Abonnez-vous à notre newsletter !

Les falaises de Làtrabjarg.

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
400m
Durée :
4h

Les falaises de Làtrabjarg s'étendent sur plus de 10 kilomètres à l'extrémité ouest de la région des fjords de l'ouest ; et elles culminent à 450m d'altitude. C'est un des principaux sites de couvaison des oiseaux marins de toute l'Islande, dont une bonne partie des 6 millions de macareux moines de l'île. La randonnée le long des falaises permet ainsi d'approcher macareux moines, guillemots, pingouins tordas, fulmars boréaux (ou pétrels fulmar) ... et bien sûr mouettes. – Auteur :

Accès

Le parking de départ de cette randonnée est tout au bout de la route 612, au niveau du phare de Bjargtangar. C’est le point le plus occidental de l’Islande et même de l’Europe (Açores non comprises).
La ’route’ 612, comme pratiquement toutes les routes de la région des fjords de l’ouest, est non asphaltée (’gravel road’) mais tout à fait praticable avec un véhicule non 4*4.

Publicité

  • Sac de couchage - Mixte - Swing 500 (...) PROMO

    319 € 290 €

  • Doudoune légère d’expédition 100% (...) PROMO

    620 € 599 €

  • Chaussures de trekking - Trango TRK (...) PROMO

    220 € 200 €

  • Sac à dos skateboard - Dakine - (...) PROMO

    45 € 32 €

Précisions sur la difficulté

Aucune difficulté. Piste puis chemin imperdable même par temps de brouillard (ça arrive en Islande !).
On peut bien sûr ne faire que quelques centaines de mètres le long des falaises car les oiseaux sont visibles dès le départ, mais le parcours de la piste jusqu’au point haut est un régal par bonne météo.

Les infos essentielles

  • Carte inutile.
  • Altitude minimale : 50m
  • Altitude maximale : 420m
  • Distance : entre quelques centaines de mètres et un aller-retour de 9km pour aller au point haut des falaises
  • Horaires : comptez entre une trentaine de minutes et 4H (aller-retour) si on va au point le plus haut des falaises.
  • Chemin imperdable.

L’hôtel Breidavik , à seulement douze kilomètres des falaises de Latrabjarg, est fort recommandable.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

On part du grand parking près du phare de Bjargtangar.

Au départ on est sur une large piste qui canalise les touristes qui peuvent être nombreux ; et cela se comprend car il suffit de s’élever de quelques dizaines de mètres pour voir les premiers macareux moines.

Étonnant oiseau que le macareux moine qui peut parcourir jusqu’à 80 kilomètres en une heure pour se nourrir et plonger jusqu’à 60m de profondeur !

La piste est assez raide au départ mais s’aplanit assez vite en bordure de falaise. Un mince cordage n’assure aucune protection mais suggère aux curieux de ne pas s’approcher trop près du bord des falaises.

On a très vite une belle vue sur une portion de falaise où la densité d’oiseaux au mètre carré est impressionnante ... d’où une odeur assez désagréable liée aux déjections de tous ces oiseaux.

La large piste fait assez vite place à un large sentier qui deviendra plus haut une mince sente très confortable (on marche sur un sol herbeux).

Plus on monte ... et moins il y a de monde.

On peut à tout instant s’arrêter et faire demi tour mais, si la météo s’y prête (pas de brouillard, vent supportable, ciel non menaçant), il est vivement recommandé, moyennant environ 4,5 km depuis le parking de départ, d’aller jusqu’au niveau d’un petit promontoire (on est à 420m d’altitude) qui permet d’avoir une vue vers l’est jusqu’à la magnifique plage orangée de Raudasandur. Il est fort probable que les ’courageux’ venus jusque là se trouveront seuls.

Tout au long du parcours de la crête de ces falaises on est, dans un silence absolu, survolé par des centaines d’oiseaux marins.

Le retour au parking se fait par le même itinéraire mais avec des vues nouvelles ... à moins de se retourner constamment en route.

Dernière modification : 27 juillet 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Dauphinois depuis ma naissance et ayant toujours habité en région grenobloise, j'ai fait ma première rando à 10 ans (c'était le col de l'Alpe en Chartreuse) et n'ai pas passé une seule année sans randonner avec des objectifs locaux ou lointains. Etant depuis 2010 en CVDI (Contrat de Vacances à Durée Indéterminée = à la retraite), j'ai maintenant plaisir à choisir des objectifs pour un groupe d'ami(e)s (...)

Randonnée réalisée le 12 juillet

Topo publié le 26 juillet

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 26 juillet à 23h29

    J’adore, la photo 3 est superbe !

  • par Le 27 juillet à 08h46

    Bravo pour toutes ces photos d’oiseaux.

  • par Le 27 juillet à 09h07

    Merci à vous deux. Je transmets le compliment à la photographe qui s’est régalée à faire des photos d’oiseaux.
    Il nous a été donné d’approcher une femelle lagopède avec ses 9 poussins à moins de 10 mètres, et ailleurs, un lagopède mâle d’encore plus près ; c’est, entre autres, pour cela qu’on adore l’Islande qui offre un contact avec une nature préservée.

    Jean-Marc

  • par Le 27 juillet à 11h32

    Le décors est magnifique, et les photos d’oiseaux vraiment superbes ! Bravo à la photographe !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !