Les crêtes des Hauts de Chartreuse : De la Dent de Crolles à l’Aulp du Seuil en boucle

Difficulté
Difficile
Dénivelé
1300m
Durée
1 jour
Voir le tracé de l'itinéraire

Avertissements et Droits d'auteur

Le parcours en boucle de la moitié sud des crêtes des Hauts de Chartreuse, promontoire d'un magnifique calcaire riche en curiosités permettant d'enrichir le parcours de quelques détours "touristiques", avec vue panoramique sur la vallée...

Accès

Route du plateau des Petites Roches à Saint-Hilaire du Touvet, au hameau du Margain, bifurquer sur la route montant vers l’établissement médical désaffecté des Petites Roches. Petit parking à droite du bâtiment principal.

Attention, suite à des travaux de démolition, l’accès peut être interdit. Si le passage est impossible, il faudra alors se parquer plus bas le long de la route.

Itinéraire

  • Altitude départ : 1150m.
  • Altitude sommet : 2062m (Dent de Crolles).
  • Durée : 9h.
  • Carte : IGN TOP25 3334 OT Massif de Chartreuse Sud.

Période

Praticable en conditions estivales, en général à partir de mai. La montée à la Dent de Crolles devra être totalement déneigée, et de préférence bien sèche. En début de saison, attention à un éventuel névé pouvant rendre la descente du col de Bellefont délicate si la neige est dure. La neige n’est pas trop problématique sur le reste du parcours (en début de saison, prévoir un piolet en cas de doutes).

Difficulté

L’essentiel de l’itinéraire se déroule sur des sentes plus ou moins marquées, non balisées sur la crête. La partie la plus délicate est sans doute l’ascension de la Dent de Crolles par le pas des Terreaux, qui se déroule sur un sentier facile mais étroit et exposé au-dessus de raides pentes, avec parfois quelques petites sections ravinées et déversantes où il faudra redoubler d’attention pour ne pas déraper sur les graviers.

La crête elle-même ne pose guère de difficultés, et on pourra souvent moduler le caractère du parcours en choisissant soit de prendre les sentes faciles en contrebas de la crête, soit de rester proche du fil, avec même éventuellement quelques incursions sur les sangles de l’autre versant.

Le seul passage véritablement technique est l’ascension de la cheminée du Paradis, courte varappe avec un pas délicat mais pas vraiment exposé sur des prises patinées, suivi d’une faille à l’étroitesse oppressante. Ce passage est de toute façon contournable au prix d’un détour.

Le parcours est long et un peu en dents de scie le long de la crête, mais le pas de Rocheplane peut servir d’échappatoire.

Itinéraire

Montée à la Dent de Crolles

Prendre le large chemin forestier montant à gauche (sud) derrière les bâtiments. Après une bonne montée en forêt, on aboutit à un replat où se trouve la cabane du Berger. Poursuivre (sud) jusqu’au bout du replat en ignorant les diverses sentes montantes. Y fait suite un petit sentier qui monte tranquillement. Après avoir dépassé une improbable source (tuyau planté dans un pierrier), on poursuit en balcon ascendant dans les pentes herbeuses, se rapprochant des falaises de la Dent de Crolles. Le sentier est facile mais étroit, la plupart du temps exposé au-dessus de raides pentes herbeuses. Parfois, la traversée de petits ravinements oblige à redoubler d’attention sur des dévers couverts de graviers.

On rejoint la base de la falaise (attention aux éventuelles chutes de pierres). Le franchissement d’une petite ravine rocheuse demande de la prudence. Au-dessus, on devine le porche de la grotte Chevalier (au fond duquel un trou à marmottes s’ouvre sur une immense cathédrale souterraine jonchée de blocs, éclairage puissant obligatoire si on veut voir quelque chose) et plus à gauche la grotte Thérèse (boyau étroit, visite impossible).

Derrière une dernière vire protégée par quelques cordes fixes, on bascule sur l’autre versant de la montagne sous l’impressionnant pilier sud de la Dent de Crolles. Une traversée facile sur une bonne trace taillée dans une ravine permet de rejoindre les débonnaires prairies dominant le col des Ayes. On notera que l’ancien sentier du pas des Terraux contournant le haut de la ravine par de raides vires herbeuses est très dégradé et ne doit plus être utilisé.

Remonter les pelouses par des sentes en tirant à gauche. On finit par rejoindre le large sentier du pas de l’Œille que l’on suit facilement (quelques ressauts rocheux bien patinés) jusqu’au sommet de la Dent de Crolles.

Les plus hardis pourront aller explorer la vire de la face est, étroite, aérienne et spectaculaire, mais qui demande un pied sûr et de ne pas craindre le vertige. La vire commence à droite au bout de la banquette herbeuse sous les barres sommitales, et débouche au nord sur la crête où se poursuit l’itinéraire.

Les crêtes en direction du Dôme de Bellefont

Descendre vers le nord les pentes herbeuses le long de la crête. Pour la suite, on peut soit continuer tranquillement en traversée sur les sentes plus ou moins horizontales en contrebas de la crête, soit parcourir les sentes proches du fil pour un parcours un peu plus en dents de scie, mais beaucoup plus esthétique, offrant la vue au-dessus des falaises sur la vallée. Après le parcours optionnel d’un petit sangle, Le sommet du Rocher du Midi offre une vue particulièrement belle, mais la descente qui fait suite en poursuivant la crête est un peu raide.

On finit par rejoindre un collet de la crête (le Rocher Pointu) barré par une barre rocheuse qu’il faut franchir par une étroite faille : la cheminée du Paradis. Il faut d’abord surmonter un ressaut vertical au fond de la faille en grimpant en opposition sur des prises patinées et souvent humides. Ensuite, poursuivre la grimpe au fond de la faille d’une étroitesse plus oppressante que difficile (attention aux sacs). On débouche ensuite sur des pentes que l’on monte en direction de la crête.

Pour ceux qui ne réussiraient pas à franchir ce passage pour atteindre le paradis, il y a toujours la possibilité de passer par le purgatoire : Descendre dans la combe de manière à rejoindre le sentier du GR9, puis le suivre vers la droite jusqu’à arriver en vue des replats du Prayet, où les pentes dominant le sentier se font tranquilles. Des sentes permettent alors de remonter vers la crête. Compter être puni d’une grosse centaine de mètres de dénivelé supplémentaires.

Poursuivre sur la crête sur des sentes un peu en contrebas du fil. Une petite descente amène au pas de Rocheplane, reconnaissable à sa petite aiguille caractéristique. Un sentier assez raide mais peu difficile en descend pour rejoindre plus bas la source du Sanglier et les pistes forestières ramenant au départ, échappatoire à ceux qui souhaitent raccourcir le parcours.

Pour continuer, poursuivre le long de la crête sur des sentes plus ou moins proches du fil. Après avoir croisé la sente montant du pas de Montbrun, la crête remonte en direction du Piton de Bellefont, le ressaut sommital se contournant par la droite. On poursuit ensuite plus ou moins horizontalement proche du fil en direction du Dôme de Bellefont.

Ceux qui souhaitent pimenter un peu le parcours peuvent aller s’aventurer sur les vertigineux sangles du versant est. Le sangle des Arches débute juste après le pas de Rocheplane après avoir contourné la première bosse, lorsqu’une sente évidente part longer sous la petite barre sommitale de la crête. Derrière, un petit passage délicat oblige à se baisser sous une balme tout en faisant attention de ne pas glisser sur le rocher déversant. Puis la sente facile se poursuit dans de larges vires herbeuses, dominant une première arche allongée.

Après avoir dépassé un large replat au-dessus d’un éperon rocheux, on croise la sente montant du pas de Montbrun. Il faut alors quitter le sangle et monter. Ceux qui désirent continuer le sangle des Arches poursuivront sur l’"étage" supérieur jusqu’à l’aplomb du Dôme de Bellefont (sortie délicate vers le sommet par de raides couloirs et dévers herbeux, sinon revenir en arrière). Les autres poursuivront la montée jusqu’à débouché sur la crête.

Traversée vers l’Aulp du Seuil

Depuis le Dôme de Bellefont, revenir en arrière sur la crête pour pouvoir ensuite descendre vers le col de Bellefont. Les sportifs profiteront de l’occasion pour faire un rapide aller-retour aux Lances de Malissard (2045m, 45min aller-retour).

Plonger sur le sentier descendant vers le nord dans le vallon de Marcieu. En début de saison, un névé peut rendre cette descente délicate si la neige est dure. Si la neige est inévitable, il est préférable de descendre à partir du premier point bas de la crête, où les pentes sont moins raides. Si c’est vraiment impraticable, il faudra alors revenir au pas de Rocheplane et descendre par là.

Après le replat herbeux au bas du col, tirer à droite par une sente traversant une zone boisée pour rejoindre un point bas de la crête derrière le Dôme de Bellefont, au niveau du pas de l’Echarasson. Suivre alors la crête faite de belles bosses herbeuses. Lorsque celle-ci reprend de l’altitude, partir en traversée ascendante sur les belles prairies du flanc gauche. En suivant de belles traces, on finit par rejoindre l’Aulp du Seuil. Un court aller-retour sur le promontoire à droite du col offre de belles perspectives.

Descente

Plonger sur le large sentier descendant en versant est. Ce chemin d’estive est blindé de barrières et de barbelés. Après une traversée à droite pour rejoindre un grand cirque, la descente se poursuit facilement en lacets.

Après avoir rejoint une forêt, on débouche sur une petite clairière. On délaisse alors le sentier descendant à gauche vers le col de Marcieu pour poursuivre sur le chemin à droite. Plus bas, délaisser le sentier remontant vers les Playères et poursuivre sur la piste en légère descente. Après un petit lacet, à une bifurcation, poursuivre vers le sud sur la longue piste horizontale ramenant sous la source du Sanglier, puis au point de départ.

Détail de la sortie du 24 mai 2017

Cette boucle me trottait dans la tête depuis quelques temps déjà. Après une version raccourcie parcourue quelques mois plut tôt (de Rocheplane à l’Aulp du Seuil), voici une belle journée printanière où la forêt a déjà toute sa verdure alors que les alpages, qui se débarrassent de leurs derniers névés, commencent à peine à changer de couleur.

Départ vers midi de Rocheplane et sa clinique à zombies. C’est parti pour la Dent de Crolles par le pas des Terreaux, sentier pas trop difficile mais qui demande par endroits à faire attention à ses pas. Pas le temps de visiter la grotte Chevalier aujourd’hui. En revanche, des petits cumulus commencent déjà à accrocher les crêtes, pas aussi "grand beau" qu’escompté.

Sommet de la Dent de Crolles vers 14h30. C’est parti sur la crête en direction du Rocher du Midi, en restant proche du fil pour l’esthétique et la vue, un peu assombrie par les nuées cachant souvent le soleil. La cheminée du Paradis, et ses prises hyper patinées et mouillées par l’humidité ambiante se révèlera être particulièrement délicate. On poursuit vers Rocheplane puis le début du sangle des Arches alors que le soleil daigne enfin revenir.

Retour sur la crête par le pas de Montbrun, puis poursuite vers le Dôme de Bellefont. On y arrive vers 18h. Les nuages accrochent à présent les Lances de Malissard, et le soleil descendant se cache rapidement derrière. Durant le parcours en direction de l’Aulp du Seuil, on attendra une éclaircie de soleil dans l’espoir de quelques photos avec de belles lumières sur les alpages... En vain...

19h30. Après un dernier petit détour sur le promontoire dominant l’Aulp du Seuil pour la vue, on plonge dans le pas et son chemin d’estive cerné de barbelés... Puis c’est le long retour par la piste...

On entend triturer les feuilles mortes au-dessous du chemin... L’animal s’enfuit précipitamment avec un grognement. Un sanglier ?

Au niveau de la source du Sanglier justement, un autre cri inquiétant se fait entendre... À mi-chemin entre des forts aboiements de caniche et des râles. Un renard ? Un lynx ? L’animal reste hors de vue et semble prendre la direction d’un chemin montant... On hâte le pas pour s’éloigner... Ou était-ce un zombie échappé des ruines de la clinique ?

Fin de la balade vers 21h30.

Dernière modification : 21 juin 2017

Photos « Les crêtes des Hauts de Chartreuse : De la Dent de Crolles à l’Aulp du Seuil en boucle »

Départ dans la forêt verdoyante... Sous le Rocher du Midi. Arrivée à la cabane du Berger. Le sentier, facile mais étroit et souvent exposé... On domine de raides dévers... Sentier balcon... Quelques passages ravinés et gravillonés demandent de l'attention... Une ravine un peu délicate à franchir... Là-haut, on devine l'entrée de la grotte Chevalier. Une corde fixe pas vraiment inutile... On bascule sur l'autre versant... Les cumulus à l'assaut de Chamechaude... Le pas des Terreaux... On débouche sur la prairie des Ayes. Regard arrière sur le sentier taillé dans la ravine. Il faut monter... L'ancien sentier du pas des Terreaux passait dans ces raides vires herbeuses. On rejoint la «randoroute» du pas de l'Oeille. Montée à la Dent de Crolles... Il y a un peu de gaz... Le sangle de la Barrère, pour une autre fois... On débouche sur le plateau... Le plateau de la Dent de Crolles. Arrivée au sommet. La suite des crêtes joue avec les cumulus... C'est parti le long de la crête... Direction le Rocher du Midi... Regard arrière depuis le Rocher du Midi. La vue sur la vallée est omniprésente. On poursuit... Le plateau des Petites Roches verdoyant au dessus du Grésivaudan estival... La cheminée du Paradis est en vue... L'entrée de la cheminée... Grimper sur des prises patinées et humides... Retour sur la crête. On domine Saint-Hilaire du Touvet. Au pas de Rocheplane, et son aiguille caractéristique. On poursuit sur la crête... Au début du sangle des Arches, regard arrière. Voilà une arche. Le sangle poursuit, on va rejoindre la crête par le sentier du pas de Montbrun. Retour sur la crête, regard arrière. Au piton de Bellefont, en direction du Dôme. Un regard vers les Lances de Malissard. Sur la crête... Il reste quelques névés derrière le col de Bellefont. Arrivée au Dôme de Bellefont. Vue sur le vaste vallon de Marcieu. Regard vers l'Aulp du Seuil. Regard arrière sur le chemin déjà parcouru depuis la Dent de Crolles. Descente prudente sur les névés... Regard arrière vers le Dôme de Bellefont. Belles prairies en direction de l'Aulp du Seuil. Regard arrière. Regard sur le cirque de l'Aulp du Seuil depuis le promontoire dominant le pas. Sentier d'alpage muré de barbelés... Descente dans le cirque... On est dominé par d'impressionnants bastions calcaires... Regard arrière lors de la descente. Sur le long chemin du retour...