Mont Autcellier (2204m), Mont Gravières (2331m) par Roure, Vallée de la Tinée

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1600m
Durée :
1 jour

Tandis que je marche dans une clarté discrète, le corps et l'esprit encore engourdis au sortir de la nuit trop courte, le jour soudain se lève et embrase la surface des pierres rouges flottant à la surface de la pente herbeuse où je pose mes pas. Les rayons rasants caressent les aiguilles des mélèzes, les ombres s'étirent à l'infini, et le soleil et les nuages dans le ciel se rejoignent au bout de l'horizon, dans un creux entre deux montagnes qui rayonne comme un puits de lumière. Dans ce paysage où toute chose est à sa place, il me suffit de poser le regard sur ce décor qui m'entoure pour savourer cette irréfutable certitude : c'est chaque matin au cœur des montagnes que le monde renaît. – Auteur :

Accès

Depuis Nice, remonter la Vallée du Var par la RD6202, puis la Vallée de la Tinée par la RD2205. Au niveau de Saint-Sauveur sur Tinée, tourner à gauche à la sortie du village direction Roubion et le Col de la Couillole par la RD30. Peu après le premier tunnel, prendre l’épingle sur la droite direction Roure par la RD130. Monter jusqu’au village et le traverser par la route qui continue à grimper. Se garer au bout de la route, devant l’entrée de l’Arboretum.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

La sortie en quelques chiffres :

  • Carte : IGN TOP 25 n°3646ET « Moyenne Tinée »
  • Tracé IGN : Mont Autcellier & Mont Gravières
  • Altitude de départ : Arboretum de Roure (1300m)
  • Points culminants : Mont Autcellier (2204m) & Mont Gravières (2331m)
  • Distance : environ 20 kilomètres en boucle
  • Durée  : environ 8h30 sans les pauses
  • Balisage : vous rencontrerez les traits blancs et rouges du GR5, les rectangles jaunes du sentier de petite randonnée, les hexagones verts signalant les limites de la zone centrale du Parc du Mercantour. Il y aura quelques portions dénuées de toute signalisation, mais vous avez la possibilité de suivre un trajet "classique" en restant dans les sentiers balisés.
  • Période conseillée pour effectuer cette randonnée : d’avril à novembre pour le Hameau et les Rochers de Valabres, pour le sommet, voir selon enneigement en début d’hiver (cette année 2013 fut exceptionnellement riche en flocons !). Sortie réalisée début juillet 2013.
  • Difficultés : Un peu d’orientation pour celles et ceux qui auront choisi comme moi de ne pas toujours rester sur le sentier. Du Col de Crousette au sommet du Mont Gravières, passage un peu délicat dans une zone d’éboulis (et course à la descente dans les éboulis des Gourcs si vous optez pour la trace la plus courte !)

De l’arboretum au Mont Autcellier :

Après avoir garé votre véhicule dans l’épingle devant l’arboretum, suivez la route ou récupérez le GR5 en contrebas. On rejoint bientôt la balise n°241 où la route se transforme en piste forestière.

Direction la forêt de la Fracha, toujours par le GR5, puis par le sentier de Petite Randonnée à partir de la balise n°254. L’ambiance y est exceptionnelle, surtout comme à l’aube de ce jour où j’ai effectué cette balade : les couleurs de l’aurore qui se mêlent avec le vert des mélèzes et la couleur rouge particulière des pierres, cela donne une ambiance vraiment magique... On coupe une ou deux fois la piste forestière, et on continue de s’élever gentiment dans cette superbe forêt claire.

Dépasser les balises n°251 et 252, puis suivre le sentier qui court sur la Crête de la Clauetta. La forêt s’éclaircit jusqu’à déboucher sur une clairière, au bout de laquelle on aperçoit le modeste sommet en forme de dôme du Mont Autcellier. Gagner facilement la cime (non balisé), et faire de même pour en descendre le versant Nord en visant les cabanes au fond du vallon (le détour par l’Est avec le point coté 2112 me semble superflu, à vous de voir...).

Du Mont Autcellier au Mont Gravières :

On pénètre à la hauteur de ces cabanes dans la zone centrale du Parc du Mercantour. Suivre le sentier qui descend et passe un petit ravin, puis s’engage encore une fois sous le couvert des mélèzes. Le sentier suit la courbe de niveau sous le Pervoux pour gagner la zone de prairie du Longon. On atteint ici la balise n°278 sur une colonne carrée en pierre.

Suivre les petits poteaux signalant le sentier de P.R. qui vont conduire à un replat où se trouvent des cabanes et abris en tôle pour les bêtes, juste sous le Mont Gravières. Notre sentier reste sur la crête Nord-Est de ce petit cirque d’éboulis, jusqu’à atteindre la balise n°24 du Col de la Valette.

Ici, un nouveau choix d’itinéraire s’offre à vous : soit emprunter la longue courbe qui longe la base du pierrier par le Sud-Est et remonte par la cime sans nom avant d’atteindre le sommet du Mont Gravières, soit passer par le chemin non balisé mais bien marqué (traits pointillés noirs sur la carte) qui longe la crête dans des éboulis pour nous faire gagner une cime secondaire au point coté 2301. Si vous avez le pied bien assuré, cela devrait passer sans problème. Il suffit alors de rester sur la crête pour gagner le sommet.

Du Mont Gravières aux cabanes de Rougios :

La descente du Mont Gravières peut là encore s’effectuer de plusieurs manières : soit par le sentier classique, soit par le sentier d’éboulis, ou alors, option plus ludique pour ceux qui ont confiance dans la solidité de leurs jambes et leur équilibre, dévaler directement les éboulis en visant les cabanes en-dessous dans le vallon des Gourcs.

Quelle que soit l’option que vous aurez choisie, il convient de rejoindre le fond du vallon du Longon en descendant les pentes douces, herbeuses et parsemées de mélèzes des Gourcs, jusqu’à trouver le Refuge du Longon qui étale ses bâtiments à proximité de la rivière.

A sa hauteur, récupérer le GR5 qui suit le fil de l’eau.
Le sentier décrit de courtes vires raides tandis que l’on longe de belles cascades depuis la rive gauche. On traverse un petit pont pour gagner la rive droite, puis on poursuit la descente. Passage par la balise n°277 où l’on reste sur le GR5, et on passe un petit verrou rocheux sur la crête de l’Aucellier et basculer dans le vallon de la rivière de l’Arcane.

Franchir un pont enjambant d’assez haut le modeste ruisseau et gagner le replat où se trouvent les cabanes de Rougios.

De Rougios à l’arboretum :

On traverse le plateau avec ses chalets éparpillés et on atteint la balise n°276. Grimper quelques mètres pour atteindre la piste forestière et la balise n°250.

Celle-ci étant quelque peu ennuyeuse à parcourir, je vous propose de continuer à grimper par les traces de sentier (en pointillés noirs sur la carte) qui traversent la forêt dans cette zone triangulaire fermée par les balises 250, 251 et 254. Rester à flanc de montagne dans une direction générale Sud-Est, jusqu’à retrouver le sentier de P.R. que l’on descend jusqu’à rejoindre la balise n°254.

On retrouve ainsi notre itinéraire de l’aller, et on gagne sans mal notre point de départ.

Si ce cheminement était une musique...

...peut-être serait-il ce titre de Dead Can Dance : "In the kingdom of the blind the one-eyeds are kings". Lien ici

Dernière modification : 23 août 2018
Mont Gravières (2231m) par Valabres, Vallée de la Tinée

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Rando Terres d’Azur

Bonjour, Je suis installé à Allos dans les Alpes de Haute Provence. Accompagnateur en montagne, je vous propose des randonnées dans le Haut-Verdon et dans tout le Mercantour. Rendez-vous sur le site "randoterresdazur.fr" ou la page facebook "Rando Terres d'Azur". A bientôt ! Marc

Topo publié le 8 juillet 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Le 8 juillet 2013 à 11h09

    Salut Marc,

    Très belle ambiance matinale pour un sacré périple....sans oublier cette furtive rencontre. On voit qu’il t’a fallu dégainer vite ;-)

  • par Le 8 juillet 2013 à 16h22

    Merci Fabien, c’était effectivement une belle sortie, et une belle rencontre !

  • par heremeLe 9 juillet 2013 à 23h46

    Histoire et Légendes.
    Salut Marc et Fabien.

    Pour ceux intéressés par les fortifications du Mont Gravières, un site historique avec de nombreuses photos des lieux, et notamment les vestiges au SO du mont, vers 215O m.

    http://www.leschroniquesdemichelb.com/2011/09/invasion-au-col-de-crous-2eme-partie-le.html

  • par Le 10 juillet 2013 à 10h01

    Je viens de parcourir un peu le blog de ce chroniqueur est il est extrêmement bien documenté et riche en très belles photos. Une belle découverte ! Pour ce qui concerne directement ce topo, je n’ai pas aperçu autant de vestiges de la guerre que cette personne, sans doute parce que j’étais trop concentré sur mes pas^^ Cependant le mystère des cercles de pierre et des quelques blocs de béton effondrés sur mon itinéraire trouvent maintenant leur explication !

  • par Le 14 juillet 2013 à 17h39

    Dead Can Dance et la montagne, c’est vrai que ça se marie bien ensemble. Merci en tout cas pour ce topo.

  • par Le 21 décembre 2015 à 12h25

    Hello Marc,

    Jolie boucle, encore une fois ;-) qui nous a permis de voir le Mounier qui a perdu son blanc manteau (j’étais monté par Valabres il y a 1 mois 1/2) et sans un souffle de vent ! Du coup manger au sommet a été un régal pour les yeux vu qu’une mer de nuages s’était installée un peu plus bas. Et ayant lu le lien posté sur les fortifications j’ai pu comprendre le pourquoi de ces ronds visibles du sommet.
    Tu as raison pour le pied bien assuré en montant sous la crête ;-)...heureusement que les jours vont rallonger, partis après 9h on est rentrés à la nuit tombante...merci pour tes topos, @+

    Hervé

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !