Les Gorges de Trévans

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
450m
Durée :
demi-journée

Moins sportives, mais peut-être plus intimes que leurs grandes cousines du Verdon, les gorges de Trévans sont un magnifique coin des Préalpes du sud, situées non loin de la vallée de l'Asse. Cette balade aux senteurs de Provence, chemine tout d'abord au fond de ces gorges avant de traverser une superbe réserve biologique, refuge de choix pour les chamois, les aigles royaux et bien d'autres espèces. – Auteur :

Accès

  • De Manosque :

Prendre la direction de Valensol par la D907.

Juste après avoir traversé la Durance, et au premier rond point, prendre à gauche la direction d’Oraison par la D4.

Après avoir traversé le hameau de Bars, prendre à droite la direction de St-Pancrate par la D907.

Continuer tout droit en direction de Bras-d’Asse puis de la Bégude, toujours sur la D907.

À la Bégude, suivre la D907 à gauche qui mène à Estoublon .

À Estoublon, et juste après avoir traversé l’Estoublaisse, repérer et prendre à droite la D607 en direction des gorges de Trévans (panneau indicateur).

Après 5km sur cette petite route, se garer à droite au parking des gorges.


  • De Digne-les-Bains :

Prendre la direction de Barrême par le N85 (route Napoléon).

À Châteauredon, prendre à droite la direction de Mézel et Estoublon par la D907.

À Estoublon, et juste avant de traverser l’Estoublaisse, repérer et prendre à gauche la D607 en direction des gorges de Trévans (panneau indicateur).

Après 5km sur cette petite route, se garer à droite au parking des gorges.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP 25 3441 OT Barrême
  • Tracé IGN : Gorges de Trévans
  • Départ : 585m
  • Point Haut : 976m
  • Distance : 11 km
  • Horaire : 3h30 à 4h

Balisage

  • Parking - Hameau de Valbonnette : Rouge
  • Hameau de Valbonnette - Gite de Trévans : Vert
  • Gite de Trévans - Parking  : Bleu pastel ou Rouge

Difficulté

  • Court passage étroit et exposé équipé d’une main courante entre le belvédère (976m) et le gite de Trévans. Déconseillé aux enfants et aux personnes sujettes au vertige.
  • Une variante est décrite plus loin pour éviter ce passage.

Descriptif

Du parking, revenir et prendre à droite la D667 sur 50m pour suivre immédiatement à droite le large sentier qui longe l’Estoublaisse.

Après 300m, on traverse ce torrent pour arriver devant une intersection où un panneau informatif est présent.

Prendre à gauche le sentier qui longe le torrent et qui s’enfonce dans les gorges de Trévans. Celui de droite nous servira de retour.

Rapidement, les parois rocheuses semblent vouloir se rencontrer et l’on traverse alors ce défilé sur un sentier taillé dans la roche.

On se retrouve ensuite devant une deuxième intersection munie d’un pont que l’on prend à gauche pour laisser le sentier de droite pour une variante éventuelle de retour (voir plus loin).

On traverse alors rapidement un deuxième pont sur le Clovion, puis le sentier prend un peu de hauteur pour nous permettre d’apprécier pleinement le défilé précédemment traversé.

On redescend ensuite au bord du Clovion pour le traverser à nouveau en direction de Valbonnette. Après avoir repris un peu de hauteur sous l’ombre agréable des pins, on retrouve un sentier belvédère sur les gorges de Trévans et leur réserve biologique.

Après 2km sur ce superbe sentier, on redescend pour traverser l’Estoublaisse (cote 744).

On continue sur le sentier dit "Valbonnette" pour passer devant l’abri du même nom et ensuite reprendre un peu de hauteur au milieu d’une forêt manifestement bien peuplée et sublime (nombreuses traces d’autochtones).

On se retrouve alors devant une intersection pour suivre à droite la direction du hameau en ruines de Valbonnette tout proche.

Continuer tout droit jusqu’à retrouver une autre intersection.

  • Là, ceux qui craignent d’emprunter le sentier belvédère et sa partie exposée pourront redescendre directement par la droite (balisé jaune) en direction du défilé du début de la rando. Prévoyez 1h de moins au temps annoncé

Nous, nous suivrons donc celui de gauche nommé "Belvédère".

Le sentier continue donc à prendre de la hauteur au milieu d’une végétation très méditerranéenne (nombreux buis) jusqu’à rejoindre le point culminant de ce topo (976m) (intersection et panneaux directionnels)

Après un petit détour au "Belvédère", suivre la direction du Gîte de Trévans.

Peu après on se retrouve alors sur un sentier étroit taillé dans la roche, qui sera la seule partie relativement exposée du parcours (environ 80m de long).

  • Une main courante est installée pour assurer et/ou rassurer.

Cette difficulté passée, continuer la descente jusqu’à tomber sur une piste forestière.

Prendre à droite et rejoindre après 150m environ, le gîte de Trévans et sa table de pique-nique.

Repérer à droite et juste une vingtaine de mètres avant le gîte, le sentier qui va nous ramener au tout premier pont traversé (muni de son panneau informatif).

Il ne reste alors qu’à emprunter ce sentier pour rejoindre le parking de départ.

Dernière modification : 29 août 2018
Montagne de Beynes (1601m) par la Font D’Isnard

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 18 septembre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (5).
  • par Le 13 octobre 2013 à 20h41

    Super befakali !
    Je vois que tu as mis le tracé de l’itinéraire ! Excellent !
    Je ferais bientôt une actu pour expliquer aux autres auteurs comment créer ce tracé (il y a des outils très simples d’utilisation maintenant) !

