Les Agards (2556m) par la Combe de la Fuvelle

Difficulté :
Alpinisme AD
Dénivelé :
1450m
Durée :
1 jour

Loin du tumulte du monde, c'est par un itinéraire d'une grande beauté sauvage que l'on parvient à la Combe de la Fuvelle. Un cheminement audacieux permet de franchir le verrou rocheux qui en interdit l'accès. Une aventure sportive qui intéressera les alpinistes en quête de courses insolites. – Auteur :

Accès

Départ : fin de la piste forestière "Bois de la Combe du Loup"

  • Du sud : prendre direction Veynes, Col du Festre, Agnieres-en-Dévoluy,Saint-Disdier. Défilé de la Souloise. Puis D.537, lieu-dit "La Taissonnière", prendre la piste à gauche (route forestière du Sapey).
  • Du nord : prendre direction Corps, Pellafol, Saint-Disdier. Puis D.537, lieu-dit "La Taissonnière", prendre la piste à droite (route forestière du Sapey).

Précisions sur la difficulté

La barre de la Fuvelle :

  • Passage en escalade dès l’entame de l’ascension (IV).
  • La vire : cheminement assez court mais engagé. Rétrécissements très "gazeux".
  • Le final : équipé pour un rappel (III).

Le ressaut rocheux de la combe (2300m) :

  • Vire aérienne et sortie raide pour le passage le plus facile. Aucun équipement observé dans ce secteur.

Matériel pour course d’alpinisme rocheux - rocher moyen à médiocre.
Quelques dégaines, sangles, corde 30m et casque obligatoires.

Nota : l’accès à la Combe de la Fuvelle est plus aisé l’hiver, lorsque la neige qui s’y déverse "gomme" les aspérités du relief. Le passage clé se situe alors un peu plus à droite. Cet itinéraire "ski alpinisme" est sans doute l’un des plus beaux du Dévoluy.

Les infos essentielles

  • Cartographie : TOP25 3337 OT Dévoluy-Obiou-Pic de Bure
  • Point fort : aux premières loges pour admirer les contreforts du roi de pierre
  • Altitude de départ : 1370m
  • Altitude du sommet : 2556m
  • Distance de la boucle : environ 14km
  • Dénivelée cumulée : 1450m
  • Balisage : aucun balisage à espérer sinon quelques cairns
  • Date de sortie : août 2017

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

"J’ai couru toutes ces années, pas seulement à la recherche de sensations fortes, mais poussé par un sentiment qui touche à la vie même. La liberté..." Mike Horn

Pour la petite histoire

Ma première tentative du 25 juillet 2017 fut infructueuse :

La prudence reste de mise dans ces passages délicats où escalade et franchissement de vires aériennes se succèdent.
Ce jour là, les conditions climatiques instables m’incitent à renoncer. Ce sont les aléas de la météo en montagne !

La marche d’approche

Départ : le Vallon de la Combe du Loup (1370m).
La domination écrasante des grandes parois alentours confère à cet amphithéâtre calcaire une majesté incomparable.

S’élever dans la combe ouest en direction du Couravou. Vers 1650m, contourner une bosse "gazonnée".

Quitter la combe en s’orientant à l’est. Par une montée plus franche, atteindre le bord d’une falaise. Suivre la belle crête en gardant en ligne de mire les dalles striées qui s’annoncent.

Appuyer à droite en traversant le dévers délité. Remonter la rampe herbeuse qui s’ensuit. Enfin, viser le pierrier qui vient mourir au pied de la paroi.

La barre de la Fuvelle

Repérer le début de la voie (IV) se situant à proximité d’un cairn (premier spit visible d’en-bas).
Monter les quelques marches afin d’atteindre le premier pas d’escalade.

  • Le départ étant un peu athlétique, il est conseillé de tester les prises avant de tirer dessus.

Plus haut, partir à droite en direction de la vire (touffes herbeuses). On aperçoit un second spit (IV).
La transition entre la paroi et la vire est assurée par un 3eme spit.

La vire : « Se déroulant dans un cadre très étrange et impressionnant, qui demande une grande aisance en terrain exposé, c’est une des plus belles et des plus marquantes du massif. » Pascal Sombardier

Le cheminement est sécurisé par deux autres spits. L’un d’entre-eux se situe juste avant un passage particulièrement "gazeux". De plus, le rocher n’est pas fiable à cet endroit.

On sort de la vire en tirant un rappel (III équipé). En bas, faire coulisser la corde dans "le huit" car l’arrivée sur la petite plateforme est inconfortable. Une fois parvenu sur le dévers herbeux, on pourra se désencorder !

  • La variante du grand escalier de la Fuvelle est désormais à ma portée. Pourtant, je décide de remonter l’intégralité de la Combe de la Fuvelle.

La Combe de la Fuvelle

La grande combe pierreuse, que j’ose à peine regarder d’en-bas, se révèle vraiment pénible à remonter. C’est pourquoi, cette variante "hors neige" ne s’impose pas...

Remonter au mieux la Combe de la Fuvelle dans un environnement d’une extrême rudesse. Butter sur une barre rocheuse plus facile à escalader que la précédente. Il y a plusieurs choix possibles (II/III selon l’option).
Je passe par une vire rocheuse aérienne. La sortie se révèle très redressée (rocheux/herbeux).

Prendre pied dans la partie supérieure de la Combe de la Fuvelle. La traverser jusqu’au col de la Fuvelle (2413m).

Le sommet des Agards

Vu les difficultés rencontrées lors de cette ascension, c’est presque une formalité d’atteindre le sommet des Agards.

Le parcours s’élève dans un environnement austère où se succèdent raidillons délités et escaliers dévoluards. J’opte pour un passage au plus près des falaises afin d’admirer l’étendue de la combe. La pente s’adoucit à l’approche du sommet.

En face, la grande muraille Obiou/Malpasset s’élance majestueusement vers le ciel. Ce spectacle offre une perspective saisissante. Le bavardage intempestif des randonneurs qui progressent sur les vires de l’Obiou m’aide à les localiser. Il est heureux qu’ils ne se rendent pas compte de l’immensité du vide qu’ils surplombent !

La boucle de descente

L’itinéraire de descente est identique à celui décrit par un autre arpenteur du massif : Les Agards (2556m) en course de printemps.

Cependant, en bas du Vallon du Mas (1647m), on quitte l’itinéraire décrit ci-dessus en se dirigeant vers les Aiguilles du Mas. Pour cela, il faut gagner la croupe herbeuse (nord-est) afin de rejoindre le sentier qui mène au Pré Rond. Retrouver le Bois de la Combe du Loup.

Dernière modification : 16 mai 2018
Tête des Ombres - Face Nord

A propos

Auteur de ce topo :

Marcher en montagne : "je suis bien là, où je me dois d'être. C'était la question cruciale de la vie. La plus simple et la plus négligée." Sylvain Tesson

Crédits : Remerciements à JEAN.C.RIEN pour ses photos du passage de la barre de la Fuvelle.

Randonnée réalisée le 22 août 2017

Topo publié le 1er septembre 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par Le 2 septembre 2017 à 00h14

    Encore une aventure de folie !
    Belle initiative que d’avoir remonté intégralement cette combe de la Fuvelle.

  • par Le 2 septembre 2017 à 09h10

    Trés belle course , la vue est toujours spectaculaire ! Bravo !......

  • par Le 3 septembre 2017 à 21h23

    Merci à vous deux pour les indications qui me manquaient sur ce passage.
    @Arnaud : je n’ai toujours pas le topo-guide qu’il faut que je me procure.
    @Jean ; merci pour ton expertise du terrain,
    Pour paraphraser un commentaire que j’avais lu sur le secteur, je dirais que ce sont des aventures secrètes et condensées.

  • par Le 14 octobre à 10h27

    Joli joli ! le rappel se fait sur un unique point ? où le 2ème était caché par la touffe d’herbe ?

  • par Le 14 octobre à 12h03

    Salut Mick,
    Je ne me souviens plus à quelle distance se trouve le spit précédant.
    Cela dit, dans le Dévoluy, lorsque c’est équipé, c’est déjà Byzance !
    Sangles et cordelettes peuvent être utiles (je l’ai noté dans le descriptif), et il n’est pas rare de faire des relais sur un amarrage naturel.

  • par Le 14 octobre à 12h45

    Si tu ne connais pas le coin, je te conseille de commencer par le Couravou, plus facile mais pas moins impressionnant.
    Je reste sur un échec pour la tentative hivernale, je m’y suis pris trop tard. Mais ce n’est que partie remise :)

  • par Le 14 octobre à 13h55

    Si tu tente le Couravou en hiver , je veux bien le faire avec toi !

  • par Le 14 octobre à 14h12

    Salut Jean, je pensais plutôt à la variante de la Fuvelle sur la droite de la cascade. Praticable uniquement en neige !
    Merci pour ta proposition et à tout ceux qui me sollicitent, je suis assez peu disponible en ce moment et mes sorties sont souvent programmées à la dernière minute. Mais pourquoi pas un jour :)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !