Les rochers du Sidobre par le lac du Merle, Haut-Languedoc

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
280m
Durée :
demi-journée

Voici une belle randonnée qui ravira le plus grand nombre et qui vous amènera à la découverte du plateau du Sidobre et de ses rochers légendaires aux formes étranges. Ainsi, en chemin, vous pourrez observer des blocs de granite aux noms évocateurs comme le Roc de l'Oie, l’Éléphant, le Fauteuil du Diable, les Trois Fromages, la Rivière de Rochers et bien évidemment la Pierre Clouée (Peyro Clabado, de l'occitan Pèira Clavada) qui défie les lois de la gravité. Alors n'attendez plus et partez découvrir cette merveilleuse randonnée qui stimulera, sans aucun doute, votre imaginaire. – Auteur :

Accès

  • De Castres :

Prendre la direction de Brassac par la D622. Passer La Fontasse et continuer sur la D622 sur encore 2,5km.

Tourner ensuite à gauche et suivre la direction de Lacrouzette et des Rochers du Sidobre par la D30a.

Continuer sur la D30a jusqu’à rejoindre l’intersection avec la D30. Là, tourner à droite et rejoindre le Lac du Merle tout proche.

Se garer sur un des parkings du Lac du Merle, présents au bord de la D30.

Précisions sur la difficulté

  • Cette randonnée traverse et longe la D30 sur 1,5km environ. Prudence !
  • Quelques passages sur dalles granitiques inclinées pouvant être glissants si le sol est humide

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP 25 2343 ET Castres
  • Tracé IGN : Les rochers du Sidobre
  • Départ : 606m
  • Point Bas : 540m
  • Point Haut : 676m
  • Distance : 13km
  • Horaire : de 3h30 à 4h

Balisage

  • Lac du Merle - Crémaussel : Blanc/Rouge (GR)
  • Crémaussel - Roc de l’Oie : Jaune (PR)
  • Roc de l’Oie - Ricard : Blanc/Rouge (GR)
  • Ricard - Croix de De Beyriès : Jaune (PR)
  • Croix de Beyriès - Peyro Clabado- Rivière de Rochers : Aucun
  • Rivière de Rochers : Jaune (PR)
  • Rivière de Rochers - Lac du Merle : Aucun

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du lac du Merle, rejoindre le petit barrage situé au nord et suivre le GR en direction de Crémaussel.

Le sentier balisé longe alors le Lignon avant de rejoindre l’intersection entre la D30a et la D30. Là, tourner à droite, puis traverser la D30 (prudence !) pour emprunter la piste qui part à l’est en direction du lieu-dit le Merle.

Continuer alors à suivre le GR malgré les deux à trois intersections présentes. Passer las Lagues Hautes puis rejoindre le hameau de Crémaussel.

De Crémaussel, prendre le chemin qui part au nord en direction du Roc de l’Oie, puis à la première intersection, ignorer à gauche les sentiers balisés (PR et GR) qui vous amènent directement au Roc de l’Oie, pour suivre à droite la direction des Rochers Décalés. Ainsi, vous allez découvrir les rochers du Sidobre et leur sentier des merveilles en sens inverse par rapport au balisage proposé.

En chemin, vous allez passer par les Rochers Décalés, le Champignon, le Squale, le Fauteuil du diable, l’Éléphant, le Billard ...etc etc.... jusqu’à rejoindre le célèbre Roc de l’Oie.

Du Roc de l’Oie, tourner à droite et descendre en direction des Trois Fromages et de Ricard.

Dans Ricard et à la première intersection où une fontaine est présente, tourner à gauche et suivre le sentier en direction de Lacrouzette.

Après 800 mètres environ, ce sentier arrive à une intersection. Là, un court aller-retour à droite s’impose pour aller observer le Chaos de la Fuzayrié et le Chapeau du Curé.

Après ce petit crochet, continuer à suivre le sentier balisé en direction de Lacrouzette que vous aviez délaissé.

Plus loin, le sentier rejoint une portion asphaltée, et il faudra alors tourner à gauche puis à droite pour rejoindre l’aire de piquenique de la Croix de Beyriès.

Là, continuer à suivre tout droit la route sur environ 350mètres, puis tourner à gauche à l’intersection présente.

Peu après, suivre à droite la direction de Peyro Clabado et rejoindre cet étonnant rocher.

De Peyro Clabado, effectuer un court aller-retour à l’ouest pour rejoindre la table d’orientation et la Croix du Sidobre.

Après être revenu sur vos pas, entamer la descente pour rejoindre la petite route en contre-bas de Peyro Clabado et la suivre à droite.

Arrivé à l’intersection avec la D30, tourner à gauche et longer la route sur 300 mètres environ (prudence !).

Là, suivre à gauche puis à droite le sentier balisé (PR) qui va longer le Lignon jusqu’à arriver au Chaos de la Resse (Rivière de Rochers). Suivre ce sentier jusqu’à la Rivière de Rochers, puis rejoindre la D30 à droite en surplomb du court d’eau.

Une fois sur la D30, suivre cette dernière sur encore 1 kilomètre (prudence !) avant de rejoindre l’intersection précédemment empruntée entre la D30a et la D30.

À cette intersection, il ne reste plus qu’à réemprunter le GR pour rejoindre le Lac du Merle et son parking de départ.

Dernière modification : 30 août 2018
Roc de Montalet (1259m) par les Vidals, Monts de Lacaune

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Randonnée réalisée le 22 août 2017

Topo publié le 4 septembre 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (5).
  • par Le 4 septembre 2017 à 20h01

    Merci de nous faire découvrir ce site.

