Le Rocher Blanc (2928m) en traversée, de Combe Madame aux 7 Laux

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1950m
Durée :
1 jour

Un des plus hauts sommets de Belledonne parcouru sur deux de ses versants. Une longue randonnée offrant panorama et multiples points de vue, et très variée : longue combe de montée, sommet rocheux, petit parcours d'arête, descente hors-sentier, puis immense parterre de lacs se terminant par une descente en forêt. – Auteur :

Accès

Allevard - Fond de France. Parking à la Martinette (départ, peu de place) ou au Fond de France (arrivée).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Altitude départ : 1050m.
  • Altitude sommet : 2928m.
  • Durée : 11h.
  • Carte : IGN TOP25 3335ET Le Bourg d’Oisans - L’Alpe d’Huez - Grandes Rousses - Sept Laux

Difficulté

Très longue randonnée sur sentier facile dans les parties inférieures, traces et hors-sentier en terrain rocailleux plus haut, demandant un peu de sens de l’itinéraire. La partie la plus difficile est la descente du sommet sur les 7 Laux, comprenant des sections assez raides, et qui peut être compliquée par des névés raides et glacés. En cas de neige, glace et mauvaises conditions, il est préférable de redescendre par le chemin de montée.

Ascension

Du parking de la Martinette, prendre le sentier qui remonte la Combe Madame (refuge) en direction du col de la Croix.

Délaisser ce sentier avant la dernière montée (2200m) et poursuivre le vallon principal qui s’incurve vers la droite (sud-ouest) en rejoignant le fond de la combe (traces).

Remonter ensuite le vallon au mieux dans les caillasses et les moutonnements rocheux (cairns indiquant divers passages), en visant la gauche du Rocher Badon, contournant par la droite le creux du glacier du Rocher Blanc (ou ce qu’il en reste).

Rejoindre l’arête du Rocher Blanc à gauche du col et la remonter jusqu’au sommet.

Gros cairn carré, panorama...

Descente

Descendre les caillasses dans la raide face sud en direction de l’arête menant au col de l’Amiante. Suivre l’arête sur son fil, contournant un petit ressaut rocheux en redescendant un peu à gauche (versant Allemont).

Bien continuer l’arête le plus au sud possible jusqu’au véritable col, point le plus bas de l’arête et seul passage commode pour descendre dans la combe vers les 7 Laux (ne pas tenter de descendre avant par les divers petits couloirs à droite, tous scabreux et pourris).

Le glacier de l’Amiante a disparu, mais dans la partie raide en haut de la combe subsiste souvent de la neige dure qui peut compliquer la descente. La combe se poursuit par son fond dans la caillasse un peu pénible. On passe devant les restes d’un avion de tourisme dont les débris sont éparpillés sur une centaine de mètres. On finit par arriver au lac Blanc, qui se contourne par la droite (nord).

À l’écart des autres lacs et de l’affluence, le lac Blanc est un beau point pour se reposer du chemin déjà fait. Après une visite optionnelle des plans d’eau et gouilles des alentours, on rejoint le sentier le long des grands lacs que l’on suit vers le nord en direction du refuge des 7 Laux.

Mais la descente est loin d’être finie... Celle-ci se poursuit sur bon sentier soit à droite (par les Deux Ruissaux) soit à gauche (par le chalet du Gleyzin), puis dans la forêt jusqu’à Fond de France.

Détails de la sortie

  • Mi-octobre 2011, belle journée assez froide pour un grand objectif...

Départ à 8h30 et montée de la longue Combe Madame qui sort tout doucement de l’ombre. 11h sous le col de la Croix. La suite est ponctuée de plaques de vieille neige très dure qui complique la progression en chaussures souples... Mais c’est curieusement le lit du torrent gelé qui offre la montée la plus commode des parties raides. La montée se fait beaucoup plus facile plus haut au soleil, et le sommet est finalement atteint à 13h. Ciel clair, beau panorama à 360°...

Après 1h de contemplation, descente facile en direction du col de l’Amiante. La partie raide en haut de la combe fut assez délicate en raison d’une plaque de neige très dure, nécessitant quelques détours pour chercher les zones caillouteuses... Puis longue descente sans problème dans la caillasse vers le lac Blanc. Repos et pérégrinations contemplatives...

Reprise de la descente alors que les lacs replongeaient dans l’ombre. Descente sans soucis du long sentier vers Fond de France, atteint à 19h30.

Dernière modification : 16 mai 2018
Lacs des Sept Laux (2135m)

A propos

Auteur de ce topo :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Topo publié le 28 octobre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (31).
  • par Le 28 octobre 2012 à 01h25

    superbes paysages très variés pour une grande boucle d’automne. Merci pour la balade !

  • par Le 29 octobre 2012 à 11h52

    Ce topo est magnifique, je vais lui faire un peu de pub car il le vaut bien !

  • par Le 29 octobre 2012 à 22h57

    Superbe ! Je vais me le tenter ce Rocher Blanc depuis le temps !!!

  • par Le 30 octobre 2012 à 00h45

    C’est pas une mauvaise idée Vincent ! Le panorama est fantastique !
    Mais, à mon avis, l’ascension en sens inverse est préférable. La combe Madame est très longue et monotone et elle peut, selon les années, être enneigée assez tard en saison.
    La montée par les Sept Laux (avec retour par la combe Madame) est plus raide, mais plus courte (il suffit de regarder une carte), plus variée. De plus, on trouve aux Sept Laux, un refuge et des possibilités de bivouac, au bord des lacs, pour ceux qui ne veulent pas faire cette ascension de 1850m de D+ sur un seul jour.
    A chacun de choisir.

  • par Le 30 octobre 2012 à 08h15

    A faire sans hésitation. Dans un sens ou l’autre, peu importe, du moment que l’on ait l’ivresse...

  • par Le 30 octobre 2012 à 11h23

    Absolument Alain73. N’oublions pas non plus le plus bel itinéraire : au départ du col du Glandon, par la brèche de l’Argentière et aussi celui, plus court pas les chalets de Rieu Claret. De quoi satisfaire tout le monde.

  • par SimonLe 29 août 2013 à 21h31

    Bonjour,
    Superbe topo que voilà !
    J’ai cependant une question : est-il possible de planter la tente vers le lac blanc afin de faire le rocher blanc en début de matinée ?

    Merci d’avance !

  • par Le 29 août 2013 à 23h39

    Simon, la réponse est dans les photos de ce topo :
    https://www.altituderando.com/Le-Toit-ou-Rocher-du-Lac-du-Cos

  • par SimonLe 30 août 2013 à 09h42

    En effet ! J’hésitais à monter jusqu’au lac blanc pour dénicher un coin de bivouac au risque de redescendre un peu plus bas si je ne trouvais rien. J’ai maintenant la réponse.
    Merci Alain et bon week end à vous

  • par dupuis genevièveLe 22 mars 2015 à 15h44

    J’ai effectué en solo cette boucle,à l’identique, en septembre 2012 ou 2013.
    Partie à 6h 30, j’ai pleinement apprécié ce magnifique tour.
    Après le Lac Blanc seulement, il m’est arrivé de maudire les éboulis !
    Mais c’est vraiment valable !
    Est-ce mieux en sens inverse ? Les impressions doivent être différentes, ne serait-ce que les éclairages.La Combe Madame en descente m’a toujours paru interminable !
    Une autre fois, à 2, nous sommes descendus trop tôt avant le col de l’Amiante : couloir raide en desescalade, neige, adrénaline !
    Tour prévu à nouveau cet été 2015.

  • par Le 22 mars 2015 à 17h12

    Geneviève, vous avez fait la boucle à l’identique, vraiment ? Montée par la Combe Madame et descente par les lacs ou plutôt l’inverse ?
    J’ai trouvé la Combe Madame plus interminable à la montée qu’à la descente qui était encore très enneigée, ce qui aide bien.

  • par ChristianLe 14 mai 2015 à 09h45

    Magnifique topo.Tour prévu en juillet.
    1er jour:départ martinette et nuit refuge combe madame
    2eme jour:Rocher blanc,refuge des sept laux
    3eme jour:belle étoile,le pleynet
    On laissera une voiture au pleynet

  • par Le 3 juillet 2015 à 22h18

    Salut Pascal !
    Une petite question. J’aimerais bien faire l’ascension du Rocher Blanc mais en 2 jours.
    Est ce qu’il y a des possibilités de planter la tente à mi-parcours ou un peu plus haut (histoire de se faire le sommet le lendemain). Merci pour ta réponse !

  • par Le 4 juillet 2015 à 01h31

    Versant 7 Laux, au bord d’un des lacs evidamment...
    Versant Ccombe Madame, il y a un torrent mais c’est très caillouteux... Pourquoi pas franchir le col de la Croix pour aller se poser au bord du lac juste derrière ? Cela permettra de varier la rando en passant par le versant est de Belledonne, et aussi de s’offrir un lever de soleil !

  • par Le 4 juillet 2015 à 09h54

    La combe madame m’a laissé le souvenir d’un univers plus sauvage que beau.
    La suggestion de Pascal, de camper au lac de la Croix est excellente, le lieu est magnifique. Dans ce cas, partir du virage alt. 1766 sous le col du Glandon (un peu plus de D+, pas beaucoup car du col il y a des descentes et remontées à l’aller comme au retour) et c’est plus court. Ce qui fait 1er jour 650m de D+ et le 2nd jour 730 (pour le sommet) et 330 pour repasser le col de la Croix sur un bon sentier.

  • par Le 4 juillet 2015 à 11h07

    Merci Pascal et Alain ! Je vais étudié les possibilités mais un petit bivouac au lac de la Croix me semble pas mal du tout !

  • par Le 5 juillet 2015 à 19h02

    Quelques idées en partant côté col du Glandon, et avant de bivouaquer au lac de la Croix :

    • en profiter en profiter pour monter à la Cime du Sambuis
    • passer par le lac du Sambuis, le col du Sambuis et descendre sur le lac de la Croix. Mais pas de sentier, donc besoin de se repérer.
      Au lac de la Croix, il y a pas mal d’endroits pour le bivouac, soit au nord du lac, un peu haut dessus, soit à l’est.
      Côté combe Madame, pas vraiment d’endroits pour poser un bivouac, si ce n’est un peu au dessus du refuge. Après c’est minéral. Donc pas d’hésitation pour le lac de la Croix.
      Encore pas mal de neige dans le secteur du Rocher Blanc (au 04/07/15).
      Bonne rando et bon bivouac !
  • par maelLe 5 juillet 2015 à 22h38

    Bonjour Alain,Est il vraiment nécessaire d’avoir piolets et crampons lors de la descente sur les 7 laux après avoir franchi le rocher blanc ? car j’y vais dans 15 jours ? Merci de votre réponse

  • par ChristianLe 6 juillet 2015 à 09h48

    Bonjour Mael
    suis monter la semaine dernière pour faire le rocher blanc en passant par les lacs.Suis rester bloquer au dessus du lac blanc bien en dessous du col de l’amiante car encore pas mal de neige.La bonne idée c’est que j’ai oublier les crampons.Je pense que par sécurité il vaut mieux avoir les crampons dans le sac meme si ca dégèle assez vite.Bonne rando

  • par ChristianLe 6 juillet 2015 à 14h39

    Re bonjour Mael

    Vu ce matin Simon le gardien du refuge des 7 Laux.Il reste un gros névé sous le col de l’amiante.Donc je pense que d’ici la tout aura disparu

  • par Le 6 juillet 2015 à 15h28

    Oui, mais ce n’est pas certain. Il y avait un glacier à cet endroit il y quelques années. Donc l’endroit est abrité.
    En cas de doute il vaut mieux avoir un piolet. Cela évite de renoncer et limite les risques si l’on ne renonce pas.
    Un piolet est un élément de sécurité sur les terrains glissants : neige, herbe ou éboulis (à l’exception des rochers).
    Un piolet n’est pas réservé aux seuls alpinistes.
    C’est pas cher un piolet.
    Cela vaut-il la peine de s’en priver ?

  • par Le 6 juillet 2015 à 15h34

    A noter que tout le monde va au Rocher Blanc (2928m) et personne à la montagne voisine, le Rocher Badon (2912m) qui n’est pas plus difficile, offre la même vue sur les Alpes mais qui, étant "plus pointu" que le Rocher Blanc permet, au contraire de ce dernier, d’avoir une belle vue plongeante sur les lacs des 7 Laux.

  • par christianLe 6 juillet 2015 à 15h53

    Entièrement d’accord avec toi Alain.Et pour le piolet et pour le rocher Badon

  • par Le 6 juillet 2015 à 17h10
  • par ChristianLe 6 juillet 2015 à 21h24

    Bonsoir Valverco
    La photo est prise à quelle période ?
    Merci

  • par Le 6 juillet 2015 à 21h26

    Le 02 juillet 2015..

  • par ChristianLe 6 juillet 2015 à 22h22

    Merci Valverco

  • par Le 12 juillet 2015 à 20h45

    Salut à tous ! et merci pour toutes les infos !
    J’ai fait le sommet aujourd’hui en partant de "sous le col" du glandon (merci Alain pour l’info). Finalement, on n’a pas fait de bivouac. Sacré bambée, je suis sur les rotules mais bien content (je rentrerais mon topo ;-)

  • par Bryce38Le 19 juillet 2016 à 00h06

    Bonjour,
    Superbe randonnée en boucle effectuée dans le sens Combe Madame -> Col de l’Amiante -> 7 Laux ce 17-18 juillet.
    Pour mieux répartir le dénivelé positif j’ai bivouaqué à la belle étoile à la Marmottane (env. 2000m) près des ruisseaux, là où les sentiers se séparent entre celui du Col de la Croix et celui du Rocher Blanc. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un lieu très agréable avec plusieurs emplacements de bivouac délimités par des pare-vents de pierres empilées. L’eau fraîche est à volonté ! Ici les marmottes sont discrètes le matin, c’est plutôt les oiseaux qui sont bavards dès le lever du jour.
    La montée au Rocher Blanc ne pose pas de difficulté même sur neige compacte, j’ai quand même chaussé les crampons pour sécuriser mais ce n’était pas indispensable.
    Je suis resté 1h au sommet tellement il y a à voir à 360°, surtout par ciel dégagé. Magnifique !
    Descente par la crête de l’Amiante précédée d’un névé de neige molle, ensuite l’arête est sportive et exposée, mais elle se négocie bien en bon rocher prisu. Il ne faut pas avoir peur d’enjamber des rasoirs au-dessus du gaz si on veut rester sur le fil de l’arête tout du long.
    Du col de l’Amiante, c’est encore de la neige mi-molle (récente du 14 juillet) mi-compacte (plus vieille) jusqu’au Lac Blanc. Un troupeau de bouquetins pas très farouches m’attendait dans la pente. Ensuite c’est le retour par les sentiers GR classiques.
    Je conseille plutôt la boucle dans ce sens, qui me semble plus esthétique et moins paumatoire dans la descente du Lac Blanc (cairns parfois espacés et gros éboulis pas très engageant vu d’en bas).

  • par ChristianLe 19 juillet 2016 à 18h47

    Bonsoir Bryce.
    Merci pour ces infos.Boucle prévu la semaine prochaine dans le meme sens.
    Nous ferons le lendemain le pic de la belle étoile et aimerions redescendre par le vallon du Pra.Est ce que quelqu’un a les conditions pour cette descente sur le vallon du pra et ensuite rejoindre la station du pleynet.Merci pour vos infos

  • par Le 17 août 2016 à 18h22

    Sortie magnifique réalisée ce weekend du 15 août selon l’itinéraire proposé dans ce topo (montée par la Combe-Madame et descente sur les 7 Laux).
    Des paysages superbes et des conditions idéales en ce mois d’août. Encore pas mal de neige sur les derniers 300m D+ du versant de la Combe-Madame, la montée s’effectue toutefois sans aucune difficulté si ce n’est celle du dénivelé positif. Nous n’avons même pas chaussé les petits crampons pour les parties enneigées qui demeurent très praticables. La descente sur les 7 Laux s’avère quant à elle parfois technique et un peu engagée pour celles et ceux qui n’affectionnent gère les sols friables et éboulis (les 200m D- sous le col de l’Amiante). Mais en prenant son temps sans se précipiter, les difficultés sont loin d’être majeures (une bonne paire de bâton représente un atout certain).
    La vue du sommet reste inoubliable.
    Merci pour ce topo !

  • par Le 4 juillet à 15h14

    Première sortie en solo sur un sommet, en chaussures de trail. Partie de fond France sur les 7 Laux et descendue sur la Combe Madame.
    Avec ces chaussures impossible de le faire dans le sens contraire à mon avis - c’était déjà assez difficile de grimper sur les éboulis avant le col de l’Amiante, mais à la descente s’aurait été suicidaire ! Enfin en crapahutant en m’aidant des mains je suis arrivée tant bien que mal au sommet du Rocher Blanc. La descente dans la Combe Madame en comparaison m’a semblé facile même si longue.
    J’ai depuis acheté une paire de chaussures de montagne (!) mais je suis pas sûr que ça m’aurait aidé sur les éboulis...

  • par Le 24 juillet à 21h40

    le 13 juillet 2018, j’ai effectue la traversée Refuge combe Madame - refuge sept laux - fonds de France.
    Crampons et piolet obligatoire compte tenu de la présence des névés tant la montée qu’au début de la descente du col de l’amiante.
    Très belle traversée, Dans ce sens, faire attention au col de l’amiante et NE PAS PRENDRE LE GOULET A COTE DU CAIRN, mais bien aller encore plus a droite ou la descente sera plus aisée.
    Pour ma part la descente ou désescalade dans le goulet est très exposée sur rocher instable et délité, et SURTOUT, si vous vous engagez dans ce passage ne pas chercher à descendre mais traverser des que possible par la gauche (III) pour se retrouver sur du rocher et passage plus facile.
    Pour ma part le haut du nevé gelé descente en crampons + piolet.
    Vu magnifique sur les sept laux ; je ne regrette pas cette traversée ambiance Montagne.
    (prochainement ma traversée complète en 4 jours - refuge de l’oule - col de la valoire - lac blanc - col de l’arguile - Combe Madame - rocher blanc - fonds de france sur http://christianphotorando.fr/)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !