Le Pieu (1270m) par la Montagne d’Uriol

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
820m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Ce sommet idéalement placé entre la Matheysine et les contreforts du Vercors reste assez confidentiel. Sa grimpée par sa face nord-est abrupte permet de réaliser une boucle originale depuis Saint-Paul-de-Varces.

Accès

Depuis la commune de Varces-Allières, prendre la D 107 pour rejoindre Saint-Paul-de-Varces. A l’extrême sud du village, se garer à proximité du pont du Batou enjambant le torrent du Lavanchon (459m).

Itinéraire

  • Durée du circuit : 5h.
  • Difficulté : Elle se concentre sur les 250m de dénivelée avant le sommet, où la pente en sous-bois est souvent raide avec parfois de vagues traces. Ne pas y aller pendant ou après une pluie pour éviter que cette ascension ne devienne un véritable supplice.
  • Balisage : Jaune avec panneaux indicateurs. Aucun sur les pentes du Pieu, à part de rares cairns.
  • Carte  : IGN TOP 25 n°3236 OT Villard-de-Lans Mont Aiguille.
  • Tracé IGN.

Descriptif

En rive droite du Lavanchon, emprunter sur 250m la petite route en direction de Maubourg. On découvre alors une piste forestière montant doucement vers l’est.

Arrivé à proximité du torrent de la Lampe aménagé par les agents de la RTM ("Restauration des Terrains en Montagne"), un sentier longe sa rive gauche en d’agréables lacets. Il finit par traverser le ruisseau puis, après une courte portion un peu exposée, retrouve un bon chemin.
Il suffit de le remonter pour gagner la Montagne d’Uriol.
En 5mn au nord, on découvre un surprenant belvédère rocheux sur cette crête boisée. Belles vues entre le Roc Cornafion et le Pic Saint-Michel, ainsi que sur les pentes nord déchiquetées de Brise Tourte sous le sommet du Pieu.

Remonter la croupe boisée vers le sud par une bonne trace.
Après 5mn de marche, un belvédère garni d’une table de lecture offre une vue sur la Matheysine, un peu gâchée par les pins des alentours qui continuent irrémédiablement leur croissance.
Après un coude sur la droite, elle flirte avec les ravins de Brise Tourte puis subitement se met à disparaître près de la cote 1017m. Grimper alors au mieux la pente boisée orientée est, en évitant de trop tirer à gauche.
On arrive alors sur une crête (une avancée rocheuse au nord mène rapidement à un belvédère vertigineux et étroit dominant les Rochers de Brise Tourte). D’abord aisée elle devient bien plus escarpée et rocheuse. La contourner alors par la gauche où l’on découvre un cairn surgi de nul part. Un dernier raidillon et on arrive à la cime du Pieu.

Ornée d’un imposant cairn où se dresse une modeste croix, cette cime est incontestablement l’un des plus beaux belvédères sur le bassin grenoblois et les massifs qui l’environnent. Un autre promontoire plus à l’ouest offre une vue écrasante sur les pentes vertigineuses du Roc Cornafion.
Présence également d’un livre d’or pour laisser ses impressions.

Pour la descente, suivre son arête sud toujours boisée par une bonne sente. Elle est momentanément interrompue au niveau d’une clairière escarpée pour contourner par la gauche les Rochers de Belledent (belles vues sur le Rocher de l’Eperrimont et les arêtes du Gerbier au sommet).
On débouche en lisière d’une prairie où une chicane indique le départ d’un nouveau sentier partant vers l’ouest. Il retrouve rapidement un chemin balisé descendant aux prairies et à la ferme de l’Echaillon.

Suivre une nouvelle piste au nord se dessinant dans le fond du vallon, et passant par Pierre Grosse. Elle rejoint celle issue du col de l’Eperrimont qui, contournant le flanc ouest du Pieu, nous ramène au Pont du Batou.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Le Pieu (1270m) par la Montagne d’Uriol »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Le Pieu (1270m) par la Montagne d’Uriol »

La face nord du Pieu Du Cornafion au Pic Saint-Michel Rochers de Brise Tourte. Depuis le belvédère de Brise Tourte. Depuis le belvédère de Brise Tourte. La croix du Pieu. Un tapis de jonquilles. L'Echaillon.