Les dolmens du Bois des Géantes - Chapelle de Chalon

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
200m
Durée :
demi-journée

Le Bois des Géantes, anciennement Joyandes, est une partie de l'immense forêt du plateau du Laoul et renferme, selon les sources, six ou sept dolmens. Le jeu consiste à les découvrir tous à l'aide d'un balisage discret et de quelques cairns. Cette garrigue, chênes verts, buis, genévriers et autres arbustes, ne dépassant pas 10m en hauteur, où chaque mètre ressemble au mètre précédent, a tout du labyrinthe. Nous en avons trouvé six... Il est possible d'effectuer un retour en boucle par la majestueuse chapelle de Chalon qui date du XIIe siècle. – Auteur :

Accès

De Bourg-Saint-Andéol, gagner le haut du village, à l’ouest.
Au carrefour, prendre à gauche la D358, direction Bidon.
Passer le Pont de Malpas et, de suite après avoir dépassé la borne 5, prendre une piste à droite et se garer sur le vaste terre-plein, devant une ruine qui n’est pas visible de la route

Précisions sur la difficulté

  • Orientation, forêt labyrinthique, boussole utile
  • On longe la peu fréquentée D358
  • Attention aux sangliers, vous êtes chez eux et ils sont nombreux...

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 2939 OT
  • Altitude de départ : 227m
  • Point haut : 403m
  • Distance : 8,5km
  • Horaire : 3h00 (avec la recherche)

Balisage

  • Aller :
    • points verts et cairns jusqu’à la route forestière
    • blanc/rouge de la route forestière à la balise de Chêne Rond
  • Retour
    • blanc/jaune partiel

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Aller

Du parking, prendre la piste au nord-ouest.

Le 1er dolmen se situe à gauche de la piste, dans une courbe, peu après le passage sous la ligne THT. Un cairn marque le départ de la sente d’accès.

À la 1ère bifurcation, prendre à droite. À la seconde également.
Bien repérer les cairns qui marquent le départ des sentes.

  • De petits malins ont érigé des cairns au départ de sentes menant à de faux dolmens...

Au dernier dolmen, celui avec une tour d’observation érigée par des bergers au XIXe siècle, prendre une sente à droite, est.

Rejoindre un sentier perpendiculaire. La suivre à gauche, nord, et rejoindre une piste. La continuer à droite, nord, et rejoindre la route forestière.

Prendre à droite, nord-est, balisage blanc/rouge.

Atteindre un grand carrefour de plusieurs pistes, balise Le Chêne Rond.

Continuer la piste forestière jusqu’à la chapelle de Chalon distante de 300m.

Retour

Revenir à la balise.

  • Balisage blanc/jaune jusqu’à la jonction des 2 itinéraires ci-dessous
  • Soit prendre la piste, sud, direction Moure de Trian 3,4km, plus court.
  • Soit prendre le sentier, sud-est, direction Moure de Trian direct 1,1km, plus joli.

Dans le second cas, suivre le sentier jusqu’au carrefour du Moure de Trian, balise.

Prendre à droite, sud, direction Chêne Rond 3,4km.

Rejoindre une piste. La continuer à gauche, sud-est, plus de balisage, et atteindre la D358.

  • Le balisage blanc/jaune part à droite

Longer la D358, à droite, ouest. Franchir le Pont de Malpas et atteindre le parking peu après la borne routière 5.

Informations

Dernière modification : 16 mai 2018
Bois du Laoul, en boucle par les gorges du Rimouren

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 22 mai 2017

Topo publié le 31 mai 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 16 juin 2017 à 17h58

    Salut Alain. Un peu de localisation.

    • Dolmens des Joyandes
      (A)
      44.36406 N 4.58403 E

    (B)
    44.36814 N 04.58128 E

    (C)
    44.36889 N 04.57932 E

    (D)
    44.36889 N 04.57861 E

    (E)
    44.36924 N 04.5781 E

    (F)
    44.37053 N 04.5786 E

    (G)
    44.36992 N 04.58112 E

    A, B, ...G ne correspondent pas forcément à la numérotation "officielle" donnée par le Service Régional de l’Archéologie 1, 2, 3, ... 7. Maintenant tu dois pouvoir trouver le dolmen manquant, à défaut du chaînon.
    Je t’envoie par courriel une image GoogleEarth où j’ai relié les pierres par des droites. Evidemment certains ne manqueraient d’y voir l’une ou l’autre Ourse ou autre chose ...Pour les amateurs, la localisation c’est bien, mais venir à bout du labyrinhe c’est autre chose.

    • Les Géantes
      Autrefois l’endroit s’appelait les Jayandes. Depuis il a été francisé et cette zone figure maintenant sur les cartes sous l’appellation "Bois des Géantes".
      Il s’agit de sept dolmens qui sont désignés par ce nom. Les Géantes seraient donc tout simplement des mégalithes.
      (Robert Labrély, "Le vieux Bourg St Andéol", 1990).

    En 1869, certains n’osaient pas s’approcher de ces"Oustaous di las fados" (maisons des fées)"comme on les désigne dans le langage du pays". Il semble donc que "Jayandes" ne désigne pas les pierres, mais aux êtres surhumains les ayant érigées.
    (Jules Ollier de Marichard, de la Société française d’archéologie, 1882, ré-éd. 1994 ; accessible sur https://archive.org/details/MonumentsMegalithiquesDuVivarais_885 ; téléchargeable sous PDF).

    Vers 1880, le canton de Bourg-Saint-Andéol comptait 57 dolmens, "peu sont intacts, le plus grand nombre sont privés de la grande table supérieure, et en général tous sont violés" (Marichard). Il y a quelques années, l’Office du Tourisme de Bourg St Andéol avait envisagé de balisant un sentier, mais l’idée fut abandonnée pour encourager les visiteurs à se rendre librement sur un site où elle ne pouvait assurer la sécurité des personnes ni la sauvegarde des monuments.
    Vers la fin du 19e siècle Léopold Chiron (1845-1916), instituteur à Saint-Just, près de Bourg St Andéol, avait dénombré près de quatre-vingt dolmens sur le territoire cantonal ; on en compte aujourd’hui plus de 700 dans le Sud du département de l’Ardèche (plus ou moins variable suivant les sources).

    • Où il est question de trésor caché dans le bois du Laoul.
      La statue de Dona Vierna trône sur la fontaine de la place du Champ-de-Mars, à Bourg-Saint-Andéol. Pourtant, ce personnage est légendaire. Il pourrait en fait s’agir du mélange de trois générations de femmes, de la famille Vierne de Baladun, originaire de Balazuc.
      Dans la légende, Dona Vierna est fille de seigneur et réputée pour sa grande beauté. Riche héritière, elle ne veut comme époux que le roi de France. Après avoir fait ferrer son cheval “Bayard”, elle se rend à Paris, pour rencontrer le roi.
      Celui-ci tombe amoureux de la séduisante Dona Vierna, et les deux amants vivent une idylle. Mais retenu par des obligations et promis à des alliances plus stratégiques, le roi quitte Dona Vierna. Il lui offre un trésor et lui fait une promesse : ils seront réunis dans l’au-delà.
      Quand Dona Vierna revient dans son château ardéchois, elle est honteuse. Elle fait ferrer son cheval à l’envers, et part dans le bois de Laoul.
      La légende dit que si l’on voit une empreinte de fer à l’envers dans le bois de Laoul, lsuivre la direction qu’elle indique conduit à la clairière où se réunissent les défunts amants, à chaque pleine lune, tous les cent ans.
      Si vous les apercevez, mieux vaut avoir le cœur pur : il vous conduira vers le trésor de Dona Vierna. Si votre cœur est impur, vous mourrez sur le champ. Comme toute légende orale, plusieurs versions de l’histoire de Dona Vierna sont contées, encore aujourd’hui, autour de Bourg-Saint-Andéol.

    (Article du DL du 09 août 2012.)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !