Les balcons du Mont-Blanc

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
3000m
Durée :
2 jours

Cette randonnée sur deux jours et 3000 mètres de dénivelé permet de découvrir les massifs des Aiguilles Rouges et du Mont-Blanc, mais nécessite une bonne condition physique. – Auteur :

Accès

Le départ de cette randonnée se fait du village des Tines, à 5 kilomètres au nord de Chamonix sur la N506. Se garer aux alentours du passage à niveau.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Randonnée sur deux jours sur les hauteurs de Chamonix
J’ai fait cette randonnée fin juin 2008 et j’ai été étonné de trouver le lac Blanc encore très enneigé.

Altitude de départ
 : 1090 m

Altitude maximale : 2400 m

Dénivelé
 : + 3000 m

Jour 1 : Les Tines - Lac Blanc - Charlanon

8 heures / +1300 m / -500 m

Du parking aux Tines rejoindre le viaduc de la Corruaz (1092 m) qui enjambe l’Arveyron. Emprunter le chemin qui s’élève rapidement en lacets au milieu de la forêt en direction de la Flégère. En cours d’ascension, de jolies vues sur le Mont Blanc permettent de s’accorder quelques pauses. Au croisement avec le sentier des gardes, prendre sur la droite.

Après environ deux heures, une fois sorti de la forêt, le Chalet de la Flégère (1877 m) est atteint. Prendre alors la direction des lacs des Chéserys par le chemin du Grand Balcon Sud. Le sentier serpente à flanc de montagne et permet de découvrir tout le massif du Mont Blanc de l’autre côté de la vallée. Peu avant d’arriver au Chalet des Chéserys (1998 m), une superbe cascade issue du lac Blanc s’offre au regard sur la gauche du chemin. Au chalet, poursuivre jusqu’aux lacs des Chéserys. Une première série de trois petits lacs se découvre en contrebas de l’Aiguille de la Persévérance et ses voisines. Poursuivant en direction du lac Blanc, le sentier longe un autre lac des Chéserys (2211 m), avant de s’élever plus franchement. Un court passage est équipé d’échelles ne présentant aucune difficulté. Puis c’est l’arrivée au lac Blanc (2352 m). En été, l’endroit est fréquenté, et la neige peut perdurer jusque début juillet. Selon les conditions, il est possible de faire le tour du lac ou de monter au lac de la Persévérance.

Redescendre par le sentier du Tour du Pays du Mont Blanc jusqu’au Chalet de la Flégère (1877 m). Poursuivre en direction de Charlanon par le même sentier. L’endroit (1850 m) se prête au bivouac, avec une zone relativement plane, de la verdure et une vue superbe. Une source permet de se ravitailler en eau (prévoir des pastilles purifiantes). Ceux qui préfèrent éviter le bivouac pourront dormir au chalet du lac Blanc ou à celui de la Flégère.

Jour 2 : Charlanon - Chamonix - Mer de Glace - Les Tines

9 heures / +1700 m / -2400 m

Le lendemain, emprunter le sentier en direction du lac Cornu. Peu après Charlanon, il est à peine marqué, sur la droite, et il faut se fier aux petits cairns, aucun panneau et aucune marque ne l’indiquant. Rapidement, la pente s’accentue. Peu avant d’arriver au terminus du télésiège du lac Cornu (2400 m), la progression se fait en arête sur une dizaine de mètres. Si les conditions le permettent, poursuivre jusqu’au col du lac Cornu. Redescendre par le même chemin jusqu’à Charlanon puis poursuivre en direction de Chamonix en passant par les Nants.

Traverser Chamonix (1030 m) pour atteindre la gare du Montenvers d’où part le célèbre train à crémaillère. Sur la droite du parking, suivre les panneaux en direction des alpages de la Blaitière. Le sentier s’élève en lacets assez serrés et l’on prend rapidement de l’altitude. La première bergerie (1708 m), en ruines, apparaît à la sortie de la forêt. La seconde se trouve un peu plus haut (1926 m) et un dernier effort permet de rejoindre le Grand Balcon Nord (2100 m). Prendre à gauche en direction de la Mer de Glace. Bien qu’assez fréquenté, le sentier est une petite merveille permettant d’admirer le chemin parcouru : sur la gauche se dresse le massif des Aiguilles Rouges et la Flégère comme Charlanon sont parfaitement visibles. Que dire du spectacle sur la droite ? Le massif du Mont Blanc, avec l’aiguille de la Blaitière, l’aiguille des Grands Charmoz...

À la bifurcation, prendre sur la droite en direction du Signal Forbes. Le sentier s’élève à nouveau en lacets mais sur une distance assez courte avant d’atteindre le plus joli point de vue (2198 m) sur la Mer de Glace, les Drus et l’Aiguille Verte. Après s’être régalé les yeux, redescendre vers l’hôtel du Montenvers (1908 m).

Descendre par le sentier du Montenvers en direction de Chamonix, en conservant le chemin de fer sur la droite. Le chemin finit par le traverser avant d’arriver à la buvette Caillet. Prendre alors à droite en direction des Bois par le chemin de la Filia. Aux Bois (1080 m), traverser l’Arveyron et poursuivre jusqu’aux Tines pour boucler cette superbe randonnée.

Informations complémentaires

Il est interdit de bivouaquer dans la réserve naturelle des Aiguilles Rouges (lac Blanc, lacs des Chéserys).
Hormis à Charlanon, il est relativement difficile de trouver de l’eau au cours de cette randonnée : en prévoir une quantité suffisante ou se ravitailler dans les chalets-buvettes ou lors du passage dans Chamonix.

Dernière modification : 16 mai 2018
De la Mer de Glace au glacier d’Argentière...

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : HimalAnda

Amateur de randonnées et treks, je profite de mes escapades pour m'adonner à mon autre passion, la photographie de paysages.

Topo publié le 16 juillet 2008

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 16 juillet 2008 à 23h32#926

    Ca devient du haut niveau pour les photos ! Après Olive et son grand angle, HimalAnda nous sort du GROS shoots !!!!!!!!!!!!!! Impressionnant.

  • par @926Le 17 juillet 2008 à 09h11

    Ces photos sont effectivement un vrai régal, on en redemande.

  • par Le 8 juin 2014 à 00h04

    Bonjour,
    Le chemin est il balisé entièrement ?
    Faut il une carte ign ? si oui connaissez vous la référence ?!
    merci :)

  • par Le 22 juin 2015 à 17h12

    intéressant de voir l’évolution des conditions au fil des années. Fait hier, donc à la même période, le lac blanc parfaitement dégagé, ainsi que le premier des lacs de la persévérance. Le (grand) lac de la persévérance, plus haut, était en revanche dans le même état que l’est le lac blanc sur les photos de ce topo. Quant à la mer de glace, peau de chagrin... quel triste changement en 7 ans seulement...

  • par Le 23 juin 2015 à 09h41

    Interdit de bivouaker près du lac Blanc ? Autrement dit, le "bivouak royal" fièrement publicisé sur la page principale du site serait illégal ?

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !