Le canyon du Ruisseau de Terneze et Miradou (840m) par Curienne

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
420m
Durée :
demi-journée

Sur Miradou, quelques ruines témoignent de l’existence d’un ancien château qui dominait le village de Puygros. À l’aller et au retour, on longe le canyon du Terneze très varié (pont naturel, siphon, toboggan) et souvent fréquenté.

Accès

De Chambéry, rejoindre Curienne par la D 11.
Se garer devant l’église.


Coordonnées :

  • 45.566867 N
  • 006.007933 E

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte IGN : TOP25 n° 3432 OT Massif des Bauges
  • Altitude de départ : 710m
  • Altitude minimum : 550m
  • Altitude maximum : 840m
  • Dénivelée : 420m
  • Distance : 10 km
  • Parcours sur fond de carte :
    — en bleu, à l’aller
    — en jaune, au retour
  • Balisage :
    — panneaux aux intersections et marques jaunes et rouges pour le canyon du Terneze
    — pas de balisage pour Miradou, les sentiers existent mais ne sont pas toujours très marqués
  • Document : Puygros et Miradou.
  • Site : Canyon du Terneze

ALLER

Du parking devant l’église, emprunter à gauche la D 11 sur une centaine de mètres.

Poursuivre à droite sur le chemin du Moulin jusqu’à la station d’épuration à macrophytes.

Le chemin se prolonge par un sentier qui passe à gauche de la station et descend vers le ruisseau de Terneze.

Au chemin en provenance du pont du Sordet, continuer à droite, passer la ruine du moulin de Fontaine Froide. Le chemin longe ensuite le canyon du Terneze et remonte le ruisseau jusqu’au pont du Boyat où on retrouve la route (D 21).

Traverser le pont et à la première épingle, poursuivre tout droit sur le chemin après avoir franchi la clôture.

Le chemin aboutit à la plateforme de déchets verts. Traverser la route et continuer sur le chemin en face.

Ce chemin monte sur le plateau d’où l’on aperçoit Puygros. Emprunter alors le premier chemin à gauche. Suivre la clôture (en plus ou moins bon état) à travers la forêt ou les prés jusqu’à son extrémité. Un sentier mène à droite dans la forêt sur la crête du Miradou jusqu’au sommet où l’on distingue encore quelques ruines.

RETOUR

Poursuivre tout droit en descendant et au sentier transversal, tourner à gauche.

Un sentier longeant de nouveau une clôture en retrouve un autre qui ramène à droite au-dessus du village du Bois.

  • Remarque : l’itinéraire n’est pas toujours très lisible, on est parfois amené à franchir des clôtures en mauvais état.

Rejoindre et traverser le village jusqu’à retrouver la D 21. Suivre celle-ci vers le nord sur une centaine de mètres et descendre à gauche vers Marle.

Dans le village, continuer tout droit, le chemin descend à travers les prés jusqu’à retrouver un panneau.

Suivre à gauche le chemin puis le sentier, désormais balisé en jaune et rouge, qui descend au ruisseau et le remonte en rive droite jusqu’à la passerelle du canyon de Terneze.

Franchir la passerelle et retrouver le chemin de l’aller.

Dernière modification : 16 mai 2018
Le Trou de l’Enfer

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 19 octobre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 22 octobre 2016 à 15h27

    Bonjour Stan,
    Ce canyon est peut-être court mais c’est effectivement un sacré concentré de curiosités géologiques !
    Tes photos #11 à #15 le montrent bien, ainsi que ton lien vers la vidéo sur Youtube.

    Et pour étoffer un peu, c’est une très bonne idée de compléter par cette montée au Miradou.
    La vue sur le Mont Peney et le Mont Céty est très sympa depuis ces alpages.
    J’en profite pour te signaler que dans le sous-titre de la photo #7, il est écrit Mont Céry mais sauf erreur c’est plutôt Mont Céty.

  • par Le 22 octobre 2016 à 16h22

    Merci Thierry pour ta relecture, c’est rectifié

    Stan

  • par Le 24 octobre 2016 à 11h17

    Une sortie bien sympa, surtout quand la météo n’est pas terrible comme ce fut le cas hier. Le canyon du Terneze est court mais impressionnant.
    Mais pour ce qui est de la descente du Miradou, j’ai dû franchir quelques clôtures en barbelés parfois bien rouillés. Il fallait donc une certaine souplesse en reptation pour éviter de se choper le tétanos.

  • par Le 24 octobre 2016 à 16h14

    Bonjour,

    les pâturages sur le Miradou sont mal entretenus et c’est vrai que les clôtures sont en bien mauvais état. Il y a bien quelques portails où le passage est possible mais il faut souvent suivre les clôtures pour trouver un passage plus accessible.

    Je rajoute une remarque dans le topo.

    Merci pour le commentaire

    Stan

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !