Le Trou de L’Aigle (2961m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
900m
Durée :
1 jour

Sommet du Haut Verdon voisin du Mont Pelat il se remarque particulierement depuis le col de la Cayolle avec son épaule Sud et Nord. Trés peu fréquenté, solitude assurée – Auteur :

Accès

De Colmars-les-Alpes, aller vers Allos. 500m avant le village d’Allos, prendre une petite route s’élevant vers le Parking du Laus (2100m). Se garer à ce dernier.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Informations

  • Carte : IGN TOP25 3540 OT Barcelonnette - Pra-Loup - Le Sauze - Allos
  • Altitude départ : 2100m
  • Altitude arrivée : 2961m
  • Niveau technique : F sup (passage de 2a max.)
  • Période : de Juin à Novembre

Description

  • La montée

Du Parking du Laus (2100m). prendre le sentier menant au Lac d’Allos (2220m). Un peu avant le Lac, prendre le GR56B s’élevant vers le Col de la Petite Cayolle (2639m).

Au bout d’un quart d’heure on arrive au Plateau de Méouilles (2259m). Continuer alors vers le Col de la Petite Cayolle jusqu’au point 2384 à l’intersection avec le sentier menant au Mont Pelat (3051m).

Prendre alors la direction Mont Pelat qui s’élève premièrement en direction du verrou barrant l’accès à la Combe du Pelat. Ce sentier monte en S. Le suivre alors jusqu’à une autre intersection (au niveau d’un virage après un grand replat à l’altitude 2640 environ). Monter alors vers la Combe du Trou de l’Aigle et son Lac (2672m) par un sentier assez bien marqué traversant des pierriers.

On arrive au Lac du Trou de l’Aigle (2672m) après environ 10 minutes de marche sur ce sentier.

Viser alors le Pas de la Grande Barre (2782m) qui forme un V (sur la gauche de la combe). Remonter des pierriers pénibles pour arriver à celui-ci. Du col on peut observer attentivement la Face Sud et se faire une idée de la suite du parcours.

Virer à droite (sur l’arête) et passer sous les barres Sud du Trou de l’Aigle. Les longer jusqu’à arriver à un grand couloir à peu près au milieu de la Face Sud et dont son orientation est nord-ouest.
Ce couloir est un des 2 points faibles de cette face. Le négocier alors en longeant les barres (moins pénible).

On arrive alors sur l’arête sud-ouest.

La remonter au début par des gradins (2a) puis on arrive au pied d’un mur de 15m : soit prendre une vire très peu commode qui le divise en 2 vers la droite (2a) ou alors continuer de suivre le fil de l’arête (3a et moins exposé).

On arrive alors au niveau d’un gros cairn qui indique la fin des difficultés. Finir l’ascension par un pierrier peu pénible (traces de sente). On atteint enfin le sommet du Trou de l’Aigle (2961m).

  • Panorama

On peut jouir d’un panorama exceptionnel. En cas de très beau temps, on peut observer les Écrins, le Viso, le Queyras, la Haute-Ubaye, tout le Mercantour et même la Corse, dans le lointain !

  • Descente

Par le même itinéraire en faisant attention aux chutes de pierres et au rocher (plus que médiocre).

Remarques

Ce sommet, faisant partie du Massif du Pelat frise les 3000m et reste pourtant méconnu. Peut-être le manque de topos ? ou l’absence de sentier ?
Sinon, il en reste un magnifique sommet réalisable à la journée voir la demi-journée. Cette montagne peut aussi faire peur quand on la regarde d’en bas mais pourtant un itinéraire pas très difficile se cache dans la face Sud.
Même peut-être un 2ème, qui sait ? Néanmoins le rocher plus qu’exécrable
est dangereux, il faut tester toutes les prises pour ne pas être surpris.

  • Matériel :

Randonnée classique + corde 35m pour les moins à l’aise.

Carte et Profil

Dernière modification : 16 mai 2018
Mont Pelat (3051m) par le col de la Cayolle

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 17 ans, à 1000% de haute montagne, de rando et d'alpinisme. J'ai découvert la montagne en 2014, avec mon père, je n'avais jamais fait de marche avant et j'ai pris le virus tout de suite : la découverte de la montagne, les arêtes, les couloirs, les glaciers, les pierriers sont mon terrain de jeu. Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Topo publié le 8 août 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Den'sLe 19 juillet 2017 à 16h09

    Sommet réalisé seul aujourd’hui, et topo consulté qu’à posteriori...
    J’ai pris l’arête intégrale en partant du Pas de la Grande Barre. Ce n’est plus de la randonnée, mis ça passe quand même sans équipement. Par contre une grande vigilance s’impose !
    Merci pour le topo de ce sommet sauvage et méconnu.
    A refaire à ski !

  • par Le 20 juillet 2017 à 10h55

    Bravo à toi, c’est pas tous les jours qu’on voit des gens faire des sommets de ce genre...

    Tu dois avoir beaucoup d’expérience pour l’avoir réalisé tout seul, c’est vraiment un coin sauvage avec de la roche très délitée.

    Pour le ski, ça doit être possible en passant au centre de la face,du 45° grand max sur 100m.

  • par Den'sLe 22 juillet 2017 à 17h15

    C’est vrai que ce sommet ne doit pas être beaucoup parcouru !

    J’ai un peu l’habitude de ce genre de terrain alpin (surtout dans ce secteur), mais l’acquisition de l’expérience prends beaucoup de temps. Je fais de la montagne depuis tout gamin et j’ai commencé à réaliser des sorties engagées seul qu’à partir de 23-24 ans...
    Réaliser ce genre d’ascension seul impose de bien prendre son temps et de toujours garder une marge technique.

    Pour avoir regardé une partie de tes sorties, tu te débrouilles pas mal non plus ! Nul doute que tu as pris le virus de la montagne pour toujours !!

  • par Le 22 juillet 2017 à 19h46

    Oh oui je suis un passionné, je ne vit que pour ça, le pire c’est que je n’ai que 16ans...

  • par Den'sLe 22 juillet 2017 à 20h42

    C’est une saine passion ;-)
    Profites bien des vacances !!

  • par Le 23 juillet 2017 à 08h45

    J’en ai 3 mois cette année, de quoi se faire une bonne enfilade de sommets !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !