Le Trou de l’Enfer

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
650m
Durée :
1 jour

Randonnée dans le canyon de la Leysse entre vieux sentiers, anciens coteaux viticoles, passerelle... et ce au départ du Bout du Monde ! tout un programme. – Auteur :

Accès

De Chambéry suivre la direction Massif des Bauges, au carrefour de la Doriaz, sur la route de La Féclaz, (avant d’attaquer la montée vers St-Jean-d’Arvey) tourner à droite (ancien hôtel, petite chapelle) continuer tout droit en direction de Leysse, passer le pont sur la Leysse. Parking à droite.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

CARTOGRAPHIE

  • Balisage : Sans problème jusqu’au pont du Sordet : balisage bleu (plastique épinglé sur les arbres, panneaux) et un instant GR de pays Jaune/rouge, moins évident après le gué du Sordet.

A savoir certains de ces sentiers n’apparaissent pas sur la carte IGN (n°4 dernière édition).

BOUCLE

Du parking traverser le pont et prendre à droite la rue de la Guillotère. On longe la Leysse.

Au lieu-dit le Bout du Monde (commune de St-Jean-d’Arvey) un sentier se poursuit rive droite (panneau).

Au niveau du barrage et de l’échelle à poissons, le sentier grimpe à gauche. Des panneaux en bois plus ou moins rustiques nous signalent le chemin.

On chemine, dans les bois du Replat, sur le sentier des vignes. Celui-ci ondule à flanc de
coteau, passe devant d’anciens sartos : petite maison dans les vignes servant de cellier, surplombe le lit de la Leysse 150 m plus bas.

On passe à proximité du château de Salins (masqué selon la saison) avant de rejoindre les prairies de St-Jean-d’Arvey et l’on poursuit sur la droite par un chemin forestier jusqu’au panneau des Lantillères (balisage jaune/orange) qui nous enjoint de descendre.

Il dévale la pente, plus ou moins rapide, aménagé de temps à autre en escaliers, puis par des flancs raides surplombants la Leysse, il arrive à la passerelle du Trou de l’Enfer.

Celle-ci franchie, la remontée s’amorce, en lacets, jusqu’au carrefour du Verger.

Immédiatement à droite un panneau Côté du Sordet indique la direction du pont du Sordet et nous met en garde : le pont est vétuste, interdit d’accès et le passage se fait à gué.

Passé le gué le sentier remonte en lacets et rejoint une piste ; sur un replat prendre à droite : balisage bleu, croix orange, par la suite le marquage au sol est souvent masqué par les feuilles mortes.

Actuellement accès Interdit au Pont du Sordet

L’itinéraire et le sentier en provenance du Pont du Sordet peut être récupéré en suivant le GR Tour des Bauges et Plateau de la Leysse

On poursuit à flanc avant de prendre sur la droite un sentier : petit cairn, flèche orange sur une pierre au sol, il descend, traverse une zone chaotique de glissement de terrain, puis à une intersection filer tout droit.

Variante : 20 m plus loin, sur la droite, un chemin encombré de ronces permet de rejoindre la Leysse, de la longer par un sentier non cartographié, balisé de temps à autre par des cairns et de rejoindre le parcours au-dessous du panneau : G.I.C. Nivolet. Galoppe. Charvet.

Le chemin se poursuit tout droit vers l’ouest, on entend la Leysse bien en contre-bas, et l’on parvient à proximité de la D11
un peu en dessous du panneau pré-cité.

Prendre à droite puis immédiatement le sentier qui descend à gauche dans des conifères, on rejoint un sentier, continuer sur la gauche nord-ouest.

Le sentier, marqué par le passage de VTT, s’enfonce sur la gauche dans les sapins : reste de balisage bleu sur un sapin .

Passée cette zone le sentier monte à travers buis et fayards, on aperçoit le Peney, à une intersection prendre à droite, on retrouve un moment le balisage, on passe sous de vieux murs de soutènement, avant de descendre, par une sente raide pour rejoindre la D11 à proximité du parking.

Vidéo d’Antoine Salvi


Le Trou de l’Enfer - Saint-Alban-en-Leysse... par salant

Dernière modification : 23 octobre 2018
Peintures rupestres du Peney (1150m)

A propos

Auteur de ce topo :

Le soleil n’est jamais si beau qu’un jour où l’on se met en route. (Giono) il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive. Samivel

Topo publié le 24 novembre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (13).
  • par Le 27 novembre 2012 à 00h08

    Une belle ambiance toute en pastels d’automne et sous les nappes blanches du brouillard...ça n’a pas l’air de manquer d’eau, dans le coin !

  • par Le 27 novembre 2012 à 09h18

    Le bout du monde et le lit de la Leysse voient rarement le soleil ; ce jour là le soleil brillait à partir de St Jean d’Arvey (550 m)

  • par Le 27 novembre 2012 à 12h55

    Belles photos qui résument bien l’ambiance des lieux. Austère dans le vallon encaissé de la Leysse et ensoleillée sur le plateau de St Jean. Dire qu’il y avait une papeterie (dès 1780) au Bout du Monde, et un canal (qui aurait été construit vers 1500) alimentant en eau le quartier de Mérande à l’entrée de Chambéry.

  • par Le 27 novembre 2012 à 13h02

    Très beau, surtout la 18.
    On sent l’humidité, une brume de circonstance accentue cette sensation !

  • par heremeLe 27 novembre 2012 à 18h28

    Salut Galipette.
    Des effets de brume pour mieux voir le diable ?

    Histoire et Légendes.

    • Vous avez dit sarto(t) (étymologie possible : sarre-tôt, l’endroit où l’on serre tout) ?

    Monseigneur GARNIER, Chancelier de l’Archevêché de Chambéry, Maître de Chapelle, et Monsieur GUETTAZ, Procureur Général au tribunal de Chambéry, se retrouvaient tous les après-midis dans l’arrière café de la Mère Million baptisée "La Chapelle" pour déguster une mondeuse (issu de cépage noir de Savoie, le plus important de la région avant l’arrivée du phylloxéra.
    Mais la mondeuse s’étant donc raréfiée, les vignerons savoyards s’étaient détournés de ce plant. Ce rendez-vous à deux bientôt célèbre, élargi aux amateurs, finit par prendre l’allure d’un véritable meeting de protestation contre l’abandon du cru Savoyard le plus typique.
    Ainsi que naquit l’idée, le 14 Août 1953, de créer une Association ayant pour but de faire de la propagande en faveur des vins de Savoie.
    Le 27 Août 1955 fut créée la Confrérie des Compagnons du Sarto Savoyard et Ernest LUGUET, poète et musicien, fut nommé Grand Cérémoniaire.
    Le 29 Novembre 1956 il fut décidé que le collier de Dignitaire aurait désormais une partie dorée dans la tresse blanche et rouge du collier de Compagnon ; et le 17 Mars 1957, les Dignitaires sont revêtus du costume de Sarto inspiré de celui des sénateurs de Savoie.
    Le Sartot en Savoie désigne la petite maison située dans les vignes. Mais pourquoi Sarto et non pas Sartot ? Parce que la devise du Sarto est "Sabaudiae Animus , Robur Terrarum Orbis" (Souffle de Savoie, Force du Monde).
    Le problème, c’est que les POS interdisent de construire de nouveaux sartots ou d’aménager de manière durable (électricité, eau courante, ...) ceux existant , ces derniers sont voués au mieux à rester en l’état, sinon à tomber en ruines.

    • Population et économie dans une moyenne montagne : L’exemple des Bauges
      J.-P. Guérin Revue de géographie alpine Année 1974 Volume 62 Numéro 62-1 p. 87

    Pour ce qui est des communes du Sud, Curienne, Puygros, Thoiry, La Thuile, on peut invoquer la présence en 1861 d’un petit vignoble gros consommateur de main-d’oeuvre, qui a à peu près disparu depuis le phylloxéra.

  • par Le 27 novembre 2012 à 20h21

    Merci à tous pour votre intérêt et toutes les informations, je ne connaissais pas la présence des papeteries Aussedat, personnellement j’apprécie la Mondeuse bien qu’elle se soit un peu édulcorée ces dernières années (avis personnel). Les vidéos d’Antoine Salvi sont toujours les bienvenues mais ses cabanes sont des sartos vu la présence de sulfate de cuivre sur les murs.

  • par MelanieLe 31 mai 2015 à 10h57

    mai 2015 - Attention - au carrefour du Verger oû il faut tourner à droite vers le pont du Sordet, il y a eu une grosse eboulement et le chemin est fermé. C’est interdit de passer par là... et ça depuis 2013.

  • par Le 1er juin 2015 à 02h13

    merci pour cet information, je pense pouvoir en faire profiter le "journaliste" de la Vie Nouvelle qui commettait cet article en 2014, http://www.la-vie-nouvelle.fr/circuit-du-trou-de-lenfer-dans-les-bauges/

  • par Le 1er juin 2015 à 10h26

    Oui, journaliste avec des guillemets, lui qui n’a pas eu honte de faire un copier-coller de l’article de Joëlle, au grand mépris des droits d’auteur et de la propriété intellectuelle.
    Quelqu’un qui a des notions de droit va-t-il pourvoir nous renseigner ?

  • par Le 2 juin 2015 à 00h32

    Bonsoir Joëlle.
    Tu devrais préciser la date :
    "Actuellement (1er juin 2015) accès Interdit au Pont du Sordet."

    • Dans la même série, à propos du Belvedere d’Arpison de Joëlle :

    https://www.altituderando.com/Belvedere-d-Arpison-1455m-depuis
    DESCENTE
    Par le même chemin jusqu’au pré du habert de Billon.
    Au-dessus du habert, descendre plein Sud dans le pré, suivre un sentier dans la forêt, celui-ci amène à l’alpage de Chartroussette, puis rejoint la route forestière qui conduit au monastère.
    Du monastère, retour sur la Correrie par la route ou le pré.

    • Dans ce même journal du 12 février 2015, par ce même auteur Philippe Hamelin :
      http://www.la-vie-nouvelle.fr/le-belvedere-darpison-en-chartreuse/
      La descente s’effectue "par le même chemin jusqu’au pré du habert de Billon. Au-dessus du habert, descendre plein Sud dans le pré, suivre un sentier dans la forêt, celui-ci amène à l’alpage de Chartroussette, puis rejoint la route forestière" au niveau de la scierie, vue à l’aller, et "qui conduit au monastère. Du monastère, retour sur la Correrie par la route ou le pré" "
  • par Le 2 juin 2015 à 00h44

    A la demande "deposer plainte pour plagiat de texte", plusieurs sites et forums, notamment
    http://www.experatoo.com/propriete-intellectuelle-industrielle/comment-porter-plainte-pour_264_1.htm

  • par Mon_oursLe 13 juillet 2017 à 14h53

    Il y a un arrêté municipal pour éboulement entre le carrfour du verger et le pont du Sordet !!!! Est-ce franchissable ? je n’ai pas osé étant seul...

  • par Le 13 juillet 2017 à 15h05

    Personnellement si l’on tient compte des pluies récentes et de l’instabilité du terrain (blocs en équilibres) je ne m’y risquerais pas

  • par Mon_oursLe 14 juillet 2017 à 19h09

    ok mais y a t-il une autre possibilité de faire une boucle ??? car j’ai du faire demi-tour !!!

  • par Le 14 juillet 2017 à 20h54

    L’itinéraire et le sentier en provenance du Pont du Sordet peut être récupéré en suivant le GR Tour des Bauges et Plateau de la Leysse. Voir le lien IGN

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !