Matheran Sunset Point (670m), par Dodhani

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
550m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Le Matheran est un plateau montagneux à proximité de la mégapôle de Bombay (dorénavant appelée Mumbai) où beaucoup de citadins viennent trouver un peu de fraîcheur les weekends. Évitant les aménagements touristiques du plateau, l'ascension au magnifique point de vue de Sunset Point par le versant ouest se fait par de petits sentiers sauvages permettant, en période de mousson, de profiter d'une verdure luxuriante.

  • Inde
  • Accès en Bus/Train

Accès

Depuis Bombay, prendre la voie rapide en direction de Pune jusqu’à Panvel. Se diriger ensuite vers l’est sur des petites routes vers l’est de village en village pour atteindre le village de Dodhani (place du village au terminus de la route).

En transports en commun, venir en train jusqu’à la gare de Panvel, puis prendre le bus (ST Bus) jusqu’à Dodhani, ou éventuellement utiliser les transports locaux. Dans ce cas, le retour pourra se faire depuis la porte de Matheran en taxi jusqu’à la gare de Neral, puis en train.

Précisions sur la difficulté

Promenade sur des sentiers assez faciles, par des clairières puis en forêt. Quelques courts passages un peu raides mais sans difficultés particulières. Attention à la roche pouvant être glissante, notamment durant la saison des pluies. On fera attention à quelques passages un peu exposés juste avant le sommet.

Le sentier n’est pas du tout balisé, et il ne semble pas exister de carte de la région d’une précision acceptable, il faudra éventuellement s’en remettre aux habitants du coin, qui s’improviseront volontiers guides en échange d’une petite rétribution.

Praticable en toutes saisons. Éviter les jours les plus chauds, ou les jours trop pluvieux de la mousson. Sinon, la période de mousson est parfaitement adéquate, troquant un peu de visibilité pour une verdure luxuriante et une multitude de torrents dans une atmosphère pas trop chaude. Cependant, on n’échappera pas aux averses, parka obligatoire.

Attention aux nombreux singes qui ont la mauvaise habitude de chaparder tout ce qui les intéresse (sandwiches, boissons, appareils photo) des sacs, des poches, des mains, et qui peuvent parfois se montrer agressifs, notamment s’ils sont en groupe. Se munir d’un bâton pour les dissuader d’approcher.

Les infos essentielles

  • Altitude départ : 130m.
  • Altitude sommet : 670m.
  • Durée : 3h30 (aller-retour).

Itinéraire

Depuis la place du village, prendre vers le sud un chemin entre les maisons pour gagner une bosse herbeuse dominant le village, se prolongeant en sentier remontant une tranquille croupe herbeuse entre des petites rizières. En passant à proximité de quelques énormes manguiers isolés, on se dirige vers la montagne, rejoignant la forêt.

Le sentier monte en lacets dans la forêt, traversant un petit torrent (attention aux dalles glissantes). On aboutit à un replat (oratoire), habituellement lieu de pause, puis la montée reprend, plus raide. On finit par sortir de la forêt, et le sentier part en traversée sous les raides pentes sommitales d’herbe et de dalles (un peu exposé, attention si humide). pour finalement rejoindre la crête, juste au-dessus de Sunset Point. Descendre la crête pour atteindre son extrémité nord, magnifique point de vue sur la vallée d’un côté, et de l’autre sur de multiples cascades bien alimentées en période de mousson.

Le retour pourra se faire par le même itinéraire. On pourra, auparavant, visiter le plateau de Matheran, densément parcouru par des chemins muletiers, en poursuivant notamment vers le sud le long des falaises en direction de Louise Point. On pourra également rejoindre Matheran Bazaar, village touristique du lieu offrant restauration, souvenirs et balades à cheval sur les divers chemins du plateau (bondé les weekends).

Ceux qui ne souhaitent pas prendre le même chemin au retour pourront tranquillement descendre les chemins en direction de la porte du plateau, où des taxis offrent leurs services jusqu’à la gare de Neral. Attention cependant, si votre véhicule se trouve à Dodhani, y revenir par la route est long et fastidieux.

Détail de la sortie du 1 août 2017

La partie la plus fatigante de la journée, ce ne sera finalement pas la marche... Malgré une personne "du coin" au volant maitrisant les routes et l’incroyable anarchie de la circulation urbaine locale, et malgré un départ très matinal pour éviter le gros du trafic, la sortie de Bombay par les voies express encombrés de véhicules hétéroclites et parfois de quelques vaches, le trajet aura pris plus de 2h... Mais finalement, voilà les petites routes de campagne baignant dans la verdure de la mousson... Quelques rayons de soleil percent entre les nuages bas chargés de pluie qui défilent... Enfin, on respire...

9h du matin, c’est parti pour la marche... Une montée réputée "assez difficile" au vu des standards touristiques locaux, mais sans aucune difficulté pour n’importe qui un peu habitué aux sentiers de nos montagnes, et cela malgré un équipement improvisé pas du tout adapté à la marche... Tout au plus, il faudra chercher un peu le cheminement parmi les nombreuses sentes utilisées par les paysans. Quelques questions (parfois en langue des signes) aux locaux pour trouver quelques embranchements de sentier, et nous voilà partis sur de belles collines d’herbe vert vif parsemées de petites rizières en terrasse et de quelques manguiers... C’est la saison des pluies, l’eau coule de partout dans de petits ruisseaux, et au loin, de belles cascades sont bien fournies...

On rejoint la forêt... Fini le soleil, de gros nuages sombres apportent la pluie... Grosse averse, on se couvre sous de grosses parkas, on transpire dans l’air pas excessivement chaud mais abominablement humide... Montée dans une végétation exubérante...

Dernière petite montée, voilà le sommet qui s’approche, hélas dans le brouillard juste au-dessus de la base des nuages. 11h, casse-croûte dans un abri. Mais la patience a du bon, une éclaircie se profile, permettant d’avoir une vue un instant dégagée depuis le point de vue du sommet, d’un côté sur la plaine embrumée sous les nuages, et de l’autre sur le versant de la montagne rayé d’une incroyable nombre de torrents et petites cascades...

La suite sera beaucoup plus "touristique", sur les chemins menant à Matheran Bazaar...

Retour tranquille, fin de la balade vers 15h... Avec, en perspective, une nouvelle plongée dans la folle jungle urbaine, cette fois proche de l’heure de pointe...

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Matheran Sunset Point (670m), par Dodhani »

Ouvrir en grand !
Periode de turbulences en matière de cartographie (voir actu) !
Si la carte ci-dessous vous parait un peu palichonne, nous vous invitons à la consulter sur OpenStreetMap

Chargement de la carte en cours

Photos « Matheran Sunset Point (670m), par Dodhani »

C’est la mousson, le terrain de jeu baigne dans la verdure humide. Sur la route de Dodhani... Rizières de verdure... On remonte la rivière... En cette saison, les reliefs sont souvent accrochés, mais les cascades coulent... A Dodhani, départ de la rando. On s’élève au dessus de la vallée verdoyante... Montée sur les sentiers utilisés par la population locale... Les contreforts de la montagne de Matheran... La campagne verdoyante du lieu... Regard arrière vers la vallée. On poursuit entre les prairies... Rizières... Entre les rizières en terrasse... On s’élève... Un petit village... Traversée d’un torrent sur des dalles glissantes... Montagnes d’un vert tropical... La vue s’ouvre, malgré la brume. Une fleur du coin, certainement pas une gentiane. On poursuit en forêt... Torrents omniprésents... C’est la mousson, on n’échappe pas aux averses... On aborde les dernières pentes... Sentier raide et glissant... Au sommet. Le panorama est là, hélas croqué par les nuées. Ca se dégage un peu... Multiples torrents dévalant le flanc de la montagne. Attention aux singes, ils chapardent tout ! Une petite cascade du coin... Retour à Dodhani. Itinéraire.