Mine de l’Eguisse (970m), Vallée de la Vésubie

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
580m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un coin peu couru dans les prémisses de la Vallée de la Vésubie qui offre une boucle champêtre fort sympathique...

Accès

Depuis Nice, remonter la Vallée du Var par la RD6202 puis après Plan-du-Var emprunter la route de la Vésubie par la RD2565. Avant Saint-Jean-La-Rivière, prendre la route qui monte sur la droite (RD19) jusqu’au village de Duranus. Après un kilomètre environ un pont marque le fond du vallon et se trouve à mi-chemin des balises de départ (462) et d’arrivée (461). Se garer sur l’un des emplacements disponibles en bord de route entre ces 2 points.

Itinéraire

La balade en quelques chiffres :

  • Carte  : IGN TOP 25 n°3741 OT "Vallée de la Vésubie"
  • Distance : environ 6 kilomètres en boucle
  • Altitude de départ  : Sur la route à côté du village de Duranus, 430m
  • Point culminant  : Point côté 970m, non loin de la Mine abandonnée
  • Temps de marche : environ 4 heures hors temps de pauses
  • Balisage : rectangles jaunes sur un sentier bien tracé
  • Période  : Randonnée conseillée d’avril à décembre. Pour info, cette sortie a été réalisée en mai 2012.

Pourquoi Préalpes du Sud et pas Mercantour ?

Bonne question, et je vous remercie de l’avoir posée ! Cette balade se situe vraiment "en bas" des gorges de la Vésubie, c’est pour cela que je ne l’ai pas associée avec les topos Mercantour de la Vésubie présents sur le site. Le Mont Férion est plus proche géographiquement de cette sortie (Duranus - Levens : 8 kms, Duranus - Boréon : 37 kms), et plus "similaire" par son altitude, sa végétation et son aspect que les sommets de la Vésubie... enfin bon, à chacun son interprétation, mais comme dirait Alain, "Quand on ne sait pas où mettre son topo méridional, les Préalpes du Sud sont un bien utile « fourre-tout » !"

Le parcours :

Partir de la balise n°462 par le sentier qui grimpe assez raide dans les feuillus (chênes, noisetiers). La barre de l’Ours est franchie grâce au sentier taillé dans la roche, puis l’on débouche dans le Vallon de l’Affaia dont on traverse le ruisseau pour continuer notre ascension, moins rude, en rive gauche. La végétation est très variée et les conifères (pins sylvestres) viennent ajouter leur touche de résineux à cette pléthore de feuillus.

Prendre le sentier de gauche à la balise n°458 en direction de la mine d’Eguisse. Nous découvrons vers le Nord la Chapelle Saint-Michel nichée sur son promontoire, et au-dessus les ruines de Rocca Sparviéra (le rocher de l’épervier en niçois), et la crête des Graus. Au Nord-Est, on aperçoit la silhouette rectangulaire orangée du Sanctuaire de la Madone d’Utelle sur sa crête.

Le sentier décrit une courte descente avant d’atteindre la mine, puis il débouche sur de jolis replats herbeux, où l’on pourra s’offrir une petite pause tout en contemplant les environs. On verra vers le Nord légèrement à l’Est de la Chapelle Saint-Michel la Tête de Miamande. On atteint sans problème la balise n°459 où se trouve la mine abandonnée qui ne se visite pas. Prendre le sentier de gauche qui longe les anciennes installations minières (notamment une tour carrée encore debout dont j’ignore la fonction) et qui descend dans les sous-bois.

On atteint une cascade au faible débit mais très jolie dont les roches ont une curieuse teinte dorée (due à l’arsenic ?), je vous laisse juger de cette étrange coloration d’après les photos. Le sentier descend toujours parmi les feuillus, les chênes verts et les pins sylvestres de ce vallon plutôt ombragé. On rejoint sans difficulté la balise n°461 en bord de route. Il ne reste que les dernières longueurs à effectuer sur le bord du bitume pour regagner son véhicule...

D’autres infos :

  • La balade décrite par le Guide Randoxygène du CG06 en lien ici. La seule différence avec le topo écrit ici est que le parcours est effectué en sens inverse...
  • Quelques infos sur les minerais tirés de la mine quand elle fonctionnait encore ici.
Dernière modification : 22 août 2018
Crête et cime du Férion (1412m)

La carte du topo « Mine de l’Eguisse (970m), Vallée de la Vésubie »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Mine de l’Eguisse (970m), Vallée de la Vésubie »

Allez hop, c’est parti ! La pente du départ Des sous-bois bien verts Encore du vert A travers les arbres et en tout petit sur la crête, le sanctuaire de la Madone d’Utelle Passage à travers la barre de l’ours Je vous ai déjà dit que c’était vert, non ? Le torrent au fond du vallon de l’Affaia On monte maintenant en rive gauche du torrent La cime de Roccassiera dans les nuages, crête des Graus, Chapelle Saint-Michel, puis tête de Miamande au second plan sur la droite Comme souvent à ces altitudes dans le midi, une végétation foisonnante et mélangée A gauche toute ! En vallon ubac, plus de pins que de chênes Mais ça se mixe toujours bien ! Courte mais pierreuse descente Arrivée sur les replats herbeux avant la mine La tête de Miamande Nous y voilà J’arrête de dire «Vert», je vais me faire taper sinon... Bon là, ok, des menhirs carrés : faut dire à Obélix d’arrêter la cervoise La descente en versant Ouest sous la tête de Miamande La cascade dorée Mais j’ai pas pensé à gratter la paroi pour récupérer le précieux minerai C’est pas le Niagara, mais c’est rafraichissant et ça amuse les enfants ! Mélange de jaune et de bleu... parfois, on sort quand même la tête des arbres Voilà, c’est fini !