Le Taoumé (667m) par la Fève, le col de l’Amandier et le pas du Figuier

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
500m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un itinéraire bien tranquille pour monter au Taoumé, permettant un beau circuit sur le versant nord-ouest du massif du Garlaban. L'occasion de mieux connaître ce vaste massif plein de possibilités, où chaque vallon est un jardin secret...

Accès

La Fève est située sur la commune d’Allauch ; elle est accessible par la D908, soit depuis Allauch, soit depuis Peypin ou Cadolive. À la Fève, prendre la route étroite en direction des Maurins et du vallon de l’Oule. Se garer dans le hameau des Maurins : attention, c’est étroit et il n’y a pas beaucoup de place !

Itinéraire

Carte : IGN Top 25 3245 ET / Aubagne - La Ciotat

Altitude départ : 200m arrivée : 667m max : 689m

Horaire total : 6h30

Montée

Aux Maurins, suivre la route et arriver dans un virage en épingle à cheveux ; laisser à droite la route qui monte et continuer tout droit en direction du vallon de l’Oule. Arriver sur un grand replat et passer devant la fenêtre des Maurins. Au point coté 240m, laisser à gauche la route du col des Hirondelles, et prendre la piste à droite qui s’enfonce dans le vallon de l’Oule.

Au point 355, bifurquer en direction du Taoumé. Au point 418, on croise la piste et l’on poursuit sur le sentier balisé qui mène à la plaine de la Grosse et redescend au col de l’Amandier où l’on retrouve la piste. Quitter la piste juste après le col et reprendre le sentier balisé à gauche. Atteindre un croisement au point coté 472m, et continuer sur le sentier qui part droit dans la pente en direction de la barre rocheuse, que l’on franchit facilement par le pas du Figuier.

Au-dessus du pas, traverser la plaine de Cheylan et atteindre la piste qui traverse le versant nord-ouest du Taoumé. Suivre la piste à droite jusqu’au point 527, et prendre à gauche un sentier qui monte au Taoumé. Passer devant la célèbre grotte du Grosibou et gravir les dernières pentes rocheuses qui mènent au sommet.

Descente

Poursuivre sur la crête sommitale en direction du nord-est, passer au col à 624m et continuer sur la crête jusqu’au col du Tubé. Prendre la piste à gauche et la suivre jusqu’au croisement à la cote 652m. Prendre le sentier balisé à gauche. Ce sentier, toujours très encaissé dans la végétation, présente de longs passages terreux et ravinés, et d’autres très rocheux ; il descend longuement à la Barre Coupée, passage taillé dans une barre rocheuse, puis poursuit jusqu’au lieu-dit les Grands Chênes, près du point coté 425m, où il débouche dans une piste forestière.

Suivre la piste à gauche sur la crête, passer au col des Hirondelles, descendre au croisement à la cote 285m, et suivre à gauche la route goudronnée qui ramène dans le vallon de l’Oule au croisement à la cote 240m, où l’on retrouve l’itinéraire de montée.

Dernière modification : 16 mai 2018
Circuit dans la chaîne de l’Étoile (670m) au départ de Saint-Germain

La carte du topo « Le Taoumé (667m) par la Fève, le col de l’Amandier et le pas du Figuier »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Le Taoumé (667m) par la Fève, le col de l’Amandier et le pas du Figuier »

Le départ au hameau des Maurins. Vue d’ensemble des Maurins. Montée au vallon de l’Oule. Le chemin du vallon de l’Oule, dans la pinède ensoleillée. Montée dans le vallon de l’Oule. On quitte le vallon et on sort de la forêt. Vue lointaine sur la chaîne de l’Étoile. La piste à flanc de colline. Une roche polie et gravée nous indique le chemin, très classe. Le Taoumé depuis la montée à la plaine de la Grosse... ...et la pounche des Escaouprés. Au fond, le mont Julien, extrémité est de la chaîne de l’Étoile. Vue sur le versant nord-ouest du massif depuis la plaine de la Grosse. Vue sur la suite de l’itinéraire ; le pas du Figuier est au centre de la barre rocheuse. Le versant nord-ouest depuis le col de l’Amandier. Le col de l’Amandier Au croisement au-dessus du col : ce joli chemin est bien tentant, mais ce n’est pas le bon... Au-dessus du pas du Figuier ; vue au fond sur la chaîne de l’Étoile. Vue sur la crête sommitale depuis la plaine de Cheylan. La plaine de Cheylan et la crête sommitale. Montée finale au Taoumé ; vue en arrière sur la pounche des Escaouprés et Marseille. Le sommet du Taoumé Le Garlaban depuis le Taoumé. Gros plan sur le Garlaban et le plan de l’Aigle ; au fond, le pic de Bertagne. Le vallon des Escaouprés, la pounche et Marseille depuis le sommet. La chaîne de l’Étoile et le pilon du Roi. La montagne du Baù Trauqua et la tête du Grand Puech, point culminant de la chaîne de l’Étoile. Chaîne de l’Étoile et pilon du Roi ; au premier plan, la plaine de Cheylan. Tout au fond, la barrière de la Sainte-Victoire. Montagne du Baù Trauqua depuis la crête qui mène au col du Tubé. Sur la piste qui mène au col du Tubé. Sur le plateau au nord du col du Tubé. Le passage de la Barre Coupée, avec la chaîne de l’Étoile au fond. Le passage de la Barre Coupée Descente sur les Grands Chênes ; vue en arrière sur la Barre Coupée et le passage à droite. La bonne direction Descente sur les Grands Chênes ; vue en arrière sur la montagne. L’arrivée du sentier aux Grands Chênes. Sur la piste, on prend du recul pour observer le versant nord-ouest du massif,... ...dans toute sa complexité. Descente au col des Hirondelles ; depuis la crête, le Pilon du Roi dans la lumière du couchant... ...et la montagne du Baù Trauqua.