Les Trois Becs (1589m) et Roche Rousse (1432m) par le passage de Picourère

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1030m
Durée :
1 jour

L’accès aux 3 Becs par un passage confidentiel à ne pas mettre sous toutes les chaussures. D'abord une montée très sèche en forêt, puis une combe où il faudra mettre les mains. On visitera les Becs dans le sens inverse en commençant par Roche Courbe (1545m) pour finir au Veyou (1589m) en étant passé auparavant au Signal (1559m). La remontée à Roche Rousse (1432m) est optionnelle puisque se faisant à partir du Pas de Siara où l'on passera de toutes façons pour redescendre au Col de la Chaudière où on retrouvera la route pour rejoindre le véhicule laissé au départ. – Auteur :

Accès

Crest —> Saillans.
Prendre la route du Col de la Chaudière (D156).
Après le carrefour donnant accès au village de La Chaudière, continuer en direction du col sur 750m environ.
Dans un virage à gauche repérer quelques places de parking ainsi que pas mal de panneaux pour les grimpeurs et randonneurs.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Sortie réalisée le 15 avril 2013.

  • Carte : IGN Top 25 3138OT Dieulefit. A noter que le sentier est visible sur les "anciennes" cartes IGN (édition 99) mais plus sur les dernières éditions
  • Altitude départ : 900m
  • Point culminant (Sommet du Veyou) : 1589m
  • 4 sommets : Roche Courbe (1545m) , Le Signal (1559m), Le Veyou (1589m), Roche Rousse (1432m)
  • Horaire de marche : 4h00 (pauses non incluses)
  • Distance totale : 10,5 km (dont 1,6 km sur la route au retour)

Descriptif

Du parking, emprunter sur une centaine de mètres une piste montante assez large.

Prendre à gauche (cairn) un sentier qui s’enfonce en sous-bois et suivre au mieux ce sentier relativement bien marqué et ponctué de temps à autre de cairns et de quelques vieilles marques de peinture bleue.

On passe une sorte de muret en pierres, puis Le sentier se met à monter fort. L’ambiance est assez sombre dans ce bois de feuillus. Toujours dans le sous-bois, on finit par arriver à un premier ressaut qui se passe facilement en mettant un peu les mains.

Le sentier finit par sortir du couvert (petit belvédère sur la gauche) et on pénètre alors dans le cône d’éboulis du passage de Picourère. En restant sur la gauche dans un sous-bois clairsemé on évitera une partie de la progression dans les cailloux.

Le sentier est bien tracé et on évolue maintenant à découvert. La combe se présente avec ses trois ressauts où en mettant les mains et en restant plutôt sur la gauche (quelques marques de peinture bleue), on s’assurera un passage somme toute assez facile. L’ambiance est très montagne et les chamois aiment bien ce coin là.

Le passage de la combe se finit par un petit sentier débouchant à un col situé entre les sommets de Roche Courbe (à droite) et du Signal (à gauche). Les randonneurs faisant le circuit normal sont toujours un peu surpris de voir quelqu’un sortir de cette combe.

  • A partir de là, le circuit restant est un peu en libre service jusqu’au parking du Col de la Chaudière. Il suffit en effet de prendre à gauche et de "zapper" par des chemins en contrebas les deux sommets (Signal et Veyou) pour rejoindre le Pas de Siara d’où on rejoindra directement par la "voie normale" le parking de la Chaudière. L’ascension de Roche Rousse depuis le Pas de Siara étant elle aussi évitable.

Pour le circuit complet : tournez à droite et rendez-vous au sommet de Roche Courbe (aussi appelé "La Pelle"). Une fois là-haut demi-tour pour repasser en haut de la combe de Picourère et poursuivre par l’ascension du Signal, le sommet central des 3 Becs. Une fois au sommet continuez alors de façon évidente jusqu’au Veyou, point culminant de la sortie.

Reste alors à descendre du Veyou vers le Pas de Siara (descente forte sur la fin). Arrivé au Pas de Siara, continuez à descendre jusqu’au Pré de l’Âne et poursuivez tout droit à vue en serrant au plus prés l’arête menant au sommet de Roche Rousse. Le sentier est moins bien tracé et la progression en collant l’arête n’est pas toujours aisée du fait de la végétation. Mais on peut aussi accéder à ce sommet moins fréquenté en passant par une sente en sous bois et en contrebas de l’arête.

Redescendre au Pas de Siara et emprunter alors le nouveau sentier sécurisé menant jusqu’au parking du col de la Chaudière.

Une fois là il faudra suivre la route (heureusement assez calme) sur 1,5 km en descendant vers Saillans pour retrouver son véhicule.

D’autres photos

Dernière modification : 16 mai 2018
Les Trois Becs, Le Veyou (1589m) - Le Signal (1559m) - Roche Courbe (1545m)

A propos

Auteur de ce topo :

L'homme pressé est un homme déjà mort (proverbe Berbère).

Topo publié le 28 mai 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (15).
  • par Le 28 mai 2013 à 09h28

    Sentier de chèvres qui me plairait !

  • par Le 2 juin 2013 à 19h50

    J’y vais jeudi ! ...si le temps le permet.

  • par Le 8 juin 2013 à 12h51

    Salut Johnny,
    Ça y est !!!!!!!!!
    Et avec un grand ciel bleu. Passage assez court (- de 20’) mais absolument magnifique.

  • par JohnnyLe 8 juin 2013 à 17h29

    Salut Alain,

    Ravi que cela t’ait plu.
    C’est vrai qu’on voudrait que ce passage soit plus long ...
    Mets nous (si tu peux) quelques photos plus "printanières" que les miennes.

    A + tard.

  • par Le 23 avril 2014 à 18h42

    Je suppose qu’en cas de sol humide, le passage devient dangereux, non ?
    J’ai fait ce matin le sommet de Miélandre et le sentier était bien humide, il fallait faire attention à ne pas glisser.
    J’y vais demain matin aux Trois Becs, je pense que je vais me contenter de la boucle par le pas de Siara.

  • par Le 24 avril 2014 à 00h09

    Si c’est bien mouillé, la prudence est peut-être de mise.
    Ce n’est pas le même terrain que Miélandre dont l’arête nord est presque toujours un peu boueuse et un peu glissante.

  • par Le 24 avril 2014 à 13h31

    Je ne suis pas sur le terrain mais vu les conditions météo de ces derniers jours et ce passage étant ensoleillé le matin, je ne pense pas que le risque soit énorme, du moins dans l’espace dégagé ...
    Ceci dit je connais tellement ce beau passage que j’irais presque les yeux fermés (je plaisante quand même !)

  • par Le 24 avril 2014 à 18h20

    Du coup, j’ai joué la prudence, je suis monté par le pas de Siara. Le passage de la Picourère sera pour une autre fois !

  • par LaurentLe 22 juin 2014 à 18h19

    Merci Johnny pour avoir pris le temps de poster cette rando. J’en ai profité ce matin, au départ de l’arche des 3 becs. Photos et explications limpides.

    Pas mal de feuilles dans la forêt. C’est certainement très glissant si humide.

  • par LaurentLe 22 juin 2014 à 20h18

    Merci Johnny pour avoir pris le temps de poster cette rando. J’en ai profité ce matin, au départ de l’arche des 3 becs. Photos et explications limpides.

    Pas mal de feuilles dans la forêt. C’est certainement très glissant si humide.

  • par Le 25 juin 2014 à 10h21

    Merci,
    Cela reste pour moi la plus belle façon d’accéder aux 3 Becs.
    Toujours ravi de faire découvrir des lieux comme cela, ayant aussi bien profité des contributions des autres auteurs.
    Mais n’est ce pas là la raison d’être de ces sites ?

  • par sud grimpeurLe 4 septembre 2015 à 22h39

    Montée sérieuse dans la forêt , très raide en lacets bien construits pour autant, débouchant sur le pierrier à éviter rive droite , traversée sentier , petit pas d’escalade, et quelle arrivée sur le plateau...descente tout à fait possible par le même trajet !(montée 50min jusqu’à Roche Courbe et 25 min pour la descente )

  • par sud grimpeurLe 5 septembre 2015 à 20h52

    Précisions : la montée et la descente en 50 + 25 min s’est faite à vitesse assez rapide .Néanmoins à vitesse normale , cet itinéraire est le plus rapide pour aller en haut des "Becs" surtout pour Rochecourbe (la Pelle)...

  • par Le 25 septembre 2015 à 11h18

    Oui c’est rapide !
    Je me souviens avoir monté en 57 minutes. J’étais à "bloc".
    Ce qui me surprend c’est ton temps de descente (25minutes).
    Je suis descendu une seule fois par Picourère et je n’ai pas le souvenir de pouvoir "tracer".
    Mais bon, je reconnais être une enclume en descente, c’est pas trop mon truc.

  • par Le 18 avril 2016 à 20h18

    Merci pour ce topo. J’y suis allé ce jour, et je confirme qu’il vaut mieux rester sur la gauche au moment d’aborder le pierrier... à droite, c’est dur !... Mais superbe passage, avec un chamois pour spectateur... très agréable, à condition d’être préparé à affronter ce genre de terrain, ce qui n’est pas le cas de tout le monde, c’est clair

  • par Laurent QuinkalLe 6 mai 2016 à 22h24

    Merci ;-) Fait aujourd’hui ! De la balle ! Il faut suivre les points rouges même s’il reste encore des vielles marques de bleu. Excellent !

  • par MathLe 18 septembre 2016 à 15h34

    Fais ce matin en descente en conditions très humides et avec de simples baskets. Oui je n’ai pas été prudent mais j’étais perdu (nuages, aucune visibilité). Passages rendus dangereux par les rochers glissants et la boue, à ne prendre qu’avec de bonnes chaussures

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !