croisse Baulet (2009m) par le Plan.

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Diaporando (Jicé)

Sommets à perte de vue, grands espaces, belles lumières, faune et flore... La montagne nous offre le décor, à nous d'inventer l'histoire qui va avec... Un passionné qui a trouvé SAVOIE, celle qui mène vers les sommets...

Topo publié le 16 février 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 17 février 2017 à 23h36

    Salut JC. Tu t’es donc promené sur une partie de la frontière séparant les Allobroges et les Ceutrons à l’époque romaine.
    On retrouve les bornes marquant la imite aux cols de Jaillet, de l’Avenaz et du Petit Croisset. Elles portent l’inscription "FINES", les bornes romaines, portant l’inscription "FINES", furent installées par l’occupant romain, sous le règne de Vespasien, en 74 après J.C. Il y a également la borne de Larioz, au col de la Forclaz-Prarion (commune de Saint-Gervais)
    Mais pendant longtemps, on a cru que le Val d Arly appartenait au territoire des Allobroges, appelé province romaine des Alpes Viennoises (de Vienne actuelle en France, qui comprenait les tribus des Allobroges, des Segovellaunes, des Helviens, des Tricastins, des Voconces et des Cavares) alors qu’en réalité il appartenait à celle des Alpes Grées, peuplées par les Ceutrons.
    Avant la conquête romaine à partir du IIème siècle avant J.C (non, pas toi, mais l’autre), les Ceutrons occupaient, selon Strabon : la vallée de l’Arly à l’est de la chaine des Aravis, le cours supérieur de l’Arve en Haute-Savoie actuelle, les deux versants du col du Petit Saint-Bernard, la vallée du Dorin de Beaufort en Tarentaise.
    En -121 avant J.C., les terres sont intégrées à la nouvelle province de la Gaule Transalpine, qui deviendra la Narbonnaise, tout comme l’ensemble des peuples de la vallée du Rhône ; ils sont alors appelés ,Viennenses, en référence à Vienne.
    Les terres orientales restent aux mains des Ceutrons j’usqu’en 58 BC, soumis alors par JC (non pas l’autre, mais Jules César). Ce ne sera qu’un siècle plus tard que seront formées les Alpes Gréies, avec Aime comm capitale.

    La borne de Larioz, découverteen 1853 au lieu-dit Larioz (versa O du col de la Forclaz-du-Prarion, possède une inscription relatant l’établissement de ces limites entre Viennois et Ceutrons. Il y est précisé que Cnaeus Pinarius Cornelius Clemens, légat propréteur de l’armée de Germanie supérieure, est chargé par l’empereur de fixer définitivement la limite entre ces deux provinces
    Elle n’est plus sur les lieux, déplacée aux Plagnes, à l’ancien hôtel du Panorama. Un fac-similé se trouve dans le jardin de l’église des Plagnes.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Fac_simil%C3%A9_de_la_borne_romaine_du_col_de_la_Forclaz_%C3%A0_St_Gervais_les_Bains.jpg

    L’ancien hôtel Panorama, aux Plagnes. Au premier plan, l’emplacement où est conservée la borne romaine de la Forclaz (cliché Bernard Théry)
    http://www.histoire-passy-montblanc.fr/histoire-de-passy/histoire-des-villages/cote-tete-noire/les-plagnes/

    Cf également http://www.valdarly-montblanc.com/fr/hiver/station-village/la-giettaz-en-aravis/patrimoine-terroir#/!/ficheid-199840-selectionid-15729/borne-romaine-du-jaillet

  • par Le 18 février 2017 à 21h45

    Bonsoir Hereme,
    Eh bien pas un instant, sur ce sommet, je n’ai eu conscience d’avoir un pied chez les Ceutrons et l’autre dans les Allobroges....merci pour cet exposé historique.
    Deux petites informations complémentaires :
    =>Les Ceutrons ont laissé une trace en Tarentaise, le village de Centron situé entre Aime et Moutiers.
    =>La Province des Alpes Graies , au 1er siècle avant JC (pas moi , l’autre) avait comme capitale Axima (ma commune de naissance), mais quand je suis né, elle s’appelait déjà Aime...je ne suis pas si vieux.

  • par Le 19 février 2017 à 18h52

    Tu as eu raison de rétablir l’orthographe de Alpes Graies, historiquement plus valable que Alpes Grées : référence à la tribu des Graiocèles (Graioceli), citée par JC (Jules pour les intimes), cf entre autres "Alpi_Graie" en italien et Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, 1896 :

    " Les Graiocèles ne nous sont connus que par une mention de Jules César, dans ses Commentaires sur la Guerre des Gaules. Il cite les Graiocèles, lorsqu’ils tentent, en 58 av. J.-C. de s’opposer avec les Ceutrons et les Caturiges, à son passage entre Ocellum en Gaule cisalpine et le territoire des Voconces :

    « [...] il (César) gagne l’Italie par grandes étapes ; il y lève deux légions, en met en campagne trois autres qui prenaient leurs quartiers d’hiver autour d’Aquilée, et avec ses cinq légions il se dirige vers la Gaule ultérieure, en prenant au plus court, à travers les Alpes. Là, les Centrons, les Graiocèles, les Caturiges, qui avaient occupé les positions dominantes, essayent d’interdire le passage à son armée. » "

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !