Le lac Noir (2800m) et lac d’Ambin (2683m) en boucle

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1000m
Durée :
1 jour

Belle rando avec un passage hors des sentiers battus pour découvrir les lacs Noir et d'Ambin dans la même journée, sans perdre trop d'altitude entre les deux ! – Auteur :

Accès

A Bramans, prendre la petite route (D100) qui passe par Le Planey et le refuge du Suffet. Continuer jusqu’au parking de Maroqua (2000m).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : TOP25 3634 OT Val Cenis - Charbonnel
  • Site IGN : Le lac Noir - Lac d’Ambin
  • Horaire total : 8h (pauses comprises !)
  • Participants : 2
  • Date de la randonnée : 16 juillet 2014.
  • Conditions : très beau temps, assez chaud en vallée.

Descriptif :

Depuis le parking Maroqua (2000m), suivre le sentier qui monte au refuge d’Ambin (2270m).

Continuer dans le fond de vallon jusqu’au panneau indiquant le Lac Noir à droite. On passe la passerelle en bois et on attaque la montée.

Vers la cote 2628m, une inscription sur un rocher indique le lac Noir vers la droite : cette sente peu marquée contourne les barres rocheuses par le nord, ce qui permet de faire une belle boucle. Quitter donc le chemin balisé du pas de la Coche et suivre les cairns et quelques traits jaunes qui partent à droite.

À un moment, il faut traverser un torrent, assez scabreux d’ailleurs quand il y a beaucoup d’eau, surtout que les pierres sont trèèès glissantes (sortes d’algues poisseuses nauséabondes...).

On arrive vite sur le replat du lac : ensembles de bosses caillouteuses et désertiques, où restent de nombreuses plaques de neiges en cette mi-juillet.
Le lac est assez grand, et comme on arrive par le côté nord (à l’opposé de la "voie normale" et donc des randonneurs), nous pouvons piquer-niquer tranquilles.

Repartir en longeant le lac vers le sud et récupérer le sentier qui descend vers les Lacs Blancs. On descend sur les bords d’un grand cirque glaciaire, avec les glaciers Sommeiller en fond.

Arrivé sur le replat des Lacs Blancs, il faut traverser les innombrables bras du torrent. Bonnes chaussures étanches recommandées ! Viser le lac le plus à droite, au pied du Grand Cordonnier. A l’extrémité du lac, on trouve une série de bons cairns et des vieilles marques rondes jaunes.
On les suit tantôt à l’horizontale, tantôt en descendant des gradins. On passe par quelques gouilles.

Les marques nous font descendre jusque dans le vallon sous le Lac d’Ambin, vers 2550m (pas de point coté). Un gros rocher au milieu des pierrailles, marqué de deux ronds jaunes, indique la fin de "raccourci". On récupère alors, après avoir franchi le torrent d’Ambin, le sentier - balisé rouge - qui monte au lac.

Dans la montée, on traverse encore deux fois le torrent, on contourne une petite cascade, puis on finit par arriver au lac d’Ambin (2683m).
À la mi-juillet, un névé sous le lac d’Ambin persiste mais ne pose pas de difficulté, et le lac est encore bien pris dans les glaces.

Pour redescendre, on peut soit retourner sur ses pas, soit passer par les "banquettes" herbeuses au nord du lac pour rejoindre le sentier descendant du col de l’Agnel.
Dans le 2ème cas, redescendre jusqu’à la cascade vue à la montée et poursuivre vers le nord. Ne pas descendre de trop, sinon on bute à la fin sur des barres rocheuses qui nous obligent à remonter. On récupère ainsi le sentier du col de l’Agnel que l’on suit à gauche.

On arrive vite dans le fond du vallon où on récupère le sentier qui ramène au refuge d’Ambin, puis au parking Maroqua. (La portion entre le refuge et le parking peut vite sembler interminable au retour !)

Dernière modification : 6 octobre 2018
Pointe Sommeiller (3332m) et Pointe d’Ambin (3266m) par Maroqua

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 22 juillet 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !