Mont Aiguillette ou l’Asti (3287m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1350m
Durée :
1 jour

Le Mont Aiguillette, appelé également "l'Asti", est le point culminant de la ligne de crête sud, délimitant la frontière française du Parc Naturel Régional du Queyras et celle de l'Italie. On y accède par sa face sud côté italien afin d'éviter de pénétrer dans la réserve naturelle nationale Ristolas - Mont Viso. Celle-ci, située sur le versant nord (France) est totalement interdite aux randonneurs depuis sa création en 2007. – Auteurs : et

Accès

Pénétrer dans le Parc Naturel Régional du Queyras par Guillestre et les Gorges du Guil afin de rejoindre Ville-Vieille.
Bifurquer sur la D5 en direction de Molines-En-Queyras et monter jusqu’au Col Agnel (2744m).
Passer celui-ci et basculer en Italie afin de rejoindre plus bas, le départ de randonnée de Grange Del Rio (2012m),
Se garer sur le terre-plein à l’intérieur du virage.

Précisions sur la difficulté

  • Pas de difficulté technique particulière nécessitant du matériel spécifique d’alpinisme, néanmoins, un casque et des bâtons de randonnée sont fortement recommandés.
  • Présence de montées chaotiques et très raides (jusqu’à 35°) tout au long de l’ascension.
  • Posséder certaines aptitudes pour s’orienter avec carte, boussole ou GPS.
  • Parcours en arêtes nécessitant l’absence de vertige et le pied sûr.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3637 OT "MONT VISO" ou carte italienne IGC 25000 MONVISO SAMPEYRE BOBIO PELLICE
  • Altitude minimum : 2012 m
  • Altitude maximum : 3287 m
  • Distance : environ 12 km
  • Horaire de montée : comptez entre 3h30 et 4h30
  • Balisage : Italien rouge et blanc jusqu’à "Grange Bernard", puis hors sentier sans aucun balisage et pratiquement aucun cairn.
  • Sentiers autorisés dans la réserve du Ristolas Mont Viso (versant français

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Ascension

Du parking (2012m), emprunter plein Est, le très bon sentier, de l’autre côté de la route du Col Agnel qui pénètre dans le Vallone Di Soustra (Panneaux).

Il s’agit d’un sentier balisé italien GTA U18 qui part en direction des Passo Della Losetta, Di Soustra et Di Vallante.

Rejoindre les cabanes en toit de lauze de Grange Bernard au bout d’une vingtaine de minutes et dépasser deux autres cabanes plus loin, situées sur la gauche du sentier.

Quitter alors le sentier balisé et bifurquer à gauche (altitude 2200m) dans une grande brèche rocheuse où coule une cascade.

  • À partir de là, l’ascension se déroule hors sentier : pas de balisage ! pas de cairns !

Traverser à gué le petit torrent qui s’écoule au pied de la cascade (passer en rive gauche) et monter dans la partie raide et caillouteuse juste au-dessus à droite de la cascade.

  • Ce passage, qui est assez impressionnant, est le plus délicat de l’ascension, puisque très pentu et glissant avec de la roche bien pourrie.

Sur le haut de l’ascension, continuer à progresser au plus près du rocher, à gauche afin de pouvoir s’y agripper en n’oubliant pas de tester chaque prise.

Rejoindre un faux col où apparaît le grand vallon suspendu et herbeux du Mont Aiguillette.

Poursuivre à droite (Est), la montée qui devient herbeuse et fleurie afin de rejoindre une croupe, sans pour autant rejoindre l’arête située bien plus haut.

Lorsque la pente est moins sévère, partir alors en dévers gauche plein nord et visualiser la suite de l’ascension.

Viser une épaule herbeuse à gauche (plus à l’Ouest) qui monte directement vers le haut de la combe et contourne par sa gauche la crête située à l’ouest du Vallone Di Pis.

  • Ceci nécessite la traversée de deux petits vallons et rajoute 50 mètres de dénivelé au "compteur".

Rejoindre l’épaule herbeuse et la remonter jusqu’à un large replat (2850m).

Monter alors, à vue, en direction de l’arête par des pentes d’éboulis pénibles et en effectuant une légère traversée vers la droite (Nord / Nord-Est).

Rejoindre l’arête à l’altitude approximative 3120m, où, par temps clair, la vue est immense sur la France et son Parc Naturel Régional du Queyras, mais également sur les massifs des Écrins, Arvan, Cerces, Thabor, Haute Maurienne et même celui du Mont Blanc.

Entamer alors le parcours en crête vers la droite (Est).

Passer un premier ressaut, en redescendre et rejoindre un faux col où se trouve un poteau en bois.

  • Il s’agit du passage permettant l’accession à l’arête du Mont Aiguillette par sa face nord.

À partir de ce col, repérer une bonne sente qui circule côté nord de l’arête et qui la suit par le franchissement de l’antécime Ouest du Mont Aiguillette.

La descente de celle-ci nécessite deux petites désescalades faciles.

Poursuivre sur la sente qui permet de rejoindre le premier des deux sommets du Mont Aiguillette orné d’une petite croix et d’une boîte en plastique dans laquelle se trouve son "livre d’or".

La vue est bien évidemment immense, notamment sur le Mont Viso à l’Est et son arête nord, crête frontière franco-italienne, constituée de nombreux sommets : Visolotto, Gastaldi, Rome, Udine, Venise, Marte ou Granero.

Poursuivre sur l’arête vers l’Est afin de rejoindre le deuxième sommet qui personnellement m’a paru un peu plus haut.

Récupérer en contrebas et toujours côté nord, la sente qui rejoint un petit col situé juste avant l’antécime sud-Est.

  • Celle-ci vaut la peine d’être foulée, puisqu’elle plonge directement vers le Valle Bonafonte et permet vraiment d’admirer l’impressionnante face Ouest du Mont Viso.

Descente

Suivre sur une centaine de mètres l’arête sud puis basculer à vue (légèrement Sud-Ouest) dans les pierriers du Vallone Di Pis afin de rejoindre la partie herbeuse plus bas.

Récupérer la coupe herbeuse de la montée afin de boucler la boucle et de récupérer la descente bien pourrie en rive gauche de la cascade.

Désescalader extrêmement prudemment cette portion scabreuse en s’aidant du rocher à main droite et de préférence, avec son casque sur la tête !

Récupérer alors le confortable sentier balisé du Vallone Di Soustre, la Grange Bernard et le parking de la route du Col Agnel.

Dernière modification : 12 août 2018
Pic d’Asti (3220m)

A propos

Auteurs de ce topo : ,

Randonnée réalisée le 14 juillet 2017

Topo publié le 16 juillet 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (9).
  • par Le 17 juillet 2017 à 10h10

    Y’a moins de neige sur la crête sommitale que quand je l’avais fait (https://www.altituderando.com/rando8098) ! Avant que le versant français ne soit interdit d’accès.

    C’est marrant, il me semblait que les topos que j’ai de la "voie normale italienne" n’indiquent pas une arrivée sur la crête si au sud du sommet ? Je me trompe.
    En tout cas c’est beau !!!

  • par Le 17 juillet 2017 à 14h38

    Sur mon topo, nous avons rejoint l’arête ouest et nous descendons par l ’ arête sud au début puis le pierrier, histoire de faire une petite boucle, et ça passe bien !

  • par Le 17 juillet 2017 à 14h39

    Arête sud-est plus précisément pour la descente, Yann

  • par AndréLe 19 juillet 2017 à 14h29

    Concernant la réserve, il me semble que l’accès n’est plus interdit. D’ailleurs, l’ascernsion de l’Asti est proposé dans les randonnées accompagnées sur le site du Queyras....https://www.queyras-montagne.com/lacs-et-cimes-randonnee-d-altitude-aux-portes-de-l-italie.html#media

  • par AndréLe 19 juillet 2017 à 17h05

    Est-il possible de passer par le vallon Brusualana situé à l’ouest afin d’éviter le passage de la cascade. Il faudrait viser le point cotée 2699 m puis le replat 2850m....

  • par Le 19 juillet 2017 à 17h16

    Je ne sais, pas, c’était ma première fois, par ici, mais en prenant ce vallon, il y a une longue course d’arête ensuite. est elle praticable ? pas certain !

  • par AndréLe 19 juillet 2017 à 21h39

    Non, il s’agit juste de rejoindre le replat à 2850m par la croupe herbeuse du vallon Brusuala, ensuite l’itinéraire est le même.

  • par Le 24 juillet 2017 à 12h15

    @ André : tu as raison, renseignements pris, l’accès par la Brèche de Ruine est de nouveau autorisé :
    Le tour du Pic d’Asti est autorisé en restant sur le sentier de la brèche de Ruine au Col d’Asti en passant par le lac.

    L’ ascension du Mont Aiguillette est autorisé de fait que l’itinéraire d’accès à ce sommet, se fait du Col d’Asti au point culminant sur l’arrête, en limite frontalière et sur la limite réglementaire donc cet itinéraire est autorisé.

    Lors de l’ascension, il est interdit de couper dans les pierriers sous le sommet sur le versant français pour la préservation des habitats et réserver des zones de quiétude pour le Lagopède alpin.

    @ Cyril, j’enlève le paragraphe que je t’avais fait rajouté, désolé...

  • par Le 24 juillet 2017 à 14h55

    Petite précision, non ! l’accès le plus facile ne se fait pas depuis le col d’Asti !

    Ca passe peut-être sur l’arête depuis le col, mais ce n’est pas ce qui est le plus courant pour la voie côté France (en tout cas ce n’est pas ce qui est indiqué dans tous les topos que j’ai trouvés sur le net et ce n’est pas par où j’étais monté).

  • par Le 24 juillet 2017 à 14h59

    Pas le plus facile peut-être, mais l’arête est le seul accès autorisé par la brèche de Ruine.

  • par Le 24 juillet 2017 à 15h11

    OK. En tout cas les topos indiquent qu’au dessus du lac vers la cote 3000, il faut basculer sur la combe parallèle (petite brèche) puis remonter la combe jusqu’à la crête, qu’on rejoint au point 3088 juste au dessus du petit lac 3048. Comment est la crête entre le col d’Asti et le point 3088. De mémoire les abords du col d’Asti sont assez rébarbatifs, mais peut-être est-ce sans problème. A voir !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !