Les Rochers de Leschaux (1936m) par le plateau de Solaison – à raquettes

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
450m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une courte randonnée, praticable été comme hiver, permettant d'accéder à un joli petit sommet, en rebord de falaise dominant la vallée du Petit Bornand, et en face de la magnifique chaîne du Bargy, chaîne acérée dominant le débonnaire plateau de Cenise. C'est surtout une belle randonnée hivernale pouvant se parcourir à skis comme en raquettes, beaucoup plus sauvage que l'archi-classique Pointe d'Andey juste en face, sans être vraiment plus longue.

Accès

Bonneville - Thuet - Brizon - Plateau de Solaison, petit parking à l’arrivée sur le plateau, sinon grand parking un peu plus haut devant le hameau.

Précisions sur la difficulté

En conditions estivales, un sentier parcourt l’itinéraire, par endroits un peu raide sans la caillasse, mais sans difficultés particulières.

En conditions hivernales, la montée est peu difficile, avec cependant quelques courts passages assez raides, notamment dans le franchissement du premier couloir étroit, délicat si en neige gelée ou durcie par le dérapage des skieurs, mais heureusement peu exposés, une éventuelle glissade n’étant pas vraiment dangereuse.

Plus haut, le terrain constitué de lapiaz rend le parcours fortement déconseillé en cas de première neige de début de saison, sans sous-couche suffisamment épaisse et durcie pour boucher les failles de lapiaz. On évitera aussi la neige printanière fondante en profondeur. On prêtera également attention à l’existence de quelques trous et grosses crevasses parfois non bouchés, mais peut-être masqués par des ponts de neige pouvant représenter un danger pour ceux s’écartant de l’itinéraire. Il faudra particulièrement éviter de s’aventurer à proximité de petits creux et dépressions "suspects".

L’itinéraire est peu exposé aux avalanches, avec juste une petite méfiance sur les versants raides de la combe où des coulées très localisées peuvent éventuellement se déclencher par mauvaises conditions.

Les infos essentielles

  • Altitude départ : 1500m.
  • Altitude sommet : 1936m.
  • Durée : 3h30.
  • Carte : IGN TOP25 3430ET La Clusaz - Le Grand Bornand.

Itinéraire

Traverser le plateau de Solaison vers le sud-ouest en direction de la large butte boisée contrefort de la falaise des Rochers de Leschaux. L’hiver, on évitera autant que possible de piétiner les pistes de ski de fond.

Par une montée en forêt traversant un peu vers la droite, on atteint le seul passage commode pour franchir la barre rocheuse : Une petite combe se terminant au fond par un raide couloir. L’été, une bonne sente permet de le franchir facilement, mais l’hiver, le passage est souvent damé par le passage de nombreux skieurs. Lorsqu’il est trop verglacé, des crampons peuvent s’avérer nécessaires.

Poursuivre dans la petite combe ponctuée de quelques passages plus ou moins raides. On finit par rejoindre la crête en haut de la combe, juste à proximité des Rochers de Leschaux.

L’hiver, une variante souvent parcourue sort de la combe à droite après le 2e raidillon, et monte par de larges pentes débonnaires pour rejoindre la crête à l’ouest du sommet. Il n’y a plus qu’à longer cette crête pour rejoindre l’itinéraire précédent sous le sommet. On fera cependant attention à une petite zone de crevasses dans le lapiaz de ces pentes, certaines étant suffisamment profondes pour ne pas être totalement bouchées par la neige, et parfois même recouvertes de ponts de neige. On évitera donc de se promener à proximité des petites dépressions visibles sur la pente.

Le retour s’effectue par le même itinéraire. Par bonnes conditions l’hiver, on peut s’offrir de belles glissades dans les raidillons de la combe.

En raison de la nature du terrain (crevasses de lapiaz), ce parcours est à proscrire par enneigement de début d’hiver sans grosse sous-couche durcie, ou par neige printanière fondante en profondeur.

Détail de la sortie du 14 février 2018

Cette petite randonnée est idéale pour une courte escapade en fin d’après-midi : Rapidement accessible depuis la vallée, itinéraire court et dénivelé raisonnable, sommet parfait pour assister à un coucher de soleil, et retour très rapide tout droit dans les pentes neigeuses pour arriver en bas bien avant la nuit noire. En somme, un peu comme la Pointe d’Andey, mais en plus sauvage et moins fréquenté.

Départ vers 16h du plateau de Solaison en raquettes pour cette courte sortie totalement improvisée, avec des raquettes. Les voiles nuageux promis pour l’après-midi semblaient avoir du retard, on garde un peu d’espoir pour le coucher de soleil...

Montée rapide, les conditions sont bonnes, même si on s’enfonce parfois un peu dans le gros enneigement. Montée du raide couloir sans difficultés particulières. Les voiles nuageux pointent leurs filaments à l’horizon, il ne faut pas trainer pour arriver au sommet avant que le soleil ne disparaisse derrière. Voilà la crête, belle vue dans un décor bien saupoudré...

Sommet juste après 17h, juste à temps pour faire quelques photos avant de voir le soleil se faire tamiser puis se cacher... 17h30, inutile de rester plus longtemps, c’est parti pour une très rapide descente rapidement dévalée en courses et glissades dans une poudreuse juste comme il faut, et uniquement ralentie par les arrêts photo... Fin de la balade juste après 18h.

Dernière modification : 10 mars 2018
Tour des Rochers de Leschaux (1936m)

La carte du topo « Les Rochers de Leschaux (1936m) par le plateau de Solaison »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours