Le Roc de la Tournette (1847m) par la Chèvrerie

  • Difficulté Difficile
  • Dénivelé 800m
  • Durée demi-journée
Localiser le sommet

Avertissements et Droits d'auteur

Un sommet méconnu qui s'atteint par une traversée d'arête vraiment esthétique et très aérienne.

Accès

Rejoindre le lac du Vallon et le Hameau de La Chèvrerie (D 236) en passant par Onnion et Mégevette (D 26).

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN3429 ET Bonneville Cluses Le Faucigny.
  • Altitude départ : 1111m
  • Altitude sommet : 1847m
  • Temps de parcours : 3 à 4h

Difficulté

La traversée des arêtes est très aérienne et fortement exposée au vide. Le rocher n’est pas toujours solide, aussi faut-il bien vérifier ses prises. La traversée des arête s’apparente à une course PD-. Les rares passages d’escalade ne dépassent pas le III. Le matériel d’escalade (corde, baudrier, sangles) pourra rassurer les personnes les moins à l’aise.

Approche

Du parking, prendre le large chemin qui rejoint presque à plat le Plan des Rasses (1266 m). Peu après, prendre sur la gauche une piste (panneau et marques jaunes). Suivre le raide chemin forestier qui mène au chalet de Chavan (1614 m). Suivre ensuite la direction du Col de Chavan puis, une fois sur le replat au-dessus du refuge, celle du Col de Chavannais (panneau). Redescendre dans une petite combe au pied du Roc de la Tournette et la remonter jusqu’au Col de Chavannais en suivant toujours le marquage jaune.

Traversée des arêtes

Suivre au Nord du col la ligne de crête et rejoindre facilement la Pointe de Chavannais (1851 mètres). Descendre très prudemment dans une brèche entre la Pointe de Chavannais et une grande plaque lisse. Contourner cette plaque par la gauche et monter dessus (III). Descendre des pentes herbeuses derrière celle-ci et poursuivre sur l’arête qui devient aérienne à l’approche d’une dent bien visible.

Contourner la dent par le versant Est en restant une dizaine de mètres sous l’arête. Rejoindre ensuite l’arête qui devient très fine et exposée. Négocier au mieux cette longue traversée sur le fil. L’arête s’élargit ensuite. Suivre des traces de chamois en versant Ouest à quelques mètres de l’arête et rejoindre un ressaut sous le sommet. Contourner celui-ci en versant Est et revenir sur l’arête pour trouver un autre ressaut (III). Rejoindre le sommet en franchissant une dernière brèche ruinée.

La descente se fait par le même itinéraire.

Vidéo

  • Voici le résumé du topo en vidéo.
Dernière modification : 17 mai 2017

En photos