  • par Le 4 septembre 2017 à 20h37

    Étonnant ! Merci Fabien

  • par Le 4 septembre 2017 à 21h11

    Superbe !

  • par Le 11 septembre 2017 à 23h22

    Salut Fabien.

    Histoire et légendes.

    Le Roc de l’oie et sa légende.
    " Jadis vivait en ces parages un enchanteur. En ce temps-là, d’étranges animaux géants erraient dans le Sidobre... L’un d’eux était une oie gigantesque.
    Chaque nuit, elle allait couver son oeuf non loin de Crémaussel. Mais avant le lever du soleil, elle devait avoir regagné la demeure de l’enchanteur auquel elle appartenait, sous peine des pires représailles.
    Vint un jour où elle dormit trop longtemps et ne put regagner à temps le repaire du magicien. Celui-ci, pour la punir, la changea alors en pierre, ainsi que son oeuf.
    Il est dit que lors des équinoxes, par nuit de grand autan et de pleine lune, on entend frémir l’oiseau pétrifié..."

    Notes
    Les rochers du Sidobre n’ont pas été inventoriés avant 1918 (ils étaient.connus avant). Ce fut le castrais Raymond Nauzières (1861-1940) qui effectua ce travail, et ce fut lui qui donna leurs noms aux rochers étranges qu’il dénichait par-ci par-là... Ces légendes ont été plus ou moins inventées par la suite, plutôt à des fins commerciales et touristiques.

    • Un petit poème de Sabine Aussenac.

    Je me souviens souvent du granit du Sidobre,
    Des sentes oubliées comme un soleil d’octobre.
    Comme au matin du monde les rochers s’élevaient,
    Beaux géants tutélaires, immobiles guerriers.

    Nous ouvrons les fougères comme on peigne une femme,
    En marchant sur des mousses aux murmures secrets.
    La source, serpentine, un grelot à nos âmes,
    Toute ourlée de cresson, en attente de fées.

    Tous ces noms aux symboles, Roc de l’Oie qui étonne,
    Trois Fromages empilés par les siècles amusés,
    Et puis le Lac du Merle aux fraîcheurs empesées :

    Nous foulons en silence le Chaos qui résonne…
    Je reviendrai bientôt, Autanette (*) rêveuse,
    Vers la Quille du Roy (**) qui me rendait heureuse.

    Notes.

    (*) La légende d’Autanette et des géants.
    Douce Autanette était la fille du vent Autan, mais elle avait forme humaine et formes bien agréables, ma foi.
    Elle vivait solitaire dans une grotte qui domine le cirque admirable du lignon. Sur la dalle qui coiffe cet abri, un joli rocher tremble encore quand le père Autan est en colère d’où son nom de « Can Aut ».
    Un colosse régnait sur des géants affreux. Douce Autanette, s’en éprit et la voulut séduire. Elle le repoussa, il résolut de l’enlever. Sur son ordre les géants marchèrent, seuls ou en groupes vers la grotte de la fée.
    Mais Autan veillait. D’un geste ce fils d’Eole transforma les ravisseurs en pierres.
    Puis, prenant Douce Autanette sous son aile, il lui fit traverser l’Agout et la pétrifia à son tour.
    Les colosses de granit se rencontrent un peu partout dans le Sidobre. Quant à Douce Autanette, vous pourrez aller la saluer à la Cazalié, près du moulin de Roy ; le lierre cache pudiquement son corps délicat. Et comme elle fut pure et bonne, ceux qui passent dans son ombre seront toujours heureux.

    (**) La quille du Roy
    Un rocher en forme d’aiguille situé sur les pentes de l’Agout, qui contourne le hameau du Moulin-du-Roy. Ce monument naturel de 10 mètres est appelé menhir de la Fée, car on dit que, lassée d’un long voyage, la fée Anéta s’arrêta un jour au pied du monolithe devant lequel elle s’assoupit. Saisie par la beauté des lieux, elle voulut marquer à jamais son passage et frappa la quille de sa baguette enchantée. Elle décréta que tous les couples d’amoureux qui viendraient s’embrasser sur les lieux verraient leurs biens prospérer dans l’année de leur mariage. Allez donc vous marier à Montredon !
    http://www.montredon-labessonnie.fr/userfiles/images/QuilleRoy.JPG

    • La Peyro Clabado : près de 800 tonnes reposant sur un socle d’un mètre carré.

    La légende voulait que si une pierre jetée sur son dôme y restait, alors les célibataires feraient une rencontre avant la fin de l’année, les autres pourraient faire un vœu. Sous la pierre il y a quelques creux semblables à des traces de pieds d’hommes ou d’énormes animaux, lui avaient valu autrefois le nom de "Roc des Pattes".

  • par Le 12 septembre 2017 à 19h36

    Salut à tous et merci pour vos commentaires. C’est toujours un plaisir de partager mes modestes randonnées sur Altituderando.

    @hereme : J’ai découvert certaines de ces légendes (de moins d’un siècle) en préparant ma rando. Étant moi-même célibataire j’ai même tenté ma chance à plusieurs reprises en jetant quelques pierres vers le dôme de Peyro Clabado.... malheureusement sans succès :-(

  • par Le 14 septembre 2017 à 21h50

    Eh Fabien, tout augmente. As-tu essayé de jeter un billet de 100 euros ?

  • par Le 16 septembre 2017 à 10h12

    Un billet de 100 euros ???...Non, non...et puis même dans mes plus lointains souvenirs, je ne me souviens pas avoir possédé une si grosse coupure.
    De toute manière je n’avais que des cailloux dans mes poches. Cailloux que j’utilise souvent pour retrouver mon chemin tel le Petit Poucet.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !