Les sapins géants de La Maïris et les granges de Suorcas

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
550m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Au cœur de la magnifique forêt de Turini (3500 ha), le col du même nom (1674m) marque la limite climatique ente l'arrière-pays niçois méditerranéen et le "haut-pays" montagnard. Les oliveraies font place aux sapinières, hêtraies et mélézins, flamboyants à l'automne. Tout au long de cette boucle, de superbes vues s'offriront à vous sur l'ensemble de la région, le Mounier, la cime du Diable, le vallon de la Maïris...

Accès

Rejoindre le village de Lucéram puis emprunter la D21 direction Peïra Cava.

Arrivée au croisement de la baisse de la Cabanette, prendre à droite "Peïra Cava".

Traverser Peïra Cava et environ 5 km plus loin, sur votre gauche, vous verrez la maison forestière de la Croisette.

Garez-vous en bordure de la piste.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte  : IGN TOP25 N°3741ET "Vallées de la Bévéra et des Paillons"
  • Distance : environ 9,5 km en boucle
  • Altitude de départ : parking de la maison forestière de la Croisette 1593m
  • Point culminant : à la b182 : 1712m
  • Temps de marche : environ 4h30 hors temps de pause
  • Balisage : jaune ou rouge/blanc GR 52A
    Balisage particulier de ce parcours. Quasiment à chaque intersection, le but est de trouver les 2 balises, parfois distantes de plusieurs mètres, et pas forcément visibles au premier coup d’œil. Soyez attentifs.
  • Période : hors période d’enneigement, à pied toute l’année, mais attention, en plein été, l’approche des granges est en pleine exposition.

Le parcours

Départ b194 (1593m), de l’autre côté de la route par rapport à la maison forestière.

Il faut grimper sur le mur, pas forcément évident.
Il s’agit d’une piste forestière qui monte raide, mais peu de temps.
Ignorer les pistes à droite et à gauche (pas représentées sur la carte IGN) et bien garder le cap.
Après un virage à droite (laissez une piste à gauche et une autre en face), vous arrivez à la b182 (1729m), un peu cachée sous un arbre.

Prendre la direction du GR52A
Un peu plus loin, soyez vigilants, plusieurs pistes s’offrent à vous, bien choisir celle balisée GR (rouge et blanc).
Suivez la piste qui longe la crête et passez un joli petit couloir rocheux.
Remarquez un abri sous roche sur votre gauche et descendez dans la forêt de pins, sapins et épicéas jusqu’à la Baisse de Patronel b181 (1607m).

Là encore, double balisage.
Quand vous vous trouvez à la première b181, la deuxième est une vingtaine de mètres plus loin sur votre gauche, balisage GR.
Suivez toujours le GR.
La piste s’incurve légèrement vers l’est et après environ 300 m, monter à gauche.

Si vous arrivez à l’épingle à cheveux du GR et que vous voyez les arbres des photos suivantes :
celui-ci sur votre gauche un peu en hauteur avant d’arriver à l’épingle ou celui-là sur votre gauche recto et verso, c’est que, comme moi, vous avez été trop loin.
Rebroussez chemin sur une vingtaine de mètres et vous pourrez rattraper le GR dans l’autre sens et arriver à la b34 sur un vaste col herbeux avec une vue jusqu’à la mer, le Mounier au nord ouest et les sommets de la vallée des Merveilles au nord.

Quittez le GR et suivez à droite (ou à gauche si vous avez rebroussé chemin) le sentier balisé en jaune direction Peïra Cava.
Très beau sentier en balcon, sur lequel vous croiserez un magnifique hêtre, qui amène à la b180 (1572m), d’où vous pouvez aller voir la grotte de Malpertus.

Là encore, double balise b180.
La 1ère.

La 2e se trouve un peu en contrebas.
Prendre direction "Route D2566"
La progression est facile quoi que ralentie par de nombreux abattages d’arbres, et le balisage pas toujours évident.
Descendez bien toujours tout droit en gardant le cap et NE SUIVEZ PAS LES POINTS JAUNES FLUO.
Presque arrivés en bas, vous verrez sur votre gauche une ancienne glacière (probablement).
Vous arrivez en bordure de route (b173 - 1498m)

Prenez la route à droite sur environ 250 m, dir "cime de Suorcas" jusqu’à la b178 qui se trouve sur la gauche de la route.
Prenez la piste qui descend au travers d’une magnifique sapinière avec d’immenses spécimens (laissez, un peu plus loin, une piste montante à droite)
Arrivés à un virage en épingle, quittez la piste. En face dans votre sens de marche se trouve la b177.

Prenez la dir "cime de Suorcas"
Vous allez rapidement avancer sur un joli petit chemin en balcon et traverser le petit torrent de la Maïris (photo des stalactites de glace), et remonter le versant méridional de la Tête de Fracha.
Rejoignez les Granges de Suorcas (1390m). Vue plongeante sur le vallon de Maïris.
Après le groupe de granges, dont une est restaurée, le chemin se perd un peu (d’ailleurs, je me suis égarée sur les sentes de chèvres et j’ai dû batailler à travers les genêts pour rattraper le sentier balisé).
Le point de repère semble être les bâtisses situées sur la gauche, après cette petite grange restaurée. Apparemment le sentier passe entre les bâtisses.
Quoi qu’il en soit, lorsque l’on est sous ces bâtisses, on aperçoit la b192/1, en haut, sur le col.

Arrivés au col, prendre à droite à la balise, pour atteindre la 2e b192, puis, dir. "Maison Forestière"
La remontée est rude, heureusement temporisée par quelques beaux replats en sous-bois, mais il faut franchir trois fois la barre rocheuse dans des goulets étroits, heureusement aménagés avec des escaliers, et même, pour l’un d’eux, des pas d’escalade métalliques (marches métalliques) avec une main courante.
Facile, mais restez prudents.
Après la tête de Fracha, redescendez par la large piste herbeuse, puis à nouveau dans la sapinière.
Un peu plus loin, le chemin se divise en deux : à droite une piste, à gauche un sentier. Les 2 se rejoignent plus loin, mais le sentier est plat, tandis que la piste vous fera monter puis redescendre.

Ensuite vous arrivez rapidement au point de départ.

Le "double balisage" est un peu déroutant au début, mais on s’y fait vite.

Faire souvent le point avec la carte, en se méfiant du fait qu’il y a beaucoup de pistes ouvertes par les Eaux et Forêts qui ne sont pas répertoriées sur les cartes.
Par ailleurs, les coupes de bois gênent parfois la progression et le repérage.

Notez que le point d’eau/source mentionné sur la carte n’est en réalité qu’une vieille citerne enterrée.

Si vous randonnez avec chiens, chevaux... le seul endroit pour les abreuver reste le petit torrent de la Maïris, qui, je pense, ne coule pas toute l’année.

Petit "cafouillage" aux granges de Suorcas.

En repartant des granges, je ne suis pas arrivée à trouver le sentier balisé.

Je me suis retrouvée trop bas.

Tout le secteur est composé de restanques, plus ou moins écroulées, donc il est facile de se fourvoyer, surtout avec les nombreux sentiers de chèvres tracés.

Heureusement, j’ai aperçu de loin le b192 sur le col, et en bataillant un peu dans les genêts, j’ai pu remonter et rejoindre le sentier balisé.

À la b192, vous pouvez par un rapide aller/retour, atteindre la cime de Suorcas.

Dernière modification : 16 mai 2018
Cime de la Calmette (1786m), Col de Turini, entre Vésubie et Bévéra

La carte du topo « Les sapins géants de La Maïris et les granges de Suorcas »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours