Les Quatre Murailles (1617m) par la Tête de Querellaire (1664m), retour par la Fontaine Maraluche

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
360m
Durée :
demi-journée

Ce parcours, aux variantes facultatives, chevauche comme à saute-mouton les reliefs anodins d’une crête judicieusement avancée dans le bassin du Trièves. Texte relevé du Topoguide Trièves - Pays de la Mure. Le retour par la Fontaine de Maraluche proposé permet d’effectuer une boucle, et une facile recherche d’itinéraire. – Auteur :

Accès

EN VOITURE

  • Départ de la randonnée, du Tunnel de Menée, sur la commune du Percy.
  • Sur la RD.1075 en direction du Col de la Croix Haute, prendre à droite la D.7 en direction du Col de Menée, et Châtillon-en-Diois. Se garer sur la gauche de la route, avant le Tunnel de Menée en versant Isère.

Précisions sur la difficulté

  • Aucune difficulté pour atteindre la Tête de Querellaire.
  • Pour atteindre le véritable sommet des Quatre Murailles, il est nécessaire d’être équipé de matériels d’escalade pour le final. Mauvais rocher.
  • Sinon, aucune difficulté pour atteindre son épaule sud, par un court couloir raide et facile.
  • Les derniers mots de l’auteur du topoguide Trièves Pays de la Mure sont : "Le dernier ressaut en rocher médiocre nécessiterait l’usage de la technique et du matériel d’escalade".

Les infos essentielles

  • Randonnée effectuée le 13/05/2017.
  • Participant : seul.
  • Carte : IGN TOP 25 3237 OT Glandasse – Col de la Croix Haute
  • Altitude de départ : 1400m
  • Altitude atteinte : 1664m
  • Horaire : à peu près 4h30
  • Distance : environ 5,5 km
  • Dénivelé : environ 360m
  • Positions GPS des Quatre Murailles.
    • Longitude : 5. 619°
    • Latitude : 44. 789°
  • Balisage :
    • Jaune et jaune/vert jusqu’au Col de Querellaire.
    • Aucun ensuite.
    • jaune et blanc/rouge du GR. à partir du point IGN 1266m.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

À SAVOIR

  • Le point IGN 1561m précédent la Tête de Querellaire, est annoncé comme étant le Col du Bachat sur le terrain. Alors que ce véritable col est situé entre les Quatre Murailles et la butte 1607m sur l’IGN.
  • Le point IGN 1561m, serait logiquement le Col de Querellaire.
  • Le point IGN 1617m, véritable sommet des Quatre Murailles, présente une arête sud effilée en rocher pourri.
  • Les Quatre Murailles constituées de 4 mamelons, seuls les 2 mamelons sud sont surmontables sans technique d’escalade.

LA TÊTE DE QUERELLAIRE

Revenir de 50 mètres sur la route, pour prendre un chemin balisé montant sur la gauche. Il remonte vers le sud avant de rejoindre le véritable col naturel de Menée au niveau d’une croix vieillissante en bois.

  • Prendre la direction du Pré Rond et Mont Barral.

Le chemin s’engage alors sous le flanc nord, il remonte tranquillement jusqu’à atteindre une vaste prairie. Suivre la trace qui traverse l’alpage vers l’est, jusqu’au lieu-dit Pré Rond 1550m, 1539m sur l’IGN.

  • Laisser ici la direction du Mont Barral par la Source de Freydière.

Prendre plutôt sur la gauche, le sentier mal marqué au début, s’infiltrant sous les pins en direction du Col du Bachat ou Col de Querellaire.

Il franchit rapidement une combe, au lieu-dit Combe de Rocher de la Fenêtre, puis poursuit vers le nord, et sort de la forêt sous le Col du Bachat ou Col de Querellaire.

Le col s’atteint sans difficulté, situé sous les pentes sud de la Tête de Querellaire.

Remonter alors sa pente herbeuse, jusqu’à son épaule sud-est, et suivre sa crête vers le nord-ouest pour atteindre son sommet.

LES QUATRE MURAILLES

Dévaler l’arête nord-est, raide, herbeuse mais facile, jusqu’à prendre pied au vaste col sans nom en contrebas.

Grimper à son tour facilement la butte sans nom au point IGN 1607m. En herbe également.

Poursuivre au nord, la pente est plus raide, descendre en petits paliers jusqu’à prendre pied au véritable Col du Bachat l’altitude est approximativement de 1580m.

Remonter l’arête herbeuse un instant vers le nord. Repérer, entre les 2 mamelons en face de vous un couloir sur votre gauche. S’y diriger par une petite traversée, jusqu’à sa base. Au bout du couloir, on a la surprise de prendre pied sur un petit col sans nom et d’apercevoir la véritable cime des Quatre Murailles.

  • L’altitude est approximativement de 1600m.
  • Les derniers mots de l’auteur du topoguide Trièves Pays de la Mure sont : "Le dernier ressaut en rocher médiocre nécessiterait l’usage de la technique et du matériel d’escalade".

RETOUR PAR LA FONTAINE DE MARALUCHE

Revenir au large col sans nom entre la butte 1607m et la Tête de Querellaire. Pour cela, rester sur le flanc ouest de la butte 1607m sans la gravir.

Une fois au large col sans nom, descendre la pente herbeuse en large entonnoir. Tirer un peu sur la gauche, pour passer au-dessus de la forêt et éviter un amas de troncs et branchages.

Revenir dans le talweg boisé, le descendre en son centre jusqu’à un bon chemin transversal où coule le ruisseau en résurgence de la Fontaine de Maraluche. L’altitude est de 1400m.

Suivre alors le bon chemin à gauche nord-ouest, il évolue en légère descente. Il devient désormais pentu, en contournant l’arête nord issue de la Tête de Querellaire.

Il effectue bientôt la jonction avec un autre chemin, au point IGN 1266m dans la Forêt d’Esparron. Ce nouveau chemin balisé de traits jaune et blanc/rouge d’un GR que l’on va suivre à gauche, remonte tranquillement.

Il arrive au lieu-dit Source du Fanjat, devant la source du même nom. Prendre la direction du Tunnel. L’altitude est de 1290m, 1288m sur l’IGN.

Le bon chemin remonte jusqu’à la route D.7 à 50 mètres du Tunnel de Menée.


Journée du 13/05/2017.

Je me gare cette fois-ci en versant Isère sans franchir le Tunnel de Menée. Je tente le coup, Météo-France annonce des orages et même de la grêle en début d’après-midi.

Le ciel est bien clair, je regarde de mon point de départ le Sommet du Platary au nord qui apparait entre les arbres.

8h00, seul, je descends de 50 mètres sur la route pour récupérer le sentier à gauche montant vers le col naturel de Menée. À droite, c’est le sentier montant d’Esparron et la Source du Fanjat. Idéalement, si la météo le permet, c’est par là que je devrais revenir.

Je passe par le col naturel de Menée, le Pré Rond, et la Combe de Rocher de la Fenêtre. Je sors de la forêt, puis arrive au lieu-dit Col du Bachat point IGN 1561m. La balise est détériorée, plus aucun panneau n’indique les directions. Seul le cerclage vert entourant le haut du poteau avec l’altitude est encore visible. D’ailleurs, je le nomme Col de Querellaire.

Je parcours ces crêtes, et arrive au véritable Col du Bachat entre les Quatre Murailles et la butte au point IGN 1607m. De ce col, je ne distingue pas, ou ai du mal à distinguer le véritable sommet des Quatre Murailles.

Je descends d’abord en dévers sur une petite arête rocheuse, et finalement je reviens sur mes pas pour remonter le couloir raide entre les 2 mamelons. Surprise, j’arrive sur un petit col herbeux, je suis à proximité d’une fine arête sud surmontée du vrai sommet.

Ça m’a l’air technique tout ça. Je commence ma grimpette, d’accord, assez courte, mais très raide. Elle s’effile de plus en plus, et au bout d’une dizaine de mètres, pas plus, voilà qu’elle se relève encore.

Bref, je reste planté là un moment, ne pouvant plus grimper, je décide de traverser vers un passage sur son arête ouest. En dévers et trop haute pour moi, je fais demi-tour aussi sec et reviens sur mon arête sud, que je négocie en marche arrière pour retrouver mon col herbeux.

Je ne vais pas partir sans essayer un autre côté. Je dévale sa pente ouest, boisée, en tirant vers la droite vers les rochers. Plus bas, un couloir raide, terreux et en vire rocheuse au-dessus se présente. J’essaye d’escalader, pas facile dans la terre bref je remonte au col herbeux une fois de plus.

Je regarde de mon col, ce petit vallon raide et herbeux. Posé là assis dans l’herbe, j’aperçois en bas à une trentaine de mètres, un pin esseulé. Je remarque au niveau de ce pin, qu’un passage est possible dans l’arête est. J’y descends, puis découvre un couloir herbeux raide une fois de plus.

Mais, parce qu’il y a un mais, sans mon piolet que j’ai laissé dans le coffre de ma voiture, impossible pour moi de le gravir. Je repasse pour la quatrième fois sur mon col herbeux. De son petit mamelon le plus à l’ouest, dominant mon couloir de montée, je scrute la suite de mon itinéraire.

Je descends dans l’entonnoir, d’abord à découvert dans l’alpage, puis je tire à gauche pour contourner un amas de troncs et branchages au milieu de mon talweg. Je tombe vers 1400m, sur ma Fontaine de Maraluche, au niveau d’un chemin transversal. Je sors ma carte et essaye de le suivre à droite.

Au bout d’une centaine de mètres, avant d’arriver à son terme, je repère à gauche une sente très peu marquée matérialisée par des points verts sur les arbres. Elle descend d’abord vers le nord, puis revient au sud, et butte sur la rive droite du Ruisseau issu de la Fontaine de Maraluche. D’après la carte, même si j’ai du mal à voir ses pointillés noir, le sentier est censé se poursuivre sur l’autre rive.

Je recherche en vain, et reviens sur la rive droite. Une sente continue à plat vers le nord, puis en dévers en versant nord, dominant des pentes raides. Mal marquée, des branchages ont recouvert ma sente, je fouine un peu dans ce versant nord dans les buis et pins.

Finalement, je me souviens que madame météo avait annoncé des orages en début d’après-midi, si bien que je remonte vers la Fontaine de Maraluche. Je prends alors je chemin vers l’ouest cette fois-ci. Il descend légèrement, contourne l’arête nord de la Tête de Querellaire et descend plus franchement.

Il fait la jonction au point IGN 1266m, sur un autre chemin, que je prends en montant à gauche, sur lequel j’aperçois sur les arbres un balisage.

Je remonte sur la route, en passant par la Source du Fanjat, et retrouve mon véhicule.

12h00, je casse la croûte au Col de Menée, je regarde le ciel devenant nuageux. Je prendrai quelques gouttes de pluie, à Clelles, bifurcation avec la D.1075 vers Grenoble.

Dernière modification : 30 septembre 2018
Tête de Querellaire (1664m) par le Col naturel de Menée

A propos

Auteur de ce topo :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Topo publié le 23 mai 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 23 mai 2017 à 23h26

    Encore de nouveaux coins à découvrir hors des sentiers battus dans ce beau Trièves........Des photos qui font envie !

  • par Le 24 mai 2017 à 04h13

    Merci Nadine !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !