Le Sépoux (1530m) – à raquettes

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
300m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Entre les D 377, D 12 et la D 378, se situent les "5 Sucs". Le Sépoux est le plus méridional et le moins élevé des cinq. Sauvage et isolé, c'est celui qui offre peut-être la plus belle ascension.

Accès

Des Estables, en Haute-Loire, le plus haut village du Massif Central, suivre les panneaux indicateurs en direction du Gerbier de Jonc. On laisse à gauche, la route de Borée, puis à droite, la route de la Chartreuse de Bonnefoy et du Béage. La route monte sur le plateau. 3,2 Km après le carrefour avec la route du Béage, se garer à gauche, sur le parking à la cote 1398. Borne pour randonneurs, sur la droite de la route, lieu-dit Montouse.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 2836OT
  • Tracé IGN
  • Distance : 10km
  • Altitude de départ  : 1398m
  • Dénivelée totale  : 300m

Météo

Etat des routes en hiver

La circulation sur le réseau secondaire en Haute-Loire et en Haute-Ardèche, après un épisode neigeux, est toujours délicate.

Le réseau secondaire n’est pas salé. Par grand froid, le sel est inefficace. Une roche volcanique granuleuse, la pouzzolane est répandue.

Les pneus neiges sont indispensables. Une paire de chaînes à neige, une pelle sont vivement conseillées.

La région est très venteuse. La Burle souffle du nord. Si ce n’est la Burle, cela peut être le vent du sud, souvent violent. L’un et l’autre ont un point commun : ils forment très rapidement des congères.

En venant de Saint-Etienne, immédiatement après un épisode neigeux, il peut être préférable de gagner les Estables via Brives-Charensac (agglomération du Puy-en-Velay) et le Monastier-sur-Gazeille. La route est moins pittoresque mais beaucoup plus sûre.

Parking

  • Le parking de Montouse est en principe dégagé. Le réseau routier étant prioritaire, et c’est bien naturel, les services de l’équipement peuvent le dégager assez tardivement

Horaire

  • Avec des raquettes, les horaires peuvent varier considérablement en fonction de la quantité et de la température de la neige, si elle est poudreuse ou transformée, si elle est récente ou si elle date de quelques jours et déjà un peu tassée, du vent, si l’itinéraire est tracé ou s’il ne l’est pas...

Balisage

  • L’itinéraire emprunte très brièvement le GR 7 et le balisage n’est d’aucune utilité

Difficulté

  • Orientation, même par beau temps, le vent pouvant effacer les traces assez rapidement
  • Les conditions peuvent être très rudes...
  • ...et le brouillard arriver très vite
  • La pente dans l’ascension finale peut avoisiner les 30°

Ascension

Du parking, traverser la route et prendre au sud-sud-ouest le large chemin, non balisé, qui traverse la forêt.

On passe aux ruine de la ferme du Pré de Boutières, alt. 1396m.

On franchit un ruisseau à la cote 1389m et on sort de la forêt. Au sud, au milieu des prairies, se situe le Gite d’Etape de Villevielle et, en arrière-plan, le Sépoux.

Prendre au sud-ouest un chemin qui s’enfonce de nouveau dans la forêt. Il est balisé blanc/rouge du GR 7.

Dans la forêt, le chemin prend une orientation nord-ouest et va rejoindre la grande prairie sous le Suc de la Lauzière à la borne de la cote 1474m.

Il est inutile d’aller jusqu’à la borne. Après environ 400 mètres, on peut prendre à l’ouest, dans de petites clairières, un raccourci qui permet de gagner la grande prairie toute proche.

Dans la prairie, longer la lisière de la forêt vers le sud-ouest.

Rester dans les clairières et contourner le Suc de Séponet par la gauche, est.

Au bout de la clairière, traverser la forêt, direction sud-sud-est.

Un chemin existe, en pointillé noir sur IGN. En hiver, il n’est pas toujours facile de le trouver. La forêt n’est pas très dense et se traverse très bien, il suffit de maintenir le cap sud-sud-est.

On atteint la prairie de la Fenadou avec sa ferme en ruine qui se situe au pied du Sépoux.

Traverser la prairie, puis la hêtraie qui la sépare du suc.

Remonter la face nord jusqu’au premier plateau par une pente de 30° au maximum.

Traverser le petit bois ou le contourner par l’ouest et atteindre facilement le sommet.

Retour

  • Soit par le même itinéraire
  • Soit hors sentier

De la ferme en ruine de la Fenadou, descendre la prairie vers le nord-est puis vers le nord.

Continuer dans au maximum par les clairières et toujours plein nord.

On arrive à la lisière d’une hêtraie que l’on traverse au mieux pour atteindre une grande prairie.

Au bout de la prairie, un bois de résineux, compact, ne peut se traverser.

Contourner le bois,

  • soit par la droite, ouest-sud-ouest, longer la lisière, nord, pour rejoindre l’itinéraire de l’aller à proximité de la cote 1389.
  • soit, un peu plus long, par la gauche, nord-ouest, en remontant une prairie jusqu’à la jonction avec le GR 7.

Randonnée hors période d’enneigement

D’autres randonnées

Dernière modification : 18 février 2017

La carte du topo « Le Sépoux (1530m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours