Les Crêtes du Mont Peney (1356m) par la Combe

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
460m
Durée :
demi-journée

Généralement délaissé pour la Croix du Nivolet, le parcours des crêtes du Peney, massif aux falaises imposantes, surplombe le bassin chambérien, flirte avec les planeurs, et avec un peu de chance on peut croiser quelques chamois. – Auteur :

Accès

De Chambéry, suivre la direction Massif des Bauges, St-Jean-d’Arvey, Les Déserts (D912).

Parking à droite : à l’arrêt de bus, sinon passer le pont à droite et se garer au niveau de la mairie/école.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3332 OT Chambéry, Aix-les-Bains
  • Balisage  : Jaune, GR de Pays : Rouge/Orange.
  • Site IGN  : Mont Peney

Descriptif

Face à l’arrêt de bus (panneau) monter derrière l’église par le chemin goudronné, puis un sentier amène sur la route des Charmettes.

Revenir 50m sur la droite, pour prendre sur la gauche un chemin de pâturage qui se poursuit dans le bois et parvient au col de la Doriaz ou le rejoindre à travers prés (si fauchés).

On peut suivre aussi, en se dirigeant à gauche vers Les Charmettes,retrouver le GR un peu défoncé à une époque suite à du débardage.

Au col (panneau) prendre à gauche le sentier qui monte dans la forêt et amène au Mont Peney.

Le sentier, jamais exposé, suit la crête à travers bois, se rapproche de la falaise, épouse les courbes des différents mamelons du massif.

On domine la combe de Chambéry et si le temps s’y prête la vue s’étend de la Chaîne de l’Épine à la Pointe de la Galoppaz en passant par la Chartreuse et la Chaîne de Belledonne.

En cours de route on se trouve en bordure d’arrivée des failles qui fissurent la falaise dont celle de la Cheminée, probablement un ancien passage avant qu’elle ne soit l’objet d’éboulements.

Le sentier surplombe St-Jean-d’Arvey avant de se diriger au nord.

On laisse sur la droite celui du passage de la Dorette pour descendre jusqu’au Léchat (et non Lichat comme indiqué) à travers bois et puis se diriger vers La Combe (panneau).

Le parcours emprunte un moment la forestière, la coupe par deux fois et part sur la gauche (balisage rouge/orange).

Peu avant Les Déserts, il quitte le bois pour une zone de prairie aux herbes envahissantes.

La D912 est alors parcourue sur 200m avant de rejoindre le parking.

POUR INFO

Les Déserts est une commune formée d’un ensemble de hameaux, et ce nom n’apparaît pas en temps que village sur la carte ce dernier étant en pratique La Combe.

Dernière modification : 23 novembre 2018
Peintures rupestres du Peney (1150m)

A propos

Auteur de ce topo :

Le soleil n’est jamais si beau qu’un jour où l’on se met en route. (Giono) il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive. Samivel

Topo publié le 11 juin 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par heremeLe 13 juin 2012 à 18h41

    Bonjour Joëlle.

    Un petit complément d’information sur " Les Déserts ".

    Par décret de la Convention Nationale en date du 25 vendémiaire, an II de la République (16 octobre1793), tous les les noms de communes à connotation "superstitieuse" ou "croyances religieuse" quelconque devaient être modifiés.
    Le successeur d’Albitte (http://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Louis_Albitte ou http://www.assemblee-nationale.fr/sycomore/fiche.asp?num_dept=12084), Gauthier, supprima ces noms en leur en donnant un nouveau, par arrêté du 14 nivôse, an III (3 janvier 1795).
    Pour la Savoie, 99 communes ont changé de nom.
    Seules Petit-Coeur (ex Saint-Eusèbe-de-Coeur), fusionnée dans la commune de La Léchère en 1972 avec Celliers, Doucy, Naves et Notre-Dame-de-Briançon), Grand-Coeur (ex Saint-Thomas-de-Coeur), fusionnée dans la commune d’Aigueblanche en 1971 avec Bellecombe et Villargerel), et LES DESERTS (ex Saint-Michel-des-Déserts) ont gardé ce nouveau nom.

  • par Le 13 juin 2012 à 20h07

    La St Michel est toujours fêtée avec il y a encore quelques années une foire aux bestiaux actuellement c’est plus des retrouvailles avec confection de diots et confection et pains ou gâteaux au safran.
    Joëlle

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !