Le Rocher Blanc (2928m) en traversée, de Combe Madame aux 7 Laux

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1950m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un des plus hauts sommets de Belledonne parcouru sur deux de ses versants. Une longue randonnée offrant panorama et multiples points de vue, et très variée : longue combe de montée, sommet rocheux, petit parcours d'arête, descente hors-sentier, puis immense parterre de lacs se terminant par une descente en forêt.

Accès

Allevard - Fond de France. Parking à la Martinette (départ, peu de place) ou au Fond de France (arrivée).

Itinéraire

  • Altitude départ : 1050m.
  • Altitude sommet : 2928m.
  • Durée : 11h.
  • Carte : IGN TOP25 3335ET Le Bourg d’Oisans - L’Alpe d’Huez - Grandes Rousses - Sept Laux

Difficulté

Très longue randonnée sur sentier facile dans les parties inférieures, traces et hors-sentier en terrain rocailleux plus haut, demandant un peu de sens de l’itinéraire. La partie la plus difficile est la descente du sommet sur les 7 Laux, comprenant des sections assez raides, et qui peut être compliquée par des névés raides et glacés. En cas de neige, glace et mauvaises conditions, il est préférable de redescendre par le chemin de montée.

Ascension

Du parking de la Martinette, prendre le sentier qui remonte la Combe Madame (refuge) en direction du col de la Croix.

Délaisser ce sentier avant la dernière montée (2200m) et poursuivre le vallon principal qui s’incurve vers la droite (sud-ouest) en rejoignant le fond de la combe (traces).

Remonter ensuite le vallon au mieux dans les caillasses et les moutonnements rocheux (cairns indiquant divers passages), en visant la gauche du Rocher Badon, contournant par la droite le creux du glacier du Rocher Blanc (ou ce qu’il en reste).

Rejoindre l’arête du Rocher Blanc à gauche du col et la remonter jusqu’au sommet.

Gros cairn carré, panorama...

Descente

Descendre les caillasses dans la raide face sud en direction de l’arête menant au col de l’Amiante. Suivre l’arête sur son fil, contournant un petit ressaut rocheux en redescendant un peu à gauche (versant Allemont).

Bien continuer l’arête le plus au sud possible jusqu’au véritable col, point le plus bas de l’arête et seul passage commode pour descendre dans la combe vers les 7 Laux (ne pas tenter de descendre avant par les divers petits couloirs à droite, tous scabreux et pourris).

Le glacier de l’Amiante a disparu, mais dans la partie raide en haut de la combe subsiste souvent de la neige dure qui peut compliquer la descente. La combe se poursuit par son fond dans la caillasse un peu pénible. On passe devant les restes d’un avion de tourisme dont les débris sont éparpillés sur une centaine de mètres. On finit par arriver au lac Blanc, qui se contourne par la droite (nord).

À l’écart des autres lacs et de l’affluence, le lac Blanc est un beau point pour se reposer du chemin déjà fait. Après une visite optionnelle des plans d’eau et gouilles des alentours, on rejoint le sentier le long des grands lacs que l’on suit vers le nord en direction du refuge des 7 Laux.

Mais la descente est loin d’être finie... Celle-ci se poursuit sur bon sentier soit à droite (par les Deux Ruissaux) soit à gauche (par le chalet du Gleyzin), puis dans la forêt jusqu’à Fond de France.

Détails de la sortie

  • Mi-octobre 2011, belle journée assez froide pour un grand objectif...

Départ à 8h30 et montée de la longue Combe Madame qui sort tout doucement de l’ombre. 11h sous le col de la Croix. La suite est ponctuée de plaques de vieille neige très dure qui complique la progression en chaussures souples... Mais c’est curieusement le lit du torrent gelé qui offre la montée la plus commode des parties raides. La montée se fait beaucoup plus facile plus haut au soleil, et le sommet est finalement atteint à 13h. Ciel clair, beau panorama à 360°...

Après 1h de contemplation, descente facile en direction du col de l’Amiante. La partie raide en haut de la combe fut assez délicate en raison d’une plaque de neige très dure, nécessitant quelques détours pour chercher les zones caillouteuses... Puis longue descente sans problème dans la caillasse vers le lac Blanc. Repos et pérégrinations contemplatives...

Reprise de la descente alors que les lacs replongeaient dans l’ombre. Descente sans soucis du long sentier vers Fond de France, atteint à 19h30.

Dernière modification : 16 mai 2018
Lacs des Sept Laux (2135m)

La carte du topo « Le Rocher Blanc (2928m) en traversée, de Combe Madame aux 7 Laux »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Le Rocher Blanc (2928m) en traversée, de Combe Madame aux 7 Laux »

Départ matinal en bas de la Combe Madame. Le refuge de Combe Madame sort doucement de l'ombre. Regard vers le bas de la combe. On quitte le sentier du col de la Croix pour s'engager dans la partie supérieure de la combe, plus sauvage. En montant, regard arrière vers le Bec d'Arguille et le col de la Croix. En remontant vers le Rocher Badon. Les restes du glacier du Rocher Blanc. Du sommet, regard vers la Maurienne. Vue sur le Rocher Badon et Belledonne nord, avec au fond le mont Blanc. Regard vers le nord sur la vallée de Fond de France et du Grésivaudan. Vue vers le sud-ouest sur la combe à descendre, le pic de la Belle Etoile et Belledonne sud. En descendant, vue sur le versant Allemont. Depuis l'arête du col de l'Amiante, vue sur la face sud descendue. Du col de l'Amiante, regard vers l'Oisans. La raide partie supérieure de la combe descendue. Descente dans la caillasse vers les 7 Laux. Arrivée sur le lac Blanc. Le lac Blanc, au pied de la Pyramide. Le lac Blanc, avec à gauche la combe descendue. Le val des 7 Laux, avec le lac du Cos. Les 7 Laux plongent dans l'ombre. Le lac de la Motte. Les Rochers Badon, Blanc et la Pyramide se reflètent dans le lac de la Motte. La dernière descente vers Fond de France.