Mont Aiguille (2087m) par la voie normale

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1000m
Durée :
1 jour

L'ascension du Mont Aiguille (2087m) par la voie normale. Il est considéré comme le berceau de l'escalade, dont la première ascension remonte à 1492. Il offre une vue dégagée sur le Vercors, la vallée grenobloise et quelques beaux sommets isérois comme la Meije par exemple. – Auteur :

Accès

Suivre la direction de Saint-Michel-les-Portes. Traverser le petit village, et continuer sur la D8A en suivant les indications "Parcours aventure". Se garer sur le parking de cet accrobranche (les derniers 200m sont parcourus sur une piste).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3236 OT Villard de Lans
  • Site de l’IGN : le Mont Aiguille
  • Distance : 10km
  • Dénivelé : 1000 m
  • Cotation : PD+/AD-

Descriptif

Le Mont Aiguille est une ascension mythique pour tous ceux qui sont passés un jour par le Vercors !

Après l’avoir observé de loin plusieurs fois, nous nous sommes lancés, avec l’aide d’un guide de haute montagne.

Rendez-vous à 8h sur le parking du parcours aventure, où une marche d’approche d’environ 1h30 permet d’accéder au pied des falaises.

Il faut suivre les indications "Col de l’Aupet", qui nous mène à l’arête de l’Aupet. Le chemin commence par une piste de 4x4, puis un petit sentier et on finit avant le col par la traversée d’un pierrier.

Arrivés au pied du mont, il est maintenant l’heure de s’équiper !
Baudriers et casques enfilés, corde attachée, on commence l’ascension vers 10h. La montée est plus impressionnante d’en bas que réellement difficile, mais il ne faut pas être sujet au vertige !

Quelques notions d’escalade sont bien pratiques pour se sortir des passages les plus complexes, mais les difficultés ne dépassent pas le 3c.
Sur certaines traversées, un câble est présent sur lequel on peut se longer pour plus de sécurité.

La plus grande difficulté consiste à trouver son chemin ! Même avec l’aide des deux topos détaillés que je cite au bas de la page, il n’est parfois pas évident de savoir par où passer, surtout que plusieurs variantes sont possibles.

Pour les montagnards qui ne sont pas des grands habitués de ce genre d’ascension, je recommande vivement de faire la première ascension avec un guide, ce qui permet de ne pas trop se préoccuper de l’itinéraire, et de profiter pleinement de l’escalade.

Après environ deux heures d’ascension, on voit enfin l’herbe du plateau sommital !

La vue dégagée est superbe, avec le Grand Veymont tout proche, la Chartreuse et Grenoble au nord, et vers l’est, la Meije et le glacier du Mont de Lans.
Plusieurs emplacements de bivouac sont disponibles au sommet, mais attention au vent qui souffle parfois fort là-haut !

Arrive maintenant le temps de la descente. Nous avons délaissé quelques instants la voie normale qui descend dans une petite cheminée, pour un sentier légèrement plus long, mais avec un peu moins de désescalade.
On se retrouve sur un petit sentier qui contourne le mont, passe près d’une belle arche, et on arrive ensuite sur les deux gros morceaux de la descente, les deux rappels.

Le premier rappel permet de se mettre en jambes avec ses 25m. Il est assez dégagé, par contre il faut vite s’éloigner de la paroi une fois en bas pour éviter les chutes de pierre.

On arrive maintenant au second rappel, qui fait un peu plus de 45m. Même sans être sujet au vertige, c’est impressionnant de là-haut !
La descente se fait dans un canyon qui ne fait que quelques mètres de large en bas.

On ressort de ce canyon par deux dernières difficultés, deux "petites" marches d’1m50 à désescalader. On arrive ensuite là où tout a commencé quelques heures plus tôt, et on retrouve le sentier de la marche d’approche.

Compter environ 1h30 pour la descente et les rappels, et encore 1h15 pour redescendre jusqu’au parking. Avec une bonne pause pique-nique en haut, la sortie a duré 7h30 pour nous, une journée bien remplie !

Informations

Dernière modification : 16 mai 2018
Le Grand Veymont (2341m) du Pas de la Selle à la Côte de Quinquambaye

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 2 octobre 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (9).
  • par Le 2 octobre 2014 à 23h38

    Bravo pour ce topo sur LE sommet considéré comme l’acte de naissance de l’alpinisme.
    Une question : La petite Croix du sommet existe-t-elle encore. J’ai entendu dire qu’un éboulement l’avait emportée.

  • par Le 3 octobre 2014 à 08h11

    Salut,
    Sur le plateau, je n’ai vu que des cairns, aucune croix. Notre guide nous a indiqué qu’il y avait eu un éboulement depuis la partie la plus haute du plateau (au nord), je ne sais pas si la croix était là...
    Il y a également une plaque qui a été posée pour les 500 ans de la première ascension, en 1992.

  • par Le 3 octobre 2014 à 12h42

    Si le guide confirme l’éboulement, la croix du sommet est descendue aux Enfers.
    Si vous êtes allés au sommet, extrémité Nord du plateau, vous avez dus enjamber un faille qui le traverse de part en part. Un jour, dans une heure, un mois, un an, cent ans ou plus, il y aura un gigantesque éboulement comme il y en a eu dans le passé. En 1940, le sommet culminait à 2097m.

  • par Le 21 novembre 2014 à 10h09

    Merci pour ce topo qui confirme que 1492 est décidément une date marquante. Avec la Reconquista espagnole et la découverte du nouveau monde par Christophe Colomb, elle et considérée par bien des historiens comme la fin du moyen âge.

  • par ludoLe 5 août 2015 à 14h22

    Fait avec un guide, c’est une super sortie.
    Les grimpeurs qui passent par les gémeaux m’ont impressionné.

  • par Le 30 octobre 2016 à 12h15

    Fait hier, c’était génial ! Et vous verrez la surprise que le Mont Aiguille nous a offert pour la vue...
    Pour la croix il y a l’emplacement d’un tube métallique, donc je ne sais pas si elle est vraiment partie avec un éboulement, simplement enlevée ?
    Il pleuvait des mini parpaings et de la pierrres à l’entrée de la voie, ca met dans l’ambiance...
    J’ai fais une "sortie" où vous verrez les images.

  • par Le 26 avril à 13h38

    Surement beaucoup ont déjà eu l’info mais cela confirme les dire d’Alain concernant une future catastrophe
    https://www.vercors-tv.com/Mont-Aiguille-quel-avenir_v1168.html

  • par Le 26 avril à 18h16

    .

  • par VercorstvLe 26 avril à 18h55

    Alors, il était pas mal notre poisson d’avril !!!!
    Bravo à ceux qui ne sont pas tombés dans le panneau.

  • par Le 26 avril à 19h43

    Il était super !

  • par Le 27 avril à 07h31

    Même si l’existence de la cathédrale souterraine reste encore à démontrer (peu de chances, étant le caractère marneux du socle), c’est quand même une réalité que la montagne est vouée à s’écrouler par touches successives... D’ailleurs, les géologues sont formels à ce sujet : Il y a environ une chance sur 365 que le prochain éboulement majeur se passe un 1er avril...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !