Les Trois Becs : Roche Courbe (1545m), le Signal (1559m), le Veyou (1589m) par la Forêt de Saoû, en boucle

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1350m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Superbe (et relativement longue) randonnée qui nous fait passer des profondeurs obscures de la célèbre Forêt de Saoû aux crêtes parfois aériennes et toujours magnifiques des Trois Becs.

Accès

De Crest (au Nord) ou de Bourdeaux (au Sud), rejoindre par la D 538, le magnifique village de Saoû au pied de belles parois calcaires. Du village, suivre la D136 jusqu’au Pertuis (le passage le plus étroit de la vallée) où l’on prend la petite route intérieure jusqu’au grand parking à 460m d’altitude.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3138OT
  • Tracé IGN
  • Altitude de départ : 460m
  • Distance : 21km
  • Départ : 8h40
  • Retour : 17h00

Le monde de la forêt de Saoû

La Forêt de Saoû, occupe un monde presque fermé. Les deux accès sont le Pas de Lauzens, un col à 416 mètres d’altitude et l’étroit ombilic du Pertuis à 385m d’altitude, et dans lequel, parviennent à se faufiler la route et la rivière : la Vébre.

La forêt occupe un synclinal perché. Au Crétacé supérieur, il y a 80 millions d’années, la montagne s’est soulevée. L’érosion de l’anticlinal (bosse) à laissé le synclinal (creux) perché en altitude. On parle aussi d’inversion du relief.

Le Pertuis franchi, on se retrouve dans un monde clos de 12 km de long sur 2 km de large, générant un microclimat humide favorisant une forêt profonde aux essences variées. La faune bénéficiant également de l’abri des barrières naturelles de cet espace en creux.

Du parking au virage du Pré de l’Ane 1210m

Du parking, franchir la barrière et prendre la large piste bordée de cèdres qui passe devant l’Auberge des Dauphins, copiée sur le Petit Trianon de Versailles et aujourd’hui fermée. On passe ensuite devant la Maison des Ecogardes qui vous réserveront un accueil chaleureux et répondront à toutes vos questions sur les itinéraires ou autres.

La piste va longer plusieurs prairies puis se transformer en sentier et pénétrer dans la forêt, balisage : trait jaune.

La combe va peu à peu se resserrer, les falaises de calcaires devenir plus hautes et les arbres, toujours à la recherche de la lumière, vont s’élever. L’ambiance va s’assombrir pour devenir carrément lugubre dans la "Grande Combe". Après plus de deux heures d’immersion, sous les sapins et les hêtres, on arrive enfin à la lumière, au "Virage du Pré de l’Ane", sur la piste forestière qui fait le tour intérieur de la montagne.

Du virage du Pré de l’Ane au Rocher de la Laveuse. 1376m

Du virage, on peut bien sûr monter au Pas de Siara et faire la traversée du Sud Au Nord.

Nous avons choisi de faire l’inverse en raison d’un souffle. Un souffle violent et terrible qui s’appelle "le Mistral". Ce jour-là, il soufflait à 70/80 km/h... en vallées. Sur les crêtes... beaucoup plus. En faisant la traversée du Nord au Sud, nous allons avoir le vent derrière nous.

Et tous les randonneurs que nous allons croiser nous diront que "c’est terrible" alors que pour nous, c’était simplement gênant.

Du virage suivre la piste vers le Nord, balisage : traits blanc/rouge. On passe un premier virage, puis un deuxième et on arrive vers un troisième.

Un peu avant ce troisième virage, prendre la piste qui monte à droite. Poteau indicateur "la Fontaine des Oiseaux" 1190m. Un peu plus loin, on arrive à un carrefour de plusieurs pistes qui ne sont pas toutes sur les
cartes. Prendre la piste à gauche, presque plein Nord. C’est la piste la moins visible. Le balisage se trouve sur un arbre à gauche.

On sort bientôt de la forêt et on suit le sentier jusqu’à la ligne de crête.

Revenir un peu sur ses pas, contourner un bosquet par l’Ouest et gagner la crête herbeuse pour avoir la vue sur le Rocher de la Laveuse et son arche au travers de laquelle, on aperçoit Saillans, 1000m plus bas.

La traversée

Revenir à la ligne de crête et suivre le sentier bien marqué et jalonné de petits pieux de bois.

On arrive au bord de la crête d’où on a une vue spectaculaire sur la paroi de Roche Courbe (ou la Pelle). Cette paroi de 250m, est parcourue par la "Voie des Parisiens", une ascension mythique. Mais à cause d’elle, on a souvent assimilé les Trois Becs avec le Vercors.

Le sentier va s’écarter de la crête pour monter au sommet par le versant Ouest. On va ensuite descendre toujours en longeant la crête jusqu’au Passage de Picourère, utilisé par les grimpeurs pour regagner le pied de la paroi. Si on regarde bien vers le bas, on peut voir une tour percée de deux arches.

Du passage on va longer la crête pour faire l’ascension du Signal. On descend ensuite à la brèche séparant le Signal du Veyou.

On monte ensuite au point culminant, le Veyou, toujours non loin de la ligne de crête.

Le panorama du sommet est très étendu : toute la Drôme Provençale, le Mont Ventoux, le Vercors, les Ecrins et le Massif Central avec l’Aigoual au Sud et le Pilat au Nord.

Du sommet, revenir un peu sur ses pas pour prendre le sentier qui mène au Pas de Siara. Continuer à descendre en longeant la crête puis, prendre la piste herbeuse qui se dirige vers les premiers bosquets de la forêt. On coupe une première piste puis on arrive sur la piste principale au "Virage du Pré de l’Ane".

Retour

On peut descendre par l’itinéraire de montée de la Combe que l’on pourra parcourir avec une lumière de midi, un peu plus verticale.

Il est plus intéressant et à peine plus long (et c’est de la descente) de suivre la piste forestière qui part à l’Ouest. Ce faisant l’itinéraire dessine donc un grand 8.

On passe à la Bergerie du Bois Vert puis, à la Porte de Barry qui offre un point de vue sur le versant du Col de la Chaudière. C’est aussi un passage et donc une possibilité d’itinéraire pour accéder aux Trois Becs.

La piste effectue 2 lacets puis arrive à l’Abri (c’est vite dit !) des Princes.

Une centaine de mètres après l’abri, on quitte la piste pour prendre un sentier, balisage : trait jaune. Ce sentier va recouper la piste puis descendre dans les prairies en amont de la Maison des Ecogardes.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Les Trois Becs : Roche Courbe (1545m), le Signal (1559m), le Veyou (1589m) par la Forêt de Saoû, en boucle »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Les Trois Becs : Roche Courbe (1545m), le Signal (1559m), le Veyou (1589m) par la Forêt de Saoû, en boucle »

La silhouette carctéristique de Roche Courbe vue du Mont Pilat. Et toujours la lavande pendant l'approche. Le Veyou, vu en montant au Grand Delmas. Le Signal et Roche Courbe vus en montant de Saillans. En montant au col de la Chaudière, vue sur la paroi de Roche Courbe. La barrière qui marque le début de la randonnée. L'allée de cèdres et l'ancienne Auberge des Dauphins. L'allée sous les cèdres. Et nous nous immergeons... ...dans la profonde Forêt de Saoû... ...obscure... ...voire ténébreuse... ...un rayon de Soleil, perce comme une promesse... ...et Raphaël va faire surface en pleine lumière au Virage du Prè de l'Ane. Nous continuons sur l'ancienne piste cavalière, devenue une piste forestière. La bifurcation de la Fontaine aux Oiseaux. La bifurcation avec la piste peu visible et que nous avons failli manquer. Le trait jaune du balisage se voit sur l'arbre à gauche. La piste en clairière, qui mène à la ligne de crête. Le trou du Rocher de la Laveuse qui s'atteint par une petite escalade. Le Rocher de la Laveuse laisse voir le village de Saillans Lis Martagon. La paroi de Roche Courbe. ...et son incroyable verticalité quand elle n'est pas franchement déversante. Le versant pour les randonneurs est plus accueillant. Le Signal et le Veyou, vus de Roche Courbe. Descente de Roche Courbe et vue sur le sentier qui monte au Signal. Passage de Picourère avec la tour percée. Montée au Signal. Roche Courbe, vue du Signal. Montée au Veyou. Roche Courbe et le Signal, vus du Veyou. Raphaël se protège comme il peut du violent Mistral. L'intérieur du massif. L'auberge est le dernier point blanc, tout en bas. Le Grand Delmas ou Montagne de Couspeau et la route du Col de la Chaudière. Sous le Pas de Siara (panneaux à droite), vue sur le Veyou. Bergerie du Bois Vert. La Porte de Barry, autre accès à la montagne. Vue sur la Drôme Provençale. Miélandre à gauche, la Lance à droite. Dans la forêt, un aperçu de Roche Courbe. L'Abri des Princes, n'a ni porte ni fenêtres ! Le sentier coupe la piste. Ne pas manquer le trait jaune du balisage sur l'arbre. Le Veyou et le Grand Delmas, vus de la vallée du Roubion. Tracé Google Earth. Vue 3D pour donner une idée du profil du massif, ce synclinal perché.