  • par heremeLe 17 octobre 2013 à 00h59

    Salut Fabien. Tu n’a pas profité de cette randonnée pour rendre visite aux ruines du château de Trévans ? Par ailleurs tu ne parles pas non plus des vestiges de Valbonnette.

    • Le château (en fait un monastère fortifié, déjà signalé au XIIIe siècle) était situé à gauche au début des gorges sur un piton à 850-900 m. Un sentier y conduit. Il reste la Chapelle Saint-André.

    Ci-dessous quelques éléments historiques, extraits des "Annales des Basses-Alpes - Bulletin de la Société scientifique et littéraire de Digne - 16 Avril 1883, 4e année, n° 8".

    ... Forcés enfin de s’éloigner, après la reddition de Sisteron et du château de Senez (1568), les protestants quittèrent SaintJacques sans détruire les murs du cloître, mais en se réservant d’y revenir à la première occasion et d’y établir un poste militaire. Ils n’y manquèrent pas. Vers la fin de 1574, déjà maîtres de Seyne et de Digne, ils envoient plusieurs de leurs bandes armées ravager Majastre, le Poil, Tartonne et Thorame Haute, tandis qu’un autre vient se cantonner dans l’enceinte fortifiée de la Collégiale ...

    « C’est plus que vraysemblablement au même temps que fut aussy démoli le cloistre de la prévosté Collégiale des chanoines de Saint-Augustin, au lieu de Saint-Jacques-lez » Barrême, par ordre du même lieutenant du roy et pour le même sujet, de peur que les Huguenots de Seyne ne vinssent s’en saisir, comme ils étoient venus auparavant, et s’y fortifier ; d’autant que j’ay souvent ouï dire que celui qui fut employé à la démolition du couvent de Saint-André-du-Désert fut aussy employé à la destruction du cloistre de Saint-Jacques ; vu que d’ailleurs il constate par un procès » verbal de la démolition de cette église et de ce chapître, fait l’an 1616 par le lieutenant de Digne, que cette démolition avoit été faite quarante ans auparavant, ce qui correspond à l’an 1575. »

    ... Ce fut au nom du roi Henri III et sur l’ordre de Jean-Baptiste de Pontevez, comte de Carcez, lieutenant général en Provence, que le capitaine Valentin de Magnan rasa, par mesure de sûreté, le 29 août 1575, l’ancien monastère fortifié de Saint-André-du-Désert ou de Valbonnette, près de Trévans ...
    ...
    La seigneurie provençale passe aux Guise (1), branche cadette de Lorraine, par le mariage de Raoul, prince lorrain, avec Marie de Blois qui a en dot le Comté de Guise, érigé en duché par François 1er en 1527 (2). Jusqu’à la Révolution, elle appartient aux Guises dont le rendez-vous de chasse est au domaine de Valbonnette ...

    ... Nous donnons l’église St Jean avec la paroisse située à Valbonnette. Dans les terres de Valbonnette, au lieu dit Lauron, nous donnons douze éminées de champs arables selon leurs confins. (Archives des Bouches du Rhône).

    ... Au XVIIe siècle, Valbonnette appartient à Jacques de Gantès, lié d’amitié avec les princes lorrains auxquel il offre une hospitalité royale ...

    Valbonnette, au Xle siècle, est un centre de population soumise à un seigneur Adelbert qui fait, en ces termes, une donation au monastère de Sylvacanne ...

    ... Sylvacanne (forêt de roseaux,) était une abbaye cistercienne ...
    Pendant la Révolution, l’abbaye, avec ses terres de Valbonnette, fut vendue pour 600 fr. d’assignats. La chapelle est classée parmi les monuments historiques depuis 1844.

    http://www.panoramio.com/photo/88609783?source=wapi&referrer=kh.google.com (Alain13012)
    http://www.panoramio.com/photo/88609761?source=wapi&referrer=kh.google.com

  • par Le 19 octobre 2013 à 10h59

    Salut à tous les deux,

    @Hereme : Et non, c’est vrai que je ne suis pas passé par la chapelle Saint-André. J’ai bien vu un panneau l’indiquant, mais je suis resté sur mes objectifs de départs. En tout cas merci pour ces infos précieuses. Les photos de l’Estoublaïsse donnent vraiment envie de s’essayer au canyoning !

    @Vince : Oui comme bien souvent dans mes topos, on peut trouver la trace du parcours. Comme je les ai à disposition, autant les partager ;-)...çà enrichit les topos.

  • par ClucasLe 12 octobre 2014 à 20h05

    Le canyoning est interdit dans les gorges..... mais il y a moyen de pratiquer cette activité dans d’autres endroits proches
    Vous pouvez voir aussi le long du parcours quelques inscriptions de l’artiste herman de Vries qui sème ça et là de telles traces dans la réserve géologique de Digne

  • par Le 6 mai 2016 à 14h53

    Superbe rando effectuée le 02/05/2016. vous pouvez également pousser jusqu’aux ruines de la chapelle st andré comptez demi heure AR. Il y a un joli point de vue.
    Attention. le balisage a été refait. il est JAUNE. Attention également aux chenilles processionnaires ? ça gratte !!!

  • par DhoubyLe 10 août 2016 à 09h09

    Merci pour cet itinéraire ! C’était parfait et la ballade magique...

  • par MichivyLe 30 septembre à 15h09

    Le descriptif des balisages n’est plus valable. La totalité du parcours est balisé en jaune y compris les variantes. Celle de la chapelle St. André n’est plus à faire, celle-ci s’étant effondrée, elle est hors limite au public. Par contre celle de l’abri de Trevans est à recommander. Le passage dis :
    ’vertigineux’ n’est pas du tout intimidant et offre de beaux points de vue dans la vallée. Septembre 2018

